Comment s’occuper et garder le moral en quarantaine, confinés ou retirés ?

commentaire(s)

Le nombre de cas infectés, de cas-suspects et de cas-contacts du Coronavirus SARSCOV2 (et sa maladie Covid19) est en train d’exploser, de centaines de cas, en quelques semaines il faut s’attendre à des centaines de milliers de cas. Beaucoup de ces personnes n’auront pas besoin ou ne pourront pas aller à l’hôpital, et la solution sera de rester chez elles, à l’abri, sans contact ou avec des contacts très très réduits avec l’extérieur. Dans la grande majorité des cas, cela se passera bien, ce sera juste une quinzaine à passer « confiné », ou « en quarantaine ». Et puis il y a aussi ceux qui ont déjà déclenché leur solution de « bug-out », de retrait dans un endroit un peu moins fréquenté que le centre ville où ils résident habituellement.

Le point commun de toutes ces personnes, c’est l’isolement, seul, en couple ou en famille. Isolement pour se protéger, isolement pour protéger les autres. Isolement aussi pour prendre du recul et vivre sereinement, et non isolement pour s’enfermer dans une crise de paranoïa. Car c’est bien l’un des risques d’un repli (sur soi, sur son chez soi).

Dans la pyramide de Maslow, on est au dessus des besoins en sécurité. En s’isolant, on répond à ses propres besoins en sécurité ou bien à ceux de la société, mais on peut mettre à défaut les besoins supérieurs que sont les besoins d’appartenance à un groupe, d’interactions sociales, de reconnaissance, d’accomplissement…

Garder le moral est quelque chose d’évidemment très personnel et dépendant d’un passé psychologique que la lecture d’un article ne suffira pas à complètement renverser. Toutefois, comprendre certains leviers d’amélioration du moral peut aider :

  • Essayer de connaître, en toute sincérité avec soi-même, et en y mettant des mots (ça aide), ses réactions, son fonctionnement, sa sensibilité personnelle face à une situation difficile ou nouvelle : vous êtes adulte, vous avez déjà connu des échecs, des rateaux, des remarques désobligeantes, des loupés, des malheurs personnels ou professionnels… prenez les déconvenues les plus fortes et réfléchissez à comment vous avez réagi. Sur le coup, beaucoup accuse le coup et sont mal un moment, combien de temps ça dure ? 1 minute, 1 heure, 1 journée, 1 semaine ? combien de temps votre esprit a besoin pour « passer à autre chose » et arrêter de « ne penser qu’à ça » ? qu’est-ce qui aide à divertir votre esprit du problème (les amis, les voyages, un bon film, le shopping :D) ? Nous aimerions tous être des warrior que rien n’affecte, mais c’est pas le cas et vu que vous êtes en introspection personnelle là, et que personne ne saura, soyez sincère dans l’analyse, factuel, mesuré, ni trop négatif ni trop positif, pour essayer comprendre comment vous fonctionnez
  • Garder un contact social régulier avec des amis, des proches, des confidents, … en quarantaine, ça veut dire via les réseaux sociaux, les emails ou le téléphone
  • Alterner moments d’activité et moments de pause, éviter la monotonie ou l’enfermement dans une seule et unique activité
  • Eviter absolument de boire de l’alcool ou de consommer d’autres drogues ; ce conseil a l’air con, mais en isolement l’alcool et les drogues en général peuvent devenir un vrai danger. Si vous êtes isolé en couple, vous pouvez bien sûr un soir de temps en temps décider de prendre un verre ensemble pour symboliser un moment de convivialité dans une situation peu habituelle, toutefois il ne faut pas ritualiser cela ni le faire seul
  • Gérer son énergie au mieux, au sens de lutter contre trop de négativisme. Techniquement, moins on se plaindra et moins on passera de temps à se lamenter (à l’oral, ou bien sur les réseaux sociaux, etc.), moins on ancrera du stress et de la peur. L’idée n’est pas de vivre en mode Bisounours mais de préférer passer du temps à lire des articles pour toujours mieux / plus comprendre, que de ressasser les choses les plus effrayantes que l’on ait lu sur la situation. Voir les aspects positifs, les opportunités, pour soi et la société, est aussi un bon axe de travail. Par exemple, la crise Covid-19 va avoir un bienfait écologique globale, va permettre dans quelques mois une reconstruction de plusieurs secteurs qui se seront effondrés (aérien, tourisme, spectacles vivants, luxe, etc.) avec de beaux projets, va sûrement déclencher une amélioration de notre système de santé (enfin ils vont avoir du budget, on peut espérer), va bien challenger le modèle de capitalisme mondial en soulignant ses limites et orienter vers un modèle plus sain (espérons), va développer le télétravail et la télémédecine, etc. A titre individuel, c’est une opportunité de break personnel, du temps pour du recul sur soi et ses projets, peut-être une belle opportunité pour changer des choses qui ne vont pas, etc.
  • Organiser sa vie peut être un aide, ça dépend des gens… moi je sais que je suis accroc aux « todo-listes » et à la formalisation de l’organisation de mes journées, mais cette règle ne vaut pas pour tous
  • Continuer de faire du sport ou de l’activité physique malgré le confinement
  • Bien dormir, en profiter pour faire des nuits de 8 heures
  • Ne pas trop manger (on peut être tenter quand on est toujours chez soi et que parfois on s’ennuie), rester sur des horaires de repas classiques et compléter ses repas peut-être un peu monotones par des compléments de vitamines et autres minéraux : moi j’utilise depuis 2 ans régulièrement les produits Micro-Equilibre (leur « équilibre nutritionnel » notamment, et parfois leur Mg, Vitamines C & Curcuma) et là je viens de reprendre une petite cure 🙂 (en plus ils livrent super vite)
  • Se divertir au sens pascalien du terme ; sauf si vous êtes un grand philosophe ou un guerrier de lumière capable de rester seul dans sa chambre à méditer des jours durant (moi, je ne suis pas capable)
Ne ressemblez pas aux humains de Wall.e !
(Dans le film Wall.e, les humains sont devenus de gros patapoufs ne faisant que consommer et se divertir… ne finissons pas comme ça !)

Selon si vous êtes isolé dans un petit appartement ou une grande maison, les activités pour vous occuper ne seront bien évidemment pas les mêmes. Parmi les activités possibles en quarantaine / confinement, je me suis listé (du plus important au moins important, à peu près) :

S’informer sur l’évolution de la pandémie
Mais attention à mesurer celà et ne pas tomber dans la paranoïa que peut créer trop d’infos (qui sont forcément majoritairement négatives en ce moment). Pour cela, une option est de se trouver quelques comptes fiables à suivre sur twitter (regardez les quelques comptes que je suis sur @PROTEGOR par exemple) et échangez avec 3-4 « friends » de confiance qui ont de bonnes sources d’infos. Pas besoin de faire une veille média détaillée de tout ce qu’il se dit, et ne passez pas la journée à ça, car vous avez d’autres choses à faire. Avec toujours le réflexe systématique quand vous lisez quelque chose de « quelle est la source ? sont-ils fiables ? »

Eduquer ses enfants
Passer plus de temps avec eux, à jouer avec eux, à leur inculquer le meilleur de vous 🙂

UPDATE
Apprendre à se connaître soi-même
En discutant avec plusieurs personnes au début du confinement, je me suis rendu compte que les plus « à risque » étaient des jeunes qui se connaissent personnellement assez mal. Et à la question « comment je fais pour mieux me connaître ? », on peut être bien embêté pour répondre, car c’est souvent les expériences et l’analyse de nos réactions à des expériences que l’on se découvre. Toutefois, en puisant dans mes expériences de management, les outils des managers pour mieux se connaître me sont revenus et je me dis que ça peut être des tests amusant à faire en confinement, et constructif :

Règle : ne pas tout prendre au pied de la lettre dans les résultats, mais globalement il y a des vérités (soit sur qui vous êtes soit sur comment vous êtes perçus, ce qui peut être un peu différent…) dans ces résultats

S’entretenir physiquement
… avec une routine au moins tous les deux jours. Beaucoup ici sont sportifs et auront leur propre routine. Si vous n’en avez pas, essayez soit une méthode « poids de corps » (par exemple La méthode Lafay / Sybernetics) soit une méthode avec des élastiques ou sangles (par exemple le TRX, la méthode Carrio, les vidéos en ligne de Decathlon, etc.). La méthode de Nomadslim issue de la biogimnastica (utilisée par les Gracie pour améliorer la mobilité) est très intéressante aussi.

