Quelle discipline de combat est la meilleure ?

commentaire(s)

Depuis la nuit des temps le débat de « quelle discipline de combat est la meilleure ? » anime les discussions martiales. C’est aussi cette question qui a donné le succès à l’UFC à ses débuts : chaque combattant venait alors dans la tenue de la discpline qu’il souhaitait représenter, symbolisant ainsi l’affrontement des disciplines autant que le combat entre deux hommes. Et tout celà au profit de la discipline des organisateurs de l’événement, dont leur représentant gagnait les premiers tournois avec des techniques de combat au sol impressionnantes qui ont secoué la planète fight et remis en cause la pratique de beaucoup.

Cette question existe à cause des rivalités sans fin dans le monde des arts martiaux & sports de combat. Rivalités qui à mon sens sont principalement motivées par des luttes d’égo (la plaie du milieu), accentué peut-être structurellement par le besoin de compétitivité frontale du combat (autrement dit, le combat en soi étant un affrontement, et les pratiquants étant entraîné à cela, ils peuvent avoir envie d’appliquer le même modèle à toutes leurs réflexions).

Et cette question persiste car elle n’aura jamais de réponse unique, vu qu’elle est incomplète (« meilleure en quoi ? »).

100 ans, la guerre des boxes

Extrait de Guide pratique des exercices physiques du Dr Roblot, 1903

L’extrait ci-dessus est issu du livre « Guide pratique des exercices physiques (hygiène et résultats), par le Dr Léon Roblot » en 1903, page 79. La boxe anglaise était à ses débuts en France (Louis Lerda venait de reprendre la salle du 26 rue de Pontoise pour en faire le BCQL, Boxing Club Quartier Latin et organisait les premiers combats publics), et Roblot qui n’est visiblement pas un expert des sports de combat tirait des conclusions hâtives en oubliant 2 fondamentaux.

La salle Lerda en 1922, aujourd'hui le Dojo 5 (26 rue de Pontoise, 75005 Paris) a vu les débuts de la boxe anglaise en France, Louis Lerda revenant des Etats-Unis et organisant des combats publics
La salle Lerda en 1922, aujourd’hui le Dojo 5 (26 rue de Pontoise, 75005 Paris) a vu les débuts de la boxe anglaise en France, Louis Lerda revenant des Etats-Unis et organisant des combats publics
Salle Charlemont en 1910, Charlemont a publié plusieurs livres sur la Boxe Française, et cette discipline locale était déjà adaptée aux femmes, aux enfants...
Salle Charlemont en 1910, Charlemont a publié plusieurs livres sur la Boxe Française, et cette discipline locale bien établie était déjà adaptée aux femmes, aux enfants…

Les deux fondamentaux

Quels sont les deux fondamentaux à traiter avant de pouvoir répondre à la question « quelle discipline de combat est la meilleure ? » ?

  • Meilleure ?

Que veut-dire « meilleur » ici ?
Sur le combat tout d’abord, ce qui semble être le 1e critère de comparaison logique qui vienne en tête à l’écoute de cette question vu que l’on parle de disciplines de combat (art martial, sport de combat ou pratique de self-défense), il y a combat et combat.
Dans quel référentiel de combat effectuer la comparaison ?
Quel type de combat, total ou rituel ?
Si total, militaire ou de rue ?
Si rituel, dans quelles règles ?

Dans l’exemple de Roblot, si Charlemont a battu un boxeur anglais d’un coup de pied, c’est que les règles du « match » étaient a priori celles de la BF (en tous cas pas de l’anglaise). On conclurait alors qu’un boxeur de BF est meilleur dans ses règles qu’un pratiquant d’une autre discipline ? C’est pas une trouvaille ça…

Et puis si l’on considère les disciplines de combat comme des activités plus larges que le simple apprentissage d’une forme de combat, comme par exemple les Budo qui sont des chemins de développement personnel, on pourrait vouloir comparer les disciplines par rapport à leur impact sur les pratiquants ou sur la société, ou bien sur le nombre de personnes qu’elles forment (vaut-il mieux une discipline qui a formé 10 personnes d’élite très très bien, ou bien une autre qui a formé 100000 « troupes » moyennement mais « suffisamment » ?), ou bien sur celles qui forment le plus rapidement possible au combat (efficacité de la pédagogie), etc.

  • Discipline ?

Techniquement (scientifiquement), comment comparer des « disciplines », c’est à dire des méthodes d’apprentissage ? Quelle « mesure » faut-il utiliser ?

L’exemple d’un combat entre deux individus (l’exemple que prend Roblot) ne permet pas de généraliser à leur discipline, puisque très subjectif et relatif au niveau de pratique des deux personnes qui s’affrontent. Un débutant sera naturellement moins bon qu’un avancé, quelques soient les disciplines. Dans le cas décrit par Roblot, Charlemont est un instructeur confirmé et en vue de la Boxe Française et le boxeur anglais perdant n’est pas cité ; il n’avait peut-être que quelques années de pratiques d’anglaise, discipline alors plus récente en France que la BF…

Alors comment serait-il rigoureusement possible de mesurer cela… peut-être avec des centaines de combats d’individus pour voir si une tendance majoritaire se dégage, et encore, il faudrait s’assurer que les choix de combattants soient les plus neutres possibles. Pas simple

Quelle discipline pratiquer ?

Cette question du « meilleur sport de combat » se pose finalement plus par les novices, notamment lors de leur recherche de « par quelle discipline commencer ». Hors ce n’est pas la question principale à résoudre, comme déjà expliqué dans cet article :

Choisir un club, ce n’est finalement pas vraiment choisir une discipline, mais plutôt trois éléments : un professeur (une personne et sa pédagogie), un environnement (une salle et sa localisation), et une atmosphère (un groupe et son ambiance). Le choix de la discipline n’est qu’un filtre de choix vers un état d’esprit ou une image. Il faut visiter les clubs situés à une distance acceptable et échanger avec le professeur, le voir donner un cours et/ou suivre un cours d’essai. Le professeur vous met-il à l’aise ? Sait-il expliquer ses exercices ? Voit-il les erreurs à corriger chez ses élèves ? Passe-t-il du temps avec chacun ? Le groupe est-il sympathique & accueillant ? Y a-t-il des étudiants qui ont du mal à contrôler leur technique face à leur partenaire ? Ce sont les réponses à toutes ces questions qui vous permettront de savoir quel club visité retenir.

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :