« Send nudes » : envoyer ou pas des photos nu ?

Après la publication de la Police Nationale qui a créé un peu d’émoi (*) sur les réseaux sociaux (principalement Twitter & Facebook ; voir l’histoire ici), et le post sur les réseaux Protegor de conseils associés au partage de photos nu, petit récap’ pour mémoire sur le site protegor.net.
(*) et finalement involontairement beaucoup de buzz sur le sujet du sexting


Les conseils de base avant de partager des photos nu

N’hésitez pas à partager ce visuel déjà partagé sur les réseaux, et réalisé suite au débat levé par la publication de la PN (lien image, clic droit « copier le lien ») :

Send nude, conseils avant de partagr une photo dénudé

A propos du message de la Police Nationale

  • La Police Nationale est entièrement dans son rôle de prévention quand elle communique sur les risques du sexting & de l’envoi de nudes (photos nu(e))
  • La Justice & la Police Nationale pourraient communiquer sur les peines encourrues en cas d’infraction commise avec les nudes d’un tiers. Mais cette action n’est pas antinomique avec la précédente, elle doit être complémentaire
  • « Envoyer un nude, c’est accepter de prendre le risque de voir cette photo partagée. » était le texte accompagnant le visuel, et le terme « accepter » a été mal compris par un grand nombre de personne dans le sens « c’est la faute des victimes, elles l’ont bien cherché ». Or, « accepter de prendre un risque » signifie avoir fait l’évaluation du danger (importance x probabilité d’occurrence), l’avoir comparé aux bénéfices et prendre la décision en conséquence. Si ensuite le danger survient et qu’une utilisation interdite de la photo nu est faite, en aucun cas avoir accepté le risque signifie que c’est « bien fait » ou que l’auteur de l’infraction ne doit pas être puni. « Responsable mais pas coupable »
  • « Il a bien reçu ton nude » (sur le visuel de la PN) prend le parti que c’est un homme qui reçoit la photo dénudé, donc les femmes hétérosexuelles et les hommes homosexuels seraient les cibles de la communication (celles & ceux qui envoient des nudes). Et pourtant, on est bien d’accord, les hommes hétérosexuels et les femmes homosexuelles envoient aussi des photos nu ^^
  • Un grand nombre de personnes critiquant cette publication n’ont vu que le risque du revenge porn dans cette prévention. Elles oublient un grand nombre de risques explicités plus bas
  • Les premières personnes qui se sont outrées et ont demandé la suppression de la publication sont souvent dans un rôle très politique, avec des discours théoriques loin du pragmatisme de terrain nécessaire pour réussir à faire réduire des infractions
  • J’aurais préféré un message complémentaire, explicatif de la PN plutôt qu’une suppression, l’enjeu étant de sensibiliser les plus jeunes, naïfs ou moins à l’aise avec les nouvelles technologies sur le besoin de comprendre ce qu’ils font et les risques associés

