Hommage à Xavier MANIGUET, un homme ordinaire devenu extra-ordinaire

Xavier Maniguet22 mars 2009, il y a un an, Xavier Maniguet disparait dans un accident d’avion à l’âge de 62 ans.

C’est pour moi un rêve qui s’effondre… le rêve de pouvoir un jour rencontrer cet homme dont les écrits ont bercé mon adolescence et sûrement participé aux bases de ma personnalité, de mes centres d’intérêts et de mes valeurs.

Xavier Maniguet est l’auteur de nombreux livres, dont 3 que j’ai lus et relus et que j’aime tant pour leur fond que pour leur forme (structure, illustrations, etc.) : Survivre, comment vaincre en milieu hostile, Les dents de la mort et Le guide de l’homme d’action. Le premier fut le livre de chevet de beaucoup d’entre nous dans la communauté « Protegor », puisque cette bible d’informations, best-seller des rayons Voyages/Loisirs depuis plusieurs décennies, traduite en anglais et distribué largement aux USA, a tenu un rôle important dans la promotion de l’idée de survie et des techniques associées.

Exploration de soi-même

L’une des phrases de Xavier Maniguet, qui selon ses proches le caractérisait bien, est une véritable clé pour ‘vivre sa vie’ : « Courir le monde de toutes les façons possibles, ce n’est pas seulement la découverte des autres, mais c’est d’abord l’exploration de soi-même, l’excitation de se voir agir et réagir. C’est le signe que l’homme moderne a pris conscience du gâchis qu’il y aurait à rendre passive une vie déjà bien courte. »

Xavier Maniguet a parcouru le monde, pour la France (de nombreuses missions civiles & militaires, par exemple des saisies de drogues, des libérations d’otages en Somalie, etc.), pour son plaisir, pour mieux se connaître, … faisant de lui un aventurier moderne, très méthodique & rigoureux (aidé par sa formation scientifique), toujours bien préparé.

Préparation & polyvalence

Xavier Maniguet aimait à élargir la vision de chaque endroit qu’il visitait, et à en repousser les limites. Sa grande force était sa polyvalence, ne pas aller à fond de tout (au risque de s’y perdre), mais tout faire bien. Et là encore, c’est source d’inspiration dans les domaines qui nous intéressent : l’objectif n’est pas de se spécialiser, mais de se cultiver intelligemment & efficacement sur l’ensemble des domaines qui touchent de près ou de loin nos centres d’intérêts.

Elan intérieur & expériences

Finalement, Xavier Maniguet avait cette conviction intérieure, cette vision de comment il souhaitait vivre, cette motivation à apprendre sur soi & sur tout, ce besoin d’échapper aux nombreux modèles coercitifs de nos sociétés… et cet élan intérieur se traduisait en de nombreuses actions extérieures utiles à la fois à son enrichissement personnel & aux autres. Voyager, rencontrer, créer des opportunités d’expériences aussi diverses que possibles, … sont autant de chemins pris pour dépasser la banalité d’une vie ordinaire et la rendre extra-ordinaire.

Fin heureuse ?

La première passion de Xavier Maniguet était sans aucun doute de piloter son avion en montagne, et les cieux lui ont tendu un dernier piège… une avarie technique sûrement irrécupérable lui coûta la vie. C’est triste, car Xavier Maniguet aurait sûrement encore pu nous livrer des réflexions & travaux sur ses sujets de prédilections, la survie, l’action, la gestion du stress, la connaissance du milieu naturel, la médecine, le parachutisme, le pilotage, la plongée, etc… mais finalement, quelle plus belle mort pouvait-elle être offerte à Xavier Maniguet, si ce n’est au coeur de sa passion ?!

Xavier Maniguet

Merci à la compagne de Xavier Maniguet pour l’entretien qu’elle a bien voulu m’accorder.