Harcèlement de rue, sur France 2

17 commentaires


Jeudi dernier (18/10/2012), France 2 diffusait dans « Complément d’enquêtes » un reportage sur la « Riposte des femmes », avec des scènes que certains d’entre vous seront contents de visionner (séquences de self-défense SMA / Ladies System Defense au début, petite séquence armes improvisées vers 13:20). La personne interrogée utilise par exemple du déo comme bombe lacrymo, ses clés en poing américain & un pic à cheveux en métal comme accessoire d’estoc en « last chance ». Y’a de l’idée quand même 🙂

Revisionnage possible encore quelques jours sur Pluzz, puis ensuite ce sera sur PluzzVAD a priori.

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

17 Comments

  1. didier

    21 octobre 2012 at 18:36

    Un reportage intéressant ! Qui mérite de souligner que le verbal et l’attitude sont à « prioriser » dans les formations faites aux femmes. Les outils a proximité sont à privilégier.

    On a testé des séquences grand public et cela répond à une forte demande. A condition que ce type de formation soit sérieuse et réaliste.

  2. Guillaume [admin]

    21 octobre 2012 at 18:55

    A noter que ce reportage dédiée aux femmes met la lumière sur des situations hallucinantes que l’on n’imagine pas quand on est homme.

    Cette problématique du harcèlement de rue peut aussi concerner bien des hommes (des jeunes, des seniors, des minorités ethniques/religieuses, etc.).

    Bon ok, c’est évident ce que je dis…

    • Robert Marchenoir

      24 octobre 2012 at 13:42

      Il concerne surtout une majorité ethnique et religieuse bien précise, les Blancs de culture chrétienne, et une minorité bien précise, les Juifs.

      Les Noirs et les Arabes ne sont jamais harcelés : ce sont eux les harceleurs. Il faut quand même dire les choses.

      Par ailleurs, l’attitude de cette femme est intéressante, en ce sens qu’elle s’est préparée à se défendre, ce qui est toujours un point positif.

      En revanche, je ne suis pas sûr que son choix technique soit adapté. Les clés et les piques dans les cheveux, sur le papier c’est bien ; encore faut-il avoir la force physique, l’agilité et surtout la résolution pour les utiliser en cas d’agression réelle. Je pense que seule une toute petite minorité de la population est dans ce cas.

      Quant au déodorant en guise de bombe lacrymogène, WTF ? comme on dit sur les blogs. Pourquoi pas un pulvérisateur de bisous, tant qu’on y est ?

      Quand on voit des vidéos de policiers utilisant une bombe lacrymogène sur des suspects à qui cela fait autant d’effet qu’une pulvérisation de parfum, on se dit qu’espérer se défendre avec une bombe de déodorant, c’est se raconter des histoires.

      La bombe lacrymogène est, avec la fuite, la seule arme d’auto-défense qui apporte à la fois une espérance raisonnable de neutralisation d’un agresseur, dont le port ne fait pas courir trop de risques juridiques, qui soit facile à se procurer, dont l’emploi est à la portée d’un grand nombre de gens sans entraînement prononcé, et qui ne présente pas un risque