Vestes anti-coupures à gogo en dropshipping

commentaire(s)

Je sais pas vous, mais moi j’ai été récemment envahi de publicités pour des vestes anti-coupures, qui soit-disant vous protègent des attaques aux couteaux.

Genre : https://ivavenue.com/products/self-defense-anti-cut-jacket-anti-stab

Bon, quand on est dans la self-défense, que l’on a déjà fait quelques tests de coupe avec des (vrais) couteaux, qu’on a déjà eu entre les mains des vestes anti-coupures faites par des gens plutôt sérieux et que l’on a constaté (testé) que certes un couteau indus’ mal affûté avait du mal en taille à trancher le vêtement, mais que n’importe quel custom’ un peu affûté la tranchait sans aucune résistante, et qu’en estoc tout passait… on se dit « mouais, j’y crois pas ».

Mais on est curieux quand même. Il faut comprendre que ces pubs viennent de ce que j’estime être une de ces « gentilles arnaques » du web (un peu comme les sites avec plein de blabla racoleur pour vous vendre des ebooks pleins de fautes et autres super secrets qui vont vous rendre hyper successful) : le dropshipping.

Le dropshipping, c’est l’histoire d’un geek-otaku qui va trouver un produit un peu original sur Aliexpress (ou un autre site de grossistes produisant en Chine ou dans un autre pays à bas coût), qui ne va pas en acheter un seul exemplaire, mais qui va faire un joli site de vente autour de ce produit, va payer de la pub sur les réseaux sociaux pour mettre en avant ce site, générer des ventes, et faire livrer directement par le producteur (et n’assurer en général aucun service client). La valeur ajoutée réside donc uniquement dans du marketing souvent bien râcoleur et mensonger, pour appâter et trouver un max de clients. C’est donc pas une « arnaque » en soi, c’est du « commerce de base », une petite escroquerie à pigeons, c’est ce qui rend le web envahi de pubs, amoral et qui prône le business sans fond et sans valeur ajoutée. Mais bon, ça en fait vivre certains, c’est peut-être mieux qu’il fasse ça que rien…

Voilà une des images qui revenait sans cesse dans les pub :

Image reprise dans les pubs de dropshipping pour une veste anti-couteaux

Il faut comprendre qu’un drop-shipper est un flemmard puisqu’il n’a jamais réfléchi à concevoir, encore moins (faire) fabriquer un produit, ni à la logistique associée et sa motivation est la facilité, vendre le plus et le plus vite possible. Donc il ne va pas s’emmerder à faire des photos spéciales, il a même sûrement jamais eu le produit entre les mains. Du coup, toutes les images sont les mêmes et viennent du fabricant. Donc une recherche inversée d’image (Google Images, Bing Images, TinEye, Yandex) permet assez simplement de trouver ses concurrents et son fournisseur.

Dans ce cas, on tombe par exemple très vite sur https://fr.aliexpress.com/item/32608624331.html (ce qui permet de gagner 100€ sur l’achat quand même… la marge brute du dropshipper à laquelle il enlève ses coûts de publicité Instagram/Facebook).

Parfois il n’y a même pas besoin de recherche inverse des photos, mais le bon mot clé (le nom du produit s’il est particulier) sur Aliexpress, Taobao, jd.com, suning.com, tmall.com (les gros sites chinois d’eCommerce) suffit.

Maintenant que vous savez comment le dropshipping fonctionne… ne vous faites plus avoir, et faites de même pour les informations : toujours remonter à la source 🙂 (on y gagne soit de l’argent, soit la vérité)

Quant à cette veste, je continue à croire qu’elle n’arrête rien du tout, mais je ne l’ai pas testée. Si l’un d’entre vous a envie d’investir 140€ dans ce test ^^

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

2 Comments

  1. Bastoun

    10 septembre 2019 at 14:18

    Quiconque a déjà utulisé des gants anti-coupures saura que ça marche très bien pour éviter de se couper en passant le doigt sur une lame ou un morceau de verre, mais que ça arrêtera une coupure plus appuyée ou pire encore un coup d’estoc.

  2. David

    30 octobre 2019 at 0:14

    S’il y avait une phase de test approfondi du produit, alors le dropshipping aurait eu du sens. Et la veste anti-coupure est évidemment une bonne idée. Mais je pense que ce n’est pas d’actualité.

Laisser un commentaire