Steve LEE, he likes guns!

steve-lee

Steve Lee est australien. Il est l’auteur et interprète de la chanson « I like guns » qui fait un gros buzz sur Youtube depuis quelques semaines. Originaire de la ville de Parkes (10 000 habitants), dans la région de New South Wales, à 450km de Sydney, Steve est pyrotechnicien et il s’occupe aussi d’un terrain de paintball. A ses heures perdues, il est musicien dans un groupe familial baptisé THE LEES. Il adore être dans la nature et voyager, et c’est avec une grande ouverture d’esprit qu’il a accepté de répondre à mes questions pour le blog PROTEGOR.

Pour vous procurer l’album de Steve Lee : ilikeguns.com.au
Les paroles de la chanson sont ici.

PROTEGOR : Steve, quand as-tu écris « I like guns » ?
Steve Lee :
« I like guns » a été écrite il y a 5 ans, à l’époque où le gouvernement australien était en train de changer les lois sur la détention d’armes, et que ces dernières étaient particulièrement impopulaires dans les médias.

PROTEGOR : Et où a été tourné le clip ?
Steve Lee :
La première moitié chez moi, sur mon terrain de paintball, et l’autre moitié dans différents endroits au Cambodge.

PROTEGOR : C’est ton premier album ?
Steve Lee :
C’est le premier en solo. J’ai participé à trois autres albums avec THE LEES. Et d’ailleurs nous sortons un quatrième album ce mois-ci qui s’appelle « Welcome Road ». Nous avons enregistré une version avec tout le groupe de « She don’t like guns », une chanson sur ma femme Tracey, qui est aussi présente sur l’album de « I like guns » en acoustique.

PROTEGOR : Le nombre d’armes dans le clip est impressionnant, elles sont toutes à vous ?
Steve Lee :
Toutes les armes de la première partie du clip sont bien à moi. Et vous remarquerez qu’il n’y a pas d’armes au style militaire dans cette partie, car elles sont illégales en Australie. On ne peut pas avoir de semi-auto ou de fusils à pompe. Dans la deuxième partie, les armes militaires ne sont pas à moi.

steve-lee2
PROTEGOR : Quelle est ton arme préférée ?
Steve Lee :
J’ai plusieurs armées préférées : mon .357 et mon fusil à canons juxtaposés. J’adore ce dernier car je l’ai eu quasiment toute ma vie, il est vieux et cool et j’ai beaucoup de plaisir à tirer avec.

PROTEGOR : Et si tu avais une arme pour la self-défense, quelle serait-elle ?
Steve Lee :
Le .357, il tire super bien et est vraiment sûr, il ne m’a jamais laissé tomber.

PROTEGOR : Et est-ce tu aimes aussi les couteaux ?
Steve Lee :
Pas vraiment, c’est pas que je ne les aime pas, mais je ne les vois que comme des outils utilitaires.

PROTEGOR : Quelle est la loi en Australie sur les armes à feu ?
Steve Lee :
Il faut un permis pour pouvoir posséder et utiliser une arme à feu. Il faut aussi une bonne raison pour en posséder une : être chasseur our tireur sportif par exemple. Il n’est pas possible de détenir une arme pour la self-défense en Australie. Chaque arme doit être enregistrée.

PROTEGOR : Sur Youtube, ton clip fait un carton… et dans les commentaires, un vrai débat s’est installé ; que penses-tu de ce qu’il se dit ?
Steve Lee :
Je suis un peu le débat, mais je ne pense pas qu’il soit possible de changer la position des gens comme ça. Les gens ont besoin de rechercher les faits et se faire une opinion par eux-mêmes.

PROTEGOR : Tu pensais que ta chanson ferait le tour du monde ?
Steve Lee :
Je n’avais pas du tout prévu celà… je n’avais d’ailleurs rien prévu. Je suis très content qu’elle se soit répandue à l’international. Je l’avais écrite en relation avec ma vie en Australie, donc à la base elle était plutôt destinée aux Australiens, mais bon le rêve de tout musicos est d’aller à l’international (rires).

PROTEGOR : Et la question que tout le monde se pose après avoir vu le clip… pourquoi ton fusil à double canon est-il rafistolé avec du scotch ?
Steve Lee :
Et bien le scotch tient le fusil en une pièce (rires)… je n’ai juste pas eu le temps de l’amener à l’armurerie encore. Tu sais, il ne s’est cassé qu’il y a 7 ans, et j’ai été occupé ! 😉

Merci Steve !