Eviter les sollicitations commerciales

commentaire(s)

 

Alors que les escroqueries bancaires et sur internet sont en pleine explosion (normal avec la multiplication des moyens de paiement, du eCommerce et des transactions en général — pour se protéger contre ces escroqueries, voir Protegor), les escroqueries bien traditionnelles de la prospection commerciale et notamment de la VDD (vente et démarchage à domicile) et de la VPC (vente par correspondance) ou VAD (vente à distance), sont bien toujours présentes en France. En 2018.

Ne plus être la cible des centres d’appels téléphoniques

Les téléconseillers sont devenus les nouveaux ouvriers de notre société de service. Situés en France, idéalement dans des bassins d’emploi où les salaires peuvent rester bas, ou bien souvent à l’étranger dans des pays francophones avec des salaires encore moindre qu’en France, les téléconseillers agissent en armée, de manière anonyme, pilotés par des contre-maîtres qui cadencent leur travail de KPI (indicateurs de performance) : DMT (durée moyenne de traitement), le taux de décroché, le taux de conversion… une machine compose successivement les numéros de téléphone de la base de prospection que le client du centre d’appels a fourni pour sa campagne d’appels sortants, et quand la ligne sonne et décroche, le premier téléconseiller disponible prend en charge l’appel pour dérouler son script. Là, il commence par demander si vous êtes bien Monsieur ou Madame Dupond. Puis une question à la réponse évidemment affirmative (soit parce qu’ils ont déjà l’information sur vous, soit parce que c’est du baratin commercial : « vous habitez une maison ? », « vous trouvez que vous payez trop d’impôts ? », etc.). Et après, ils vous expliquent qu’ils ont la meilleure solution pour vous, et cela débouche soit sur une commande de produit, soit sur une prise de rendez-vous quand c’est pour vous vendre un truc encore plus gros (voir la suite avec la VDD).

Un jour peut être, la prospection commerciale par téléphone sera interdite (je ne vois pas quel service ou produit honnête nécessite d’aller emmerder les gens chez eux…), mais en attendant que cette plaie de la société disparaisse, comment éviter ce parasitage téléphonique intrusif et souvent malhonnête ?

  • A la création de votre numéro de téléphonique, refuser les inscriptions dans des annuaires (tout annuaire plus ou moins public est absorbé par les escrocs)
  • Ne pas inscrire votre numéro de téléphone sur des formulaires en ligne (inscriptions diverses), et quand cela est vraiment nécessaire (besoin que l’entreprise à qui vous laissez vos coordonnées a besoin de pouvoir vous contacter pour une livraison ou autre), bien cocher ou décocher les cases relatives indiquant que vous ne souhaitez pas que vos informations soient partagées auprès de tiers
  • En théorie, il faudrait même faire la chasse à la conservation de vos coordonnées auprès des entreprises (la loi du 6 janvier 1978 (CNIL) le permet) mais c’est trop chronophage
  • Désormais, les opérateurs téléphoniques proposent des services (gratuits chez Free, voir illustration ci-dessous) pour :
    • Bloquer tout appel émis en mode anonyme (les CAT appellent cela dit de moins en moins en anonyme, et souvent avec un numéro court visible ou un numéro générique)
    • Bloquer automatiquement les appels entrants indésirables — sorte d’antispam mis en place par l’opérateur, donc pas garanti à 100%
    • Bloquer des numéros que vous identifiez — il faut donc noter à chaque appel indésirable le numéro affiché et le rajouter à votre black-liste

Ensuite, s’ils arrivent encore à vous appeler, plusieurs options :

  • Raccrocher au nez, et black-lister (sinon ils rappellent)
  • Ou bien parler : ne pas confirmer votre nom ou dire que « non, vous êtes en fait Monsieur Martin », ne confirmer aucune information, leur demander qui ils sont et essayer de récupérer le nom de l’entreprise (soit du call-center, soit du client qui sous-traite le call-center)… le téléconseiller vous donnera un faux prénom et a priori ne lâchera pas le nom de la société, mais ça se tente, et si vous récupérer le nom et que vous avez du temps, vous pouvez tenter ensuite un petit mail formel au DG et service juridique de la société en question avec une demande de retrait immédiat de vos coordonnées (cf loi du 6 janvier 1978). Et finir rapidement avec le téléconseiller en lui indiquant que « en vertu de la loi du 6 janvier 1978, vous demandez expressément que votre numéro de téléphone soit retiré de leur base de données ». Cette demande orale ne fonctionne pas, mais d’expérience a eu plusieurs fois pour effet de les faire raccrocher et ne pas rappeler
  • Et puis il y a la solution des retraités (car il faut du temps pour faire cela), qui si elle était suivi par tout le monde, pourrait faire fortement réduire cette activité : parler le plus longtemps possible avec le téléconseillers, ne jamais rien lui confirmer ou s’engager, mais toujours laisser une porte ouverte, exploiter son script dans toute la longueur, demander à ce qu’il rappelle, faire celui qui ne comprend pas et faire répéter, reformuler souvent pour vérifier que vous avez bien compris… et quand vous en avez marre, raccrocher. Cela fait exploser leur DMT, leur coûte du temps et de l’argent et fait tomber leurs indicateurs de performance, le seul vrai moyen pour tuer économiquement ces activités

 

La plupart des opérateurs (ici Free) propose des options gratuites pour filtrer les appels anonymes et les appels émis par des centre d’appels connus — allez paramétrer votre service téléphonique

Le problème dans tout ce système c’est qu’il reste des personnes faibles comme par exemple des personnes isolées qui tombent dans le panneau et font que ce système de prospection a un rendement. En piégeant des pigeons et en leur faisant acheter des choses dont ils n’ont pas besoin, la prospection démontre un intérêt économique, et c’est pour cela qu’il y a encore des entreprises pour la pratiquer.

 

Eviter le démarchage commercial à domicile

Que ce soit suite à un appel proactif (cf § précédent) ou bien un démarchage physique direct (un commercial sonne à votre porte), la VDD reste la pratique commerciale qui concentre le plus d’escrocs, de voleurs & de menteurs ; il faut s’en méfier comme de la peste, ou même plutôt systématiquement la refuser. Vous êtes assez grand pour savoir ce dont vous avez besoin et vous vous déplacerez pour aller chercher les informations dont vous aurez besoin.

Il y a des cas où une visite à votre domicile est nécessaire pour étudier par exemple la pose d’un nouveau système énergétique. Mais quand cela vous arrive tout cuit par un inconnu, ce n’est jamais bon. C’est à vous d’aller rencontrer les différentes entreprises qui proposent le service que vous cherchez (et si vous ne cherchez pas ce service, et bien c’est réglé), pour comparer les modèles, les prix, et ensuite voir à quelle entreprise vous allez confier d’aller un peu plus loin dans le processus d’achat.

Revenons à nos cas de VDD :

  • Ne laisser pas entrer des inconnus chez vous ; conseil évident, non ? et pourtant…
  • Un panneau sur votre portail indiquant que vous allergique au démarchage commercial, quitte à paraître un peu psycho, peut en freiner certain peut-être ?
  • Si vous le faites, ne laisser jamais cet inconnu seul (pour aller lui chercher un café ou un stylo par exemple)
  • Installer des caméras chez soi peut parfois êtes une option intéressante, mais cela a aussi quelques inconvénients (être filmé no-stop)
  • Ne signer aucun papier
  • Si l’offre que vous fait un vendeur vous semble vraiment attractive et cela vous intéresse et qu’il faut signer un papier (bon déjà là…), assurez-vous bien que le document ne prévoit pas une autorisation d’engager le contrat avant le délai de rétraction ; cela pourrait dans certains cas, si bien formulé, annuler la protection que prévoit le code de la consommation. En 14 jours, vous aurez le temps d’aller voir la concurrence et vous rendre compte que vous êtes parti avec des charlots et que d’ailleurs, vous en avez pas vraiment besoin de ce produit/service

Pour finir, comme pour la VAD, l’efficacité de la VDD vient des personnes faibles, qui se laissent abuser par un discours commercial et souriant… les personnes seules ou simples. Ce sont les pigeons qui font tourner le système hélas, et qu’il est difficile de protéger. Il faut leur répéter les dangers, et quand elles sont embarquées dans une arnaque, réagir rapidement en les aidant à faire un courrier RAR très formel à l’entreprise pour demander une rétractation immédiate de tout engagement et par la même occasion, un retrait des informations récoltées des bases de données (toujours la bonne vieille loi de 1978, merci la CNIL).

Et vous, quelles idées vous avez pour faire stopper ces démarchages ? (à part le fusil de chasse hein ^^)

2 Comments

  1. str

    26 février 2018 at 10:36

    Suite à un déménagement j’ai fait le choix de ne plus avoir de téléphone fixe, uniquement portable.

  2. chap

    3 mars 2018 at 12:51

    J’ai fait le choix de ne pas raccrocher au nez mais de poser le combiné téléphonique.
    A ce jour c’est le centre d’appel qui a toujours abandonné en premier !

Laisser un commentaire