#simongautier et la localisation par votre téléphone

commentaire(s)

Si vous étiez en vacances coupé des informations, vous n’avez peut-être pas suivi l’un des drames de « sécurité personnelle » / « sécurité en voyage » de l’été, la disparition et la mort de Simon Gautier en Italie.

Ce jeune randonneur français en vacances en Italie était parti en balade dans le parc national du Cilento. Il a fait une chute dans un ravin, se blessant gravement, mais a pu appeler les secours par téléphone. Il aura fallu 9 jours aux secours pour retrouver notre compatriote, décédé de ses blessures. Le scandale tourne bien évidemment sur les délais d’intervention (et malgré une trentaine de personnes rapidement dépêchées sur place puis un hélicoptère), justifié par une étendue de recherche très grande, mais pointant du doigt une réalité que les films d’Hollywood ont tendance à nous gommer : on ne localise pas une personne précisemment en 2 clics sur un ordinateur.

FranceInfo a interrogé l’ONG EENA, l’Association des Numéros d’Urgence Européens (inscrivez-vous à leur newsletter peut-être ?) pour comprendre pourquoi un appel au 112 n’est pas géré comme un appel de Jack Bauer à la CTU. Lecture recommandée :

https://www.francetvinfo.fr/monde/italie/disparition-de-simon-gautier-en-italie-la-localisation-ce-n-est-pas-comme-a-la-television-se-desole-une-ong_3579329.html

Ce sujet de la localisation par téléphone est une vraie problématique ; dans un cas d’urgence, nous souhaitons tous que les secours puissent nous trouver le plus vite possible. Mais en dehors de ces cas rares et particuliers, nous n’avons pas envie d’être trackés précisémment par des entreprises privées ou des organismes dont nous ne sommes pas sûrs qu’ils puissent vraiment protéger ces informations de localisation, qu’ils ne les vendent pas, qu’ils n’en font pas mauvais usage. Un vrai sujet de cybersécurité à méditer qui reste sur le rapport fondamental de bon équilibre entre liberté & sécurité.

Pour rappel, même si dans le cas de Simon Gautier, cela ne l’aurait pas forcément aidé, en randonnée :
. ayez un sifflet (et pas au fond du sac, idéalement sur le brelage à portée de bouche) pour vous signaler
. sachez trouver simplement vos coordonnées lattitude-longitude précises de localisation avec votre téléphone

Par exemple sur iPhone : https://support.apple.com/fr-ca/guide/iphone/iph1ac0b663/ios

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

3 Comments

  1. Chris

    9 septembre 2019 at 11:33

    Bjr, une solution c’est de peut-être passer par un appareil type « Spot »….

  2. tom

    10 septembre 2019 at 0:10

    ou les garmin inreach: https://explore.garmin.com/fr-FR/inreach/

    Le mini reste abordable et est prévu pour. Certes in faut un petit abonnement, mais on peut le prendre uniquement pour les vacances par exemple.

Laisser un commentaire