Domotique & sécurité

9 commentaires

Depuis que je suis ado j’entends dire que la domotique (« l’intégration des techniques modernes d’aménagement dans la maison, de l’automatisation et des technologies électro-domestiques ») va exploser et révolutionner nos maisons. J’ai bien vu quelques exemples de solutions mais finalement, lis plus d’articles & vois plus de reportages sur le sujet que d’exemples concrets dans la famille ou chez les amis. Mais je veux bien croire au potentiel et que la domotique sera bientôt partout.

Dans le magazine Time n°34 (26/8-2/9 2013), un court article détaille 4 exemples de « gadgets » qui permettent de contrôler sa maison depuis son mobile :
– Canary : système de sécurité avec caméra HD, détecteurs de mouvements & mesure de température
– Smartthings : série de gadgets Wifi pour retrouver ses clés, détecter un taux d’humidité anormal, etc.
August : système bluetooth pour gérer le verrouillage des portes
– Philips Hue : lumières colorés gérables depuis un téléphone (…)

Puis sur le NY Mag, une liste similaire donne de nouveaux exemples de services pilotables à distance.

Il convient de faire attention à ces nouveaux services, encore peu utilisés (certains ne sont pas encore lancés, et ceux qui le sont n’ont pas beaucoup de retex), et souvent mal sécurisés.

La domotique rassemble des services de thématiques variées :
– de confort (allumer une lampe, lancer une machine… sans avoir à se lever)
– de média (gérer l’audio/visuel dans toute la maison…)
– de gestion d’énergie (optimiser l’éclairage, le chauffage…)
– de sécurité (surveillance, verrouillage, alarme…)

Pour les premiers thèmes, l’enjeu d’un « bon » système n’est pas très grave.
Mais pour la sécurité, je pense qu’il faut à nouveau rappeler le principe de « non délégation de sa propre sécurité ». Ca ne veut pas dire que la domotique ne doit pas toucher la sécurité de votre maison, mais qu’il ne faut pas être naïf et créatif dans l’identification des nouveaux risques liés à ces systèmes.

Par exemple, avoir des caméras Wifi accessibles de son mobile est désormais un service accessible et peu cher ; au pire si ça ne marche pas, ça ne fragilise pas votre sécurité. Toutefois, le fait de mettre à disposition sur http ou https un flux vidéo de votre maison peut présenter un risque. Un voisin pourrait réussir à se connecter pour enregistrer vos sorties de douche (chantage, perversion, etc.). Il faut donc prévoir de couper les caméras quand vous êtes présents et sécuriser au maximum le flux vidéo (en fonction du logiciel utilisé, chercher sur le web ses failles connues, utiliser des mots de passe très complexes, etc.).

Mettre en place un système qui gère l’ouverture de toutes les portes (comme « August » cité plus haut) et permet via une « app » de tout verrouiller/déverrouiller est une faille dans son système de sécurité. C’est un peu comme installer une seule et même « clé » sur toutes ses portes et donner la référence exacte de la clé sur facebook. C’est confier toute sa sécurité « intrusion » à une application publique que tout bon hacker doit savoir cracker à mon avis. On verra bien quand « August » sera lancé.

Certains ont déjà installé un système domotique évolué dans leur maison ?

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

9 Comments

  1. layto1970

    24 août 2013 at 20:58

    étant électricien de profession et intéressé par la sécurité je me permet de donner mon avis : la domotique est un système merveilleux mais dès que cela est relié à internet pour moi cela représente une faille sérieuse … quand au système de gestion d’ouverture / fermeture des portes quid en cas de coupure d’électricité ?

  2. chris

    25 août 2013 at 10:31

    Bjr,
    Je suis opposé à ces machins électroniques qui comportent des failles…rien que les alarmes, il suffit d’attendre une nuit d’orage pour opérer autant il suffira à un petit malin connaissant les systêmes pour « travailler ».
    @+

  3. Robert Marchenoir

    26 août 2013 at 3:03

    On peut faire la comparaison avec la voiture. Depuis que les systèmes anti-vol se sont informatisés, le vol de voitures a, me semble-t-il, beaucoup baissé.

    Cela a aussi provoqué la naissance d’une nouvelle délinquance à base de procédés informatiques. Mais l’un dans l’autre, le bilan est positif.

    Une différence est que vous ne savez pas, en général, ce qu’il y a à voler dans un logement. Alors que la voiture affiche son prix sur sa figure, si je puis dire. Augmenter la force de la protection à l’entrée est donc plus dissuasif pour un logement que pour une voiture.

    • Robert Marchenoir

      28 août 2013 at 3:28

      En même temps, des gens assez idiots pour s’éclairer avec des ampoules qui coûtent 200 € les trois méritent d’être plongés dans le noir.

  4. Dynag

    31 août 2013 at 17:01

    Ce que l’on entends par Domotique est très large. Cela concerne aussi bien les exemples que vous avez donnés que des systèmes déjà existants depuis plusieurs dizaines d’années.
    Le fait d’installer un système de contrôle d’accès chez soit (non connecté à internet)le même type qui équipe des locaux professionnels, sites à risques (ambassades, centrales nucléaires …).
    Ces systèmes permettent d’un simple badge, de verrouiller toutes les portes en sortant, fermer les stores, éteindre les lumières (économies d’énergie) …

    Pour avoir étudié et installé de tels systèmes, ils ne sont pas facilement piratables et présentent une sécurité bien supérieure à une simple clé (lockpicking).

  5. Geo de Grenoble

    5 septembre 2013 at 11:12

    Les systèmes d’alarmes basés sur internet ne sont pas inviolables mais offrent néanmoins un niveau de sécurité infiniment supérieur à l’absence totale d’alarme.

    En effet, il faudrait pour violer un tel système que le cambrioleur soit possède un bon niveau de culture technologique pour y parvenir. D’autre part, pour brouiller un tel système, il faudrait :
    – soit parvenir à accéder au câble de téléphone (pas évidant car le plus souvent enterré) pour le sectionner
    – soit, dans le cas d’un système d’alarme GSM, être équipé d’un brouilleur de portable suffisamment puissant pour empêcher la transmission de l’alerte.
    Certaines alarmes reposant sur les deux protocoles cela nécessite de réaliser les deux opérations avant de tenter une effraction !
    D’autant que dans tout les cas une sirène se déclenchera quand même dans la maison, ce qui peut alerter les voisins.

    Autant dire que 99% des cambrioleurs préfèreront s’en prendre à la maison d’à côté…

  6. geideon.fr

    10 septembre 2013 at 16:17

    J’avais déjà vu de pareils dispositifs. C’est impressionnant mais ça fait peur en même temps. C’est de l’informatique donc très largement piratable. Et hop, la maison est ouverte…

  7. Xavier

    21 avril 2016 at 11:27

    En matière de sécurité de domicile, d’alarmes pour maison, on voit de plus en plus les fournisseurs de Boxs internet vouloir fournir ce service d’alarme, ou tout simplement des fournisseurs de produits domotiques vouloir ajouter ces fonctionnalités à leurs produits. Comme le dit l’article, un bon système de sécurité doit rester indépendant. Choisir un système d’alarme qui repose sur le réseau wifi de la maison n’est pas franchement sécuritaire… En cas de coupure de courant s’en est fini de l’alarme. Il faut rester sur des systèmes sur la base de transmetteurs RTC ou GSM (voire les deux en même temps).

Laisser un commentaire