Williams Belle et l’Art Du Déplacement

commentaire(s)

Art Du Déplacement (ADD), Yamakasi, Parkour, Free-running, Chase Tag… vous avez certainement déjà entendu parler de cette discipline (ou de cet ensemble de disciplines qui diffèrent parfois un peu selon leurs objectifs d’efficacité ou d’esthétisme ou de pratique de compétition) et qui consistent à travailler le franchissement d’obstacles (souvent urbains), la poursuite et la fuite, la course d’obstacles… en mélangeant des mouvements et compétences relevant de l’athlétisme, de l’escalade, de la gymnastique et de nouvelles façons de travailler le déplacement (voir par exemple justement la récente méthode WB) — et cocorico, n’oublions pas que cette forme de pratique maintenant très internationale, des Etats-Unis à la Chine en passant par la Russie, a connu un développement originel dans nos banlieues françaises.

Dans l’épisode de décembre 2015 du magazine TV Protegor, j’étais parti à la rencontre de Williams Belle, le plus jeune des Yamakasi, pour parler du lien entre l’Art Du Déplacement et les arts martiaux. J’ai rencontré un trentenaire qui m’a impressionné dans son cumul à la fois d’un très haut niveau technique (ne faites pas ce qu’il fait, il n’a pas la même perception que vous des obstacles, il se déplace comme un félin, c’est pas humain ;)) et d’un recul sur les raisons de pratiquer, d’une forme de sagesse que je pense rare à cet âge. Je vous laisse découvrir ou ré-écouter son interview dans la vidéo ci-dessous.

Les « tracers » (les pratiquants de ces disciplines) développent une condition physique et un renforcement musculaire sain et utile, et ils apprennent à gérer des stress réels et progressifs. Ils développent leur gestion de la peur, la connaissance précise de leur corps et de leurs mouvements, ils apprennent à réagir très vite pour corriger une erreur. Les raisons sont nombreuses pour expliquer pourquoi nous avons d’ailleurs décidé d’ajouter cette pratique (pour le moment sous forme d’un simple paragraphe) dans la dernière édition de Protegor. Peut-être bientôt une intégration aux cours d’arts martiaux ?

 

Laisser un commentaire