Lire
C’est mieux que la TV car stimule vos réflexions & votre imagination. Perso, je ne trouve jamais assez de temps pour lire, j’ai des piles de livre « à lire » qui attendent et c’est le bonheur de pouvoir se dire « OK aujourd’hui je peux me poser des heures et lire ». Voici 10 livres que je recommande en lecture, et n’hésitez pas à demander à votre réseau d’amis ce qu’ils lisent, des fois ça permet de découvrir des perles : PROTEGOR (bien sûr, je perds pas le Nord), L’Art de Gérer les Conflits (car il vient tout juste de sortir et qu’il est bien), Le Traité des 5 Roues (le classique #1 à lire ou relire si ça fait un moment que vous l’avez pas lu), Homme d’Action (des histoires vraies de missions d’un Commando Marine, c’est documentaire, se lit vite et facilement), Stratégies Martiales (un livre de fond si vous voulez plonger dans l’étude des liens entre stratégies militaires et stratégies de combat 1 contre 1), Densification de l’être, Sous le feu : la mort comme hypothèse de travail, Riposter (pour vous poser en réflexion sur votre « boîte à outils » de self-défense), Dialogue sur la robustesse de l’homme, L’Esprit Indomptable.

Update : lisez les nombreux articles de Richard Dimitri tout récemment publiés sur https://studyofviolence.com

Update : passez un peu de temps sur l’excellent site de la Bibliothèque Nationale qui référence des milliers de livres anciens téléchargeables… on y trouve des perles ! https://gallica.bnf.fr

Se former
Bah oui, vous avez du temps devant vous, engagez vous dans un projet d’apprentissage de quelque chose que vous ne connaissez pas : apprendre ou améliorer son anglais (trop ne parlent pas assez bien pour suivre une vidéo ou lire un livre en anglais, ou avoir un échange avec un anglophone, ce qui les prive d’un sacré volume d’infos — faut s’y mettre !), apprendre une autre langue pour le fun (le chinois, l’arabe, le russe… les langues avec un alphabet différents sont intéressantes car la structure linguistique influence la façon de penser, donc ça va vous challenger), suivre des cours de cybersécurité pour apprendre à bien protéger votre vie en ligne, s’améliorer en informatique ou en bureautique (c’est pas les tutoriaux qui manquent), découvrir un nouveau secteur / discipline en plongeant dans des articles de fond, etc.

Quelques sites de MOOC : www.fun-mooc.fr, www.my-mooc.com, secnumacademie.gouv.fr

UPDATE : des MOOC « Covid » : openwho.org, covid19.coorpacademy.com

Lancer des projets
C’est pas génial une situation où l’on peut prendre du temps, où l’on peut prioriser l’important à l’urgent 🙂
Quelques idées parmi des milliers : écrire un livre, lancer son site web, faire des vidéos youtube, réaliser le business plan d’une affaire qui vous trotte dans la tête depuis un moment et trouver un associé/partenaire pour le réaliser, etc.

Gérer son argent
On ne sait pas trop où va l’économie, c’est peut-être le moment de faire des arbitrages sur ces placements (quand on en a) et de dessiner un plan d’investissement pour le futur. Une tendance actuelle est par exemple la confiance dans la reconstruction, et de se dire que l’effondrement de la bourse est une opportunité pour investir en actions dans des sociétés dont on est persuadé qu’elles ne pourront jamais disparaître complètement.

Article d’un site d’analyse financière qualitatif : https://seekingalpha.com/article/4329314-turning-panic-income

Organiser son habitat
C’est le moment de tout nettoyer, ranger, organiser… mode KonMari pour les maniaques 😀 (chez soi et dans son jardin pour ceux qui sont en maison)

Se divertir par l’audiovisuel
Ca fait partie des « pauses » pour moi, des fois ça fait du bien de se poser/pauser et se laisser bercer par le story-telling d’une série, d’un docu, d’un film.

Les plateformes à aller voir sont : Netflix, Disney+ (lancement le 24 mars, reporté au 7 avril), myCanal, OCS, FilmoTV (pas mal de vieux films d’arts martiaux), Amazon Prime Video, Arte.tv (le top du PAF), Pluzz, Molotov

12 séries recommandées : Cobra Kai, The Warrior (scénario basé sur une idée de Bruce Lee !), Into the Badlands, Altered Carbon, The Walking Dead, OA, The Sinner, The Outlander, You, Jean-Claude Van Johnson (c’est JCVD quand même !), Casa De Papel, Game of Throwns (et ya Banshee aussi qui date et je sais pas où le (re)trouver)

12 films « classiques » recommandés : Le Cercle des Poètes Disparus (un peu de finesse dans un monde de brutes), Panic Room (pour le symbole), John Wick (un lien entre arts martiaux & tir), Taken (la persévérance), The Hurt Locker (« démineurs »), Shooter (« tireur d’élite »), Troy (« Troie »), Sicario, Drive (Los Angeles vibe), Traqué, The Endless Summer (cool attitude), Spenser Confidential (tout frais)

Update : Whiplash, Billy Elliot => 2 films sur « la passion à tous prix »

10 films d’arts martiaux recommandés <3 : Opération Dragon (et tous les Bruce Lee), Les 7 samurai (et tous les films avec Toshiro Mifune), Bloodsport (et presque tous les JCVD), Police Story (et tous les Jackie Chan), Shaolin Temple (et tous les Jet Li), Ong Bak (et tous les Tony Jaa), The Raid (et tous les Iko Uwais), Kill Bill, Blind Fury, Soleil Rouge

7 documentaires recommandés : Opération HK35, The game changers, A voix haute, Karate Nerd in China, les docus de Paul Moreira, la série docu Fight Quest, Choke (Rickson Gracie)

Se divertir par podcast
La mode cette année est à l’audio : audiobooks, podcasts, séries audio…
Les plateformes à consulter sont : Audible, Boxsons, Majelan, Sybel

Vous noterez que je ne parle pas de jeux vidéos… je ne suis ni un utilisateur ni un défenseur des jeux vidéos comme divertissement et je ne saurais que conseiller.

Si vous avez d’autres conseils, n’hésitez pas à les poster en commentaires sous l’article !

Merci à Jeff pour cette idée d’article, à Micka pour quelques titres

Restez à la maison
Une affiche designée par www.barbudesign.com

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

9 Comments

  1. Pingback: SARSCOV2, rappel de quelques règles de base - PROTEGOR® sécurité personnelle, self défense & survie urbaine

  2. Pingback: Achetez des livres... auprès d'une librairie locale en ligne - PROTEGOR® sécurité personnelle, self défense & survie urbaine

  3. Guillaume [admin]

    18 mars 2020 at 10:39

    On me suggère ce livre aussi : https://amzn.to/3b8TbFw

  4. Guillaume [admin]

    18 mars 2020 at 10:52

    et celui-ci aussi : https://amzn.to/33COam5

  5. Vincent

    19 mars 2020 at 19:26

    Article intéressant sur le point de vue psy :

    « Covid-19 : point par point, des recommandations d’experts pour réduire les effets psychologiques négatifs liés au confinement »

    https://theconversation.com/covid-19-point-par-point-des-recommandations-dexperts-pour-reduire-les-effets-psychologiques-negatifs-lies-au-confinement-133811

  6. Pingback: Règles d'hygiène & de désinfection pour un confinement en appartement - PROTEGOR® sécurité personnelle, self défense & survie urbaine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :