Sécurité dans les parkings sous-terrains

commentaire(s)

Les parkings sous-terrains sont pour beaucoup un lieu stressant. Cela vient un peu d’Hollywood (à chaque fois qu’il y a une scène dans un parking sous-terrain, ça finit mal !) mais aussi car c’est un lieu qui rassemble des caracteristiques propices aux agressions : luminosité parfois faible, entrées multiples (et facilité d’accès par des tiers), innombrables recoins pour se cacher, peu de fréquentation, pas de vue extérieur de ce qu’il s’y passe, étouffement des bruits, etc.

Distinguons déjà 2 types de parking sous-terrain :

  • le parking public
  • le parking de co-propriété

Dans le cas du parking public, les choses se sont améliorées puisque désormais les grands parkings tenus par des chaînes comme Indigo (anciennement Vinci) sont souvent très éclairés, les places plus larges (les recoins moindre) et un réseau de caméras couvre bien le parking. Dans le cas du parking privé, on reste encore parfois dans l’hyper glauque pas du tout pensé sécurité.

Quels sont les risques dans un parking sous-terrain ?

J’identifie 5 risques principaux dans un parking sous-terrain :

  • le vol de véhicule sans présence de témoin ; chiant mais que matériel
  • l’agression physique (3V : vol, viol, violence) ; ce qui est le plus redouté et abordé ici
  • l’incendie ; on y pense moins, mais avec toute cette essence…
  • l’inondation ; car il est sous-terrain justement…
  • les gaz d’échappement non ventilés ; accidents plus rares, suicides

Quelles précautions ?

Il y a quelques règles de précaution à appliquer quand on va dans un parking sous-terrain, que je classe par situations :

  • entrée avec son véhicule
    . les situations d’arrêt avec son véhicule sont toujours des moments plus risqués que quand il roule : que ce soit pour prendre un ticket (parking public) ou pour ouvrir la porte (parking privé), ces moments doivent être précédés d’une réduction du volume de la radio/musique, de coups d’oeil dans tous les rétroviseurs
    . dans le cas où vous devez descendre du véhicule pour ouvrir la porte, il est souvent tentant de laisser la clé sur le contact ; idéalement il faudrait couper le contact, mais c’est, il est vrai, plus contraignant et long pour parfois quelques secondes pour déclencher l’ouverture de la porte du parking… si vous persistez pour laisser la clé sur le contact et que vous êtes seul dans le véhicule, doublez de précaution à la sortie du véhicule pour vérifier qu’il n’y a personne aux alentours qui pourrait s’emparer du véhicule
    . une fois entrée dans le parking, dans le cas du parking privé, attendez en bas de la rampe d’accès avec un visuel sur la porte (voir photo), jusqu’à sa fermeture. Cela permet de vérifier que personne ne s’infiltre dans le parking derrière vous en profitant de la porte ouverte
    . dans le parking sous-terrain, j’ai tendance à immédiatement retirer ma ceinture de sécurité (pour pouvoir sortir plus vite) ; ce point est discutable. Je coupe aussi totalement la musique/radio pour entendre éventuellement des bruits de pas ou autres, et bien sûr je mets les feux de croisement
    . en navigant dans le parking jusqu’à votre place, soyez attentifs aux espaces entre les voitures, aux recoins
    . si vous n’avez pas de place attitrée, le meilleur positionnement est la place la plus éclairée et la plus en vue, et idéalement pas trop loin de la sortie piétonne
    . la sortie de votre véhicule est une phase à risque, notamment la phase de verrouillage (corps/visage tourné vers la voiture). Scannez l’environnement avant de verrouiller le véhicule si besoin
  • récupération & sortie du véhicule
    . l’entrée dans le parking de manière piétonne doit faire appel au un haut niveau de vigilance (Cooper Orange) car les accès des parkings sous-terrains sont souvent exigus & biscornus
    . pendant les périodes de marche dans le parking, il est important d’appliquer la technique de dégagement des angles
    . à l’arrivée à son véhicule, il est assez logique de faire un tour du véhicule, pour vérifier qu’il n’y a pas eu d’effraction, de dommage (et/ou qu’il n’y a personne autour)
    . lors de la sortie d’un parking privé, il est bon d’attendre la fermeture totale de la porte automatique avant de quitter les lieux (donc patienter avec sa voiture devant la porte qui se ferme) pour s’assurer que personne ne profite de ce moment pour entrer dans le parking

Et vous, quelles recommandations dans un parking sous-terrain ?

Laisser un commentaire