A propos des photos nu

  • Il est absolument légal d’envoyer un nude, une photo de soi partiellement ou entièrement nu, si cet envoi a été sollicité par le tiers destinataire. A l’inverse, une personne qui envoie des photos nu à des inconnus à tout va (les fameuses « dick pic »), hors contexte de la discussion en cours, peut être taxée d’exhibitionnisme voire de harcèlement si cela est répété. Les deux sont punis par la loi
  • En dehors du revenge porn (vengeance d’un conjoint, amant, maîtresse, etc. par diffusion des photos intimes à des tiers), le partage de nude comporte d’autres risques :
    • Chantage d’un tiers (en dehors du cadre du couple)
    • Harcèlement (d’un tiers d’une app de rencontre)
    • Vol de la photo par un tiers (hacking)
    • Revente de la photo (à des sites porno lointains)
    • Difficulté de gestion de sa « réputation en ligne » (notamment dans le cadre de la recherche d’emplois ou de clients). A ce sujet, à noter qu’avec la reconnaissance faciale de plus en plus efficace sur les photos (voir « se défendre face à un cyber-harceleur« ), de vieilles photos (avec votre visage) postées sur le web seront bientôt très facilement associées à votre identité dans les recherches web… attendez vous à voir ressurgir plein de choses, mécaniquement avec le progrès des technologies
  • Toutes les infractions possibles avec les photos nu d’une personne et citées précédemment sont punies par la loi. Mais la plupart ont un effet rapide sur la réputation de la victime, avec des conséquences très variables et parfois à long terme (sur les relations familiales, sociales, la recherche d’emploi, etc.). La loi protège les envoyeurs de nudes au sens de la justice, c’est-à-dire a posteriori, mais ces infractions (comme d’autres, les viols, les meurtres, etc.) ne peuvent jamais être entièrement réparées par une peine de prison et une amende
  • Le point précédent ne sous-entend pas que la solution est de ne jamais envoyer de nude. D’ailleurs, un nombre important de réactions à ce sujet consiste à conseiller cela. Cette règle personnelle est tout à fait respectable, mais c’est un choix qui ne doit être imposé aux autres (comme les croyances, religions & autres dogmes finalement) ; ce n’est en aucun cas un conseil de sécurité personnelle général, mais une application individuelle motivée par son propre équilibre. La vraie sécurité personnelle devient dogmatique quand elle commence à interdire des choses autorisées et empêcher les gens de vivre leur liberté comme ils l’entendent (mais elle doit les sensibiliser aux risques et meilleures façons de faire pour réduire ces risques)
  • Les conseils autour des photos nu portent donc logiquement sur :
    • La photo elle-même : si le fichier se retrouve seul dans les mains d’un inconnu, il ne faut pas qu’il puisse remonter à la personne en photo => pas de patronyme ni prénom dans le nom du fichier (certains sites / app conserve une partie du nom du fichier), pas de visage sur la photo (ou alors flouté avec un filtre non réversible), pas de photos portrait puis nude envoyées successivement et pouvant être screenés facilement sur un même écran, pas de marques uniques visibles non floutées (tatouages notamment), pas de métadata de l’appareil qui a pris la photo (passer par une étape où vous faites une capture d’écran de la photo prise, ou bien utiliser un effaceur de méta-données)
    • Le fichier et son stockage : plus la photo sera répliquée sur vos appareils, plus elle pourra être trouvée / volée par un tiers qui aura accès à un de vos appareils / répertoire, il existe des logiciels de chiffrement ou sinon garder ces photos dans un seul fichier archive chiffré et protégé par mot de passe, les nudes ça vieillit et il ne faut pas hésiter à supprimer ceux qui ne sont plus utilisés
    • Le destinataire : est-il de confiance ? grande question… naturellement oui si c’est votre conjoint depuis 10 ans, difficile à savoir si c’est un inconnu sur une app de rencontre (qui peut ne pas du tout être ce qu’il semble être après une discussion), « quand il y a un doute, il n’y a pas de doute », et puis dès le 1e nude demandé/envoyé, exigez la pareille pour avoir une munition de dissuasion dans le cas où une menace était faite
    • Le partage : utiliser les fonctionnalités de sécurité des réseaux / sites / app quand cela est possible, comme les photos éphémères, les envois temporisés, ou le stockage de photos centralisé (qui fait que si une photo est supprimée du profil, elle disparait de toutes les conversations). Globalement, pour les photos stockées directement sur les sites ou app de rencontre, il est bien de les supprimer régulièrement

Plus généralement sur la responsabilité individuelle dans la société & le puritanisme

  • Un des commentaires qui m’a le plus marqué du débat autour de la publication de la PN mettait le doigt que tout ça était une sacrée marque du puritanisme de la société, et de cicatrices de dogmes religieux moyen-âgeux… il est vrai que sorti du contexte de la réalité sociale actuelle, d’un point de vue purement intellectuel, il est hallucinant que la nudité d’une personne puisse lui être préjudiciable. C’est anti-naturel. Mais c’est ainsi et pas près de changer
  • « accepter de prendre un risque«  signifie avoir fait l’évaluation du danger (importance x probabilité d’occurrence), l’avoir comparé aux bénéfices et prendre la décision en conséquence. C’est absolument ce que tout citoyen devrait faire, ne pas agir inconsciemment, mais en conscience du danger possible. Et il y a plein de contexte ou le résultat de cette analyse peut être « ok j’envoie ». Il y a aussi des cas où une personne attentive se dira « mouais, là je le sens pas ». C’est un acte de responsabilité, pas de culpabilité. On envoie un « nude » sereinement en ayant pesé le pour & le contre et en sachant que l’on a peut-être pris un risque, on assume le risque mais si un usage malvenu est fait de ces nudes, alors on n’est pas responsable de l’infraction et il faut faire punir le ou la coupable
Send nude, conseils avant de partagr une photo dénudé

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

5 Comments

  1. chris

    13 mars 2021 at 17:23

    Bjr,
    mais que l’humain est aussi idiot pour envoyer une photo « à poil »…c’est vraiment chercher le baton pour se faire battre!

    • Guillaume [admin]

      15 mars 2021 at 11:36

      Chacun est libre de sa sexualité, il ne faut pas regrette le puritanisme moyen-âgeux.
      La vraie question c’est pourquoi tant de convoitise, de honte et de sentiments bizarres sur la nudité. Des fesses, une poitrine, un sexe… tout le monde en a 🙂

    • Michel

      19 juin 2021 at 20:07

      Je rejoins Guillaume.
      Si les gens ne vous créaient pas tant d’ennuis à cause de photo de vous nu, il n’y aurait pas de moyen de vous nuire.

      Mais si vous espérez éviter totalement le harcèlement parce que vous ne postez jamais de nude, j’ai une mauvaise nouvelle: il était déjà très facile d’intégrer un visage dans une photo, certains logiciels permettent maintenant d’insérer de manière réaliste un visage dans une vidéo…

      L’idéal est de trouver un compromis. Si vous envoyer un courrier par la poste et que vous ne voulez pas qu’il soit lu en route, évitez d’envoyer une carte postale. Mais si vous le mettez dans une enveloppe, il n’est peut être pas nécessaire de crypter le texte.

  2. Michel

    19 juin 2021 at 19:59

    Je rajouterais un point technique que vous n’avez pas abordé.
    Si le nude est stocké sur un support informatique (clé USB, disque dur, etc.), lors de l’effacement, penser à utiliser un logiciel d’effacement réel.
    Pour des raisons techniques (et suivant le système de formatage du disque), la suppression d’un fichier consiste en fait pour l’ordinateur a dire que l’emplacement du fichier est devenu de l’espace libre. Mais les données y sont en fait toujours présentes, tant qu’elles ne sont pas écrasées, et un logiciel sachant explorer cet espace libre pourra les retrouver. Exemple: le logiciel PhotoRec (libre, gratuit) : testez le, vous risquez d’avoir des surprises.
    Pensez donc à les supprimer correctement si vous songez à revendre votre ordinateur.
    C’est d’ailleurs un des intérêt du cryptage de support de sauvegarde (même si on tente de récupérer les données elles sont illisibles), mais un appareil photo (par exemple) ne crypte pas les photos qu’il prend sur une carte.
    L’idéal est évidemment de détruire le support physique. Une bonne ponceuse sur les plateaux d’un disque dur… problème résolu!

    Par contre une fois sur net… C’est impossible de le faire disparaître. Mais il y a tellement de porn et de nude sur le net que la photo sera vite noyée dans la masse.

    Je conseillerai aussi de retoucher un nude avant de l’envoyer. Supprimer des tatouages ou autres grains de beauté mais pourquoi pas aussi en rajouter.

    Les techniques de reconnaissance faciale…
    Elles seront toujours efficace. Mais d’un autre coté, le deep faking a aussi progressé.
    Qui peut prouver que la photo d’un type ayant le visage de Guillaume en train de faire la brouette thaïlandaise dans l’ISS avec Marilyn Monroe est bien une photo réelle et non une photo retouchée? Un logiciel a bien circulé permettant de générer un nude à partir d’une photo habillée (note: le logiciel n’est plus en circulation et les sites qui le proposent sont des arnaqueurs).
    Même les ajouts de visage sur des vidéos sont devenus réalistes grâce aux IA.

    Reste à ce que mon employeur le sache, et qu’il comprenne que le porno zoophile qu’il a trouvé sur le net avec mon visage, je n’y ai jamais participé! 😀

Laisser un commentaire