Lectures estivales autour des arts martiaux

commentaire(s)

Ceux qui me suivent sur Instagram (ici : https://www.instagram.com/protegor_parabellum/) ont déjà vu quelques posts sur mes lectures de cet été, mais voici un récap pour tout le monde.

Cet été, j’ai pas pris beaucoup de vacances, en plus c’était pas des vacances, mais je suis parti une dizaine de jours en Chine, et j’adore les grands voyages car il y a plein de moments pour lire… alors que comme un con, chez moi, je suis toujours interrompu et n’arrive pas à me poser plusieurs d’affilée à avaler un livre du 1e au dernier chapitre, ce qui est quand même un truc qu’il faut faire régulièrement je trouve. Anyway.

Voici les livres avalés pendant cette quinzaine aoûtienne / d’Auguste, je sais pas comment on dit :

  • Au jour de le jour, de Xavier Seignot ; c’est un roman, une pure fiction, l’histoire d’un adolescent passionné d’arts martiaux à La Rochelle, qui va passer par des hauts et des bas… un peu mode Karate Kid made in France. Il y a deux versions à ce livre, j’ai lu la 1e version car j’ai trouvé le livre par hasard dans une brocante, mais son sympathique auteur m’a indiqué qu’une nouvelle version avait été publiée depuis… on est dans du roman « ado », mais j’ai adoré, retombée en enfance mode madeleine de Proust et une vraie sensation de rekiffer ce qui m’a fait vibrer pour les arts martiaux quand j’avais 13 ans
  • Mémoire de l’Aube, de Richard Douieb ; pas d’arts martiaux dans ce roman, à peine quelques combats bien décrit, mais j’ai acheté ce livre par curiosité de lire Richard Douieb, le pionnier du Krav Maga en Europe. Je ne veux pas vous spoiler en dévoilant des bouts d’histoire car elle est très originale et construite par rebondissements, mais j’ai vraiment passé un bon moment, ça se lit bien et on se demande bien jusqu’au bout ce qu’il va bien pouvoir se passer. La sensation globale du livre est un retour à notre source animale, et c’est pas une mauvaise base à ressentier parfois ^^
  • Dialogue sur la robustesse de l’Homme, le déclin de Mars et l’avénement d’Athéna, de Jean-Luc Guinot ; c’est en prenant un verre avec l’auteur, qui s’est déjà fait connaître dans le milieu de la sécurité et des arts martiaux par son Anthropologie du Combat, que j’ai eu cet exemplaire de ce livre peu mis en avant, alors qu’ici, nous devrions tous le connaître ! Jean-Luc est un chercheur de la violence et du combat (via ses élèves de Nanterre qui peuvent conduire des études terrain), et dans ce dialogue avec ces élèves, il révèle certains résultats d’études et une vision profonde de notre relation naturelle et culturelle à la violence et au combat
  • Les deux tomes de Réflexion sur l’Art du Poing, de Jonathan Barbary ; Johnatan est un vrai passionné des arts martiaux chinois, enseignant le Pak Mei. Il livre dans ces deux manuels, ce qu’il a vu en Chine, ce qu’il a compris de l’apprentissage « à la chinoise » des arts martiaux, sur l’importance (mais aussi les limites) du « traditionnel », bien sûr le Wen & le Wu, etc.
lecture estivale arts martiaux

Laisser un commentaire