Sécurité à vélo

Paris est devenu un capharnaüm à vélos, trotinnettes et autres engins de déplacements urbains modernes. On aime ou pas, peu importe, c’est ainsi. Les bicylcettes (c’est désuet, j’aime bien) semblent reprendre le dessus récemment, et les pistes cyclables créées y contribuent. Alors question très protegorienne : en ville, comment optimiser sa sécurité à vélo ?

Faire du vélo, sérieux ?

La plus grande règle de sécurité à vélo c’est de ne pas en faire, car en réfléchissant 2 minutes, on se rend compte que l’on n’a pas plus de protection qu’un piéton (donc aucune), alors que l’on roule à des vitesses pouvant être élevées, au milieu d’une circulation urbaine, avec des conducteurs automobiles énervés, qui n’ont rien à faire des vélos et gèrent mal leurs angles morts… autant dire que théoriquement, tout est en place pour des accidents graves. Mais une fois que l’on a dit ça, soit jamais on ne prend un Velib ou jamais on n’utilise un vélo (why not), soit on se dit que c’est finalement plus pratique que la voiture, que ça permet d’aller plus loin qu’à pied, que ça fait faire du sport, et que sur certains déplacements, ça peut être une option. Et dans ce cas, que faut-il faire pour limiter les risques au maximum ?

La compréhension des angles morts permet d'éviter certains accidents

4 axes de « sécu perso à vélo » :

  • Être vigilant (voir venir les risques)
  • Être vu & entendu (prévenir les autres)
  • Être protégé (en cas de choc)
  • Protéger son vélo

J’ai demandé à Philippe, un ami (karateka & kick-boxeur) qui bosse chez cyclable.com et qui connait bien le monde du cycle de me partager quelques exemples d’équipements innovants et modernes pour vous inspirer et vous donner envie. L’article n’est pas sponso par Cyclable, et merci à Philippe pour tous ses liens.

Être vigilant

Ceux qui suivent Protegor le save, la vigilance est la base de la sécurité personnelle, et ce, quelque soit le domaine d’application. En véhicule, à vélo, c’est pareil… voire même encore plus fort, car il y a la vitesse qui réduit le temps de réaction possible, et il faut donc encore plus anticiper qu’à pied. La vigilance à vélo, ça veut dire ne pas être distrait (sortir de ses pensées boulot, amour, etc. quand on conduit), ne pas écouter de la musique en conduisant pour ne pas se priver des informations de circulation auditives, se forcer à regarder devant et régulièrement à gauche / à droite / derrière quand c’est possible, anticiper les conneries des autres… et donc être dans l’état d’esprit « et si… » (« et si cette voiture ne m’a pas vu », « et si cette voiture grille le feu rouge », « et si cette voiture ouvre sa portière », « et si ce piéton traverse », etc.).

Être vu & entendu

Il existe de nombreuses façons de se faire voir & entendre, voici une petite sélection :

Être protégé

Le casque en vélo, c’est la base… vraiment. Mais il y a aussi des airbag 😉

Protéger son vélo

Bon, moi je suis plutôt « bonne grosse chaîne antivol de moto » mais sinon, il y a aussi désormais des cadenas-alarme :

Sinon, les sites kryptonitelock.fr & hiplok.com est pas mal pour creuser le sujet « comment attacher mon vélo ou ma moto en sécurité maximale ? ».

Pour protéger son vélo, il existe aussi des solutions de marquage qui peuvent permettre de retrouver l’objet a posteriori : bikeregister.com, bicycode.org.

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

2 Comments

  1. Guillaume [admin]

    17 août 2021 at 18:40

    Commentaires de fb & insta :

    Abus et kryptonite sont en effet les meilleures solutions anti-vol disponibles sur le marché. Encore faut-il être malin et critique sur comment et où on l’attache.
    De plus même à son domicile il peut être pertinent de sécuriser son ou ses vélos.
    Enfin toujours garder en tête que la question n’est pas de savoir si le système est inviolable ou pas, mais de savoir quelle quantité de temps et de bruit ça va prendre pour en venir à bout.

    Antivol en U, c’est la base, et sur le cadre, pas sur la roue. Et ne jamais laisser la batterie sur son vélo électrique, ça vaut facilement la moitié du prix du vélo.

    ici à Rouen les mecs découpent les antivols en U et autres, ou alors ils se procurent une grande quantité de clefs et ouvrent , volent et laissent l’antivol autour du poteau 😮. Tout un business , j’ai récupéré mon vélo suite à une belle trouvaille surprise lors d’une perquisition pour d’autres faits de l’auteur . Un petit miracle 😂

    ah je dis pas que c’est infaillible, ms disons que si voleur a le choix entre velo attaché par une chaîne et un vélo attaché par un U, il ira plutôt vers celui avec la chaîne^^

Laisser un commentaire