Epidémie du Coronavirus 2019-nCoV : que faire à titre individuel ?

commentaire(s)

17 janvier 2020, un ami chinois me signale que ça bouge sur WeChat sur le sujet d’un début d’épidémie à Wuhan. Je ne connais pas encore le nom « Coronavirus 2019-nCoV » de cette maladie. Je fais un message à un ami expat’ en Chine pour l’avertir au cas où il ne le sache pas déjà, de ne pas voyager dans la zone en question. Ca me rappelle l’épidémie de SRAS quand j’habitais à Pékin. On est loin, en France. Le temps passe, les messages sur WeChat sont de plus en plus inquiétants. Puis ça arrive dans les médias français, l’info prend de l’ampleur et de la résonnance internationale. Aujourd’hui, à l’heure de la publication de cet article, la Chine est touché dans de nombreuses villes, et il y a 3 cas identifiés en France. Que faut-il faire à titre individuel ? Faut-il se préparer à une potentielle crise majeure ? Plusieurs personnes me demandent mon avis sur les réseaux, je me plonge dans une dizaine d’articles de sources différentes, je récupère les emails de brief des CHU et je fais un call avec un responsable d’unité d’urgences dans un grand hôpital, histoire de croiser les avis et prendre le poul.

Commençons par les conclusions pragmatiques

Comme très souvent avec Protegor, les conclusions sont anti-manichéennes, pas de panique, mais vigilance et quelques précautions d’usage :

  • si vous avez des voyages prévus en Chine, annulez/reportez-les (à dans plusieurs mois…), sans hésitation aucune à avoir
  • si vous avez des voyages prévus ailleurs en Asie, suivez de prêt la situation, notamment grâce au site de référence : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/
  • si vous avez des symptômes de « grippe », portez un masque simple (dit chirurgical) pour limiter vos « projections » (et protéger les autres) ; ce conseil vaut tout le temps et n’a rien à voir avec la crise actuelle en fait… mais c’est un réflexe qui n’est pas dans la culture française, c’est dommage. Et si sans masque, tousser dans votre coude !
  • si vous avez des symptômes qui vous font penser à ceux du Coronavirus (voir plus bas), appelez le 15 et n’allez pas aux urgences (si vous ne l’avez pas, ça vous évitera de l’attraper là-bas, ce serait ballot ;-))
  • si l’épidémie devait prendre de l’ampleur en France, évitez les lieux avec du public et restez au maximum chez vous
  • si l’épidémie devait prendre de l’ampleur en France, et que vous deviez aller dans des lieux avec du public, des protections possibles sont masque FFP2, lunettes et solution hydro-alcoolique (dit « SHA ») après chaque contact avec une surface qui a pu être touchée par quelqu’un (poignées de porte, etc.), ou bien des gants nitriles
  • si vous êtes être survivaliste dans l’âme et que la situation vous stresse, profitez-en pour refaire votre « home survival kit », mais à priori le risque de quarantaine généralisée est très faible (voir explications plus bas) ; après, ça peut être pris pour un drill ^^
  • de manière générale pour ces types de virus, évitez les contacts avec les animaux « sauvages » et les volatiles

Rappel de contexte : parano vs. vigilance

Les lecteurs de Protegor sont habitués au sujet « attention à la paranoïa ».
L’épidémie qui a démarré est toutefois suffisamment sérieuse, et elle mérite de se tenir au courant de l’évolution du nombre de cas et des zones touchées. L’évolution peut être suivie ici.

Il faut toujours garder à l’esprit que le contexte actuel de la collapsologie et du développement des nombreuses croyances d’un effondrement proche joue à la fois sur les médias et sur les individus pour créer un sentiment global de panique (« ça y est, le moment tant attendu est arrivé, la fin du monde !!! »). La répétition des informations (y compris un article comme celui-ci :D) qui vont tomber dans vos fils d’actualités et réseaux sociaux va encourager à la panique. Il faut en être conscient pour réagir avec raison sans pour autant se couper des informations, critiques en cas d’évolution inattendue du virus.

Les arguments rassurants & moins rassurants

(+) Il y a des nouveaux virus tous les ans, et celui-ci n’est « que » un nouveau dont le buzz média fait oublier tous les précédents (SRAS, H1N1, Ebola, grippe aviaire… qui n’ont pas disparu)
(+) ce virus serait moins mortel que SRAS (qui a fait moins de 1000 morts dans le monde entier)
(-) mais ce virus semble beaucoup plus contagieux que SRAS
(+) pour le moment, aucune contamination n’est survenue sur le territoire Français, les cas identifiés sont des « importations », la situation est encore contrôlable
(+) la France a des procédures éprouvées d’isolement des cas hautement contagieux et une relative grande facilité à retrouver toutes les personnes qui ont été en contact
(-) en Chine, c’est moins le cas et surtout l’épidémie est survenue au pire moment, pendant les fêtes du Nouvel An, la période de l’année où toutes les familles traversent tout le pays pour se réunir… politiquement, le gouvernement a interdit de nombreuses festivités mais ne pouvait bloquer tous les transports, il y a donc de forts risques que le virus se propage largement sur tout le territoire chinois (donc augmentant les probabilités de fuites et rendant plus difficile le confinement / l’isolement des personnes touchées)
(+) les personnels des compagnies aériennes et des aéroports ont été informées pour prévenir les personnes revenant de Chine des consignes de sécurité à suivre
(+) un virus qui s’adapte bien à son hôte n’est pas mortel. 80% de la population est par exemple porteuse de l’herpès. En revanche, les virus qui viennent des animaux (comme SRAS, H1N1, …) s’adaptent souvent moins bien, c’est aussi le cas du 2019-nCoV qui semble toutefois pour le moment mortel « que » pour les personnes en situation de faiblesse (immuno-déficientes / âgées…)

Et en vrac encore quelques recos…

Pour rappel, une personne qui éternue projette des sécretions dans un rayon de 2 mètres. Pensez au masque si vous êtes malade, quelque soit votre type de grippe. Dans le métro, essayez d’éviter de prendre les barres à mains nues, ou alors lavez-les bien le plus vite possible après.

Vu sur WeChat

Quelques liens pour aller plus loin

Extrait de PROTEGOR sur les épidémies

Grippe aviaire, SRAS… les menaces d’épidémie ne sont pas simplement un souvenir historique de la peste et du choléra. Lorsqu’une épidémie éclate dans une ville, le niveau de psychose tient aux informations diffusées par les médias. En Chine par exemple, pour le SRAS, Pékin a connu de longs mois très difficiles alors que Shanghai resta très calme, assurant n’avoir aucun malade. Dans les pays occidentaux, les informations d’une telle ampleur sont en général plus difficiles à étouffer qu’en Chine.

Les règles à suivre si une épidémie est véritablement présente, sont :
• Rester chez soi et ne sortir que très brièvement pour des courses indispensables.
• Selon le type de maladie, porter systématiquement un masque hermétique de niveau de protection suffisant (FFP2 pour la grippe aviaire).
Il est d’ailleurs précautionneux d’avoir quelques boîtes de masques chez soi en temps normal ; en période d’épidémie il y a très vite rupture de stocks !
• Faire preuve d’esprit critique car les rumeurs se démultiplient en période de crise. À Pékin pendant le SRAS par exemple, certains affirmaient que faire du sport et ouvrir les fenêtres suffisait pour se protéger, et d’autres prenaient quotidiennement des médicaments qu’on leur avait vendus comme protégeant de l’épidémie…

« J’étais étudiant à Pékin en mars-avril 2003 lorsque l’épidémie de SRAS éclata au grand jour. J’habitais dans le quartier des universités, à Haidian, là où se concentraient les victimes. La situation est très vite devenue ubuesque. Dans la rue, tout le monde portait un masque, mais il y avait pénurie de masques dans les pharmacies et la plupart des masques utilisés ne servaient absolument à rien, car trop légers ou mal portés. Et porter un masque pendant une heure ou plus, est désagréable, rend difficile la respiration, fait transpirer, fatigue… certains en arrivent même à croire qu’ils ont les symptômes de la maladie !

Puis toutes les activités de groupe s’arrêtent : fin des cours, les magasins se vident, les restaurants doivent fermer leurs portes… rien à faire, si ce n’est rester cloîtré chez soi à écouter les informations et à stresser. Ah… les informations… bon la Chine n’est pas le pays le plus fiable pour les informations, mais y a-t-il des informations fiables quelque part ? Sûrement pas pendant une épidémie en tout cas, où les rumeurs prennent des proportions incroyables. La télévision cache au maximum les victimes et l’aggravation de la situation, on apprend officieusement que lors de la visite de l’OMS, des victimes sont transportées dans des lieux provisoires pour être cachées, et puis certains voisins se mettent à raconter qu’ils ont entendu dire qu’un vaccin avait été trouvé, ou bien que l’épidémie n’existe pas et qu’il suffit de faire du sport et d’ouvrir les fenêtres pour ne pas être en danger !

L’avantage d’être étranger dans une telle situation est que l’on m’a fortement invité à rentrer en France le temps que l’épidémie passe. À Roissy, il y avait simplement une grande poubelle pour jeter son masque, et une affiche indiquant que si les symptômes apparaissaient dans les jours à venir, il fallait appeler son médecin. »

(c) 2008-2017 PROTEGOR (Editions Amphora)

Un grand merci à Jean-François, à Arnaud & à Aurélien pour les infos et échanges sur ce sujet.

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

12 Comments

  1. Guillaume [admin]

    1 février 2020 at 22:46

    Petit update sur le virus :
    1 – les faits, les faits :
    https://factuel.afp.com/taux-de-mortalite-niveau-de-contagion-ce-que-lon-sait-et-ce-que-lon-ignore-sur-le-nouveau
    2 – en fait, le pire n’est pas la virus, mais l’incroyable bêtise qu’il révèle chez « les gens » :
    https://www.thebeaverton.com/2020/01/report-outbreak-of-idiocy-spreading-10000-times-faster-than-coronavirus/
    3 – pour rappel, ce que veut dire l’annonce de l’OMS avec « urgence de santé publique de portée internationale » => il y en a tous les 2 ans, et ça fait juste peur aux émotifs qui interprètent les mots plutôt que de prendre le temps de chercher ce que ça veut dire comme dispositif
    https://www.who.int/features/qa/39/fr/
    4 – fake news partout… cette journaliste en a dégoté 42 déjà :
    https://twitter.com/janelytv/status/1223364112329138176

  2. Guillaume [admin]

    8 février 2020 at 18:21

    https://foreignpolicy.com/2020/01/25/wuhan-coronavirus-safety-china/

    Résumé en Français :
    – en dehors de chez vous, mettez des gants
    – en situation où vous ne pouvez avoir des gants, évitez de porter vos mains à votre visage / yeux
    – changez de gants tous les jours
    – les masques ne servent à rien, c’est utile pour les malades / personnes qui éternuent
    – chez vous, changez les serviettes & torchons. Identifiez les serviettes propres clairement (1 par personne)
    – faites très attention aux poignées de porte, ouvrez les avec le coude, ou des gants
    – si vous partagez vos plats, ne partagez pas les couverts
    – ne consommez aucun animal sauvage
    – quand le temps le permet, ouvrez vos fenêtres et aérez chez vous
    – si vous vivez avec une personne potentiellement malade, faites lui porter un masque, portez vous-même un masque quand vous êtes proche de cette personne

  3. Pingback: Corona virus & confinement : retex de Chine - PROTEGOR® sécurité personnelle, self défense & survie urbaine

  4. Guillaume [admin]

    12 février 2020 at 23:19

    Virus rebaptisé COVID-19

  5. Pingback: 🦠 Coronavirus, ou comment survivre à une pandémie - Guide de survie

  6. Pingback: Pandémie - PROTEGOR® sécurité personnelle, self défense & survie urbaine

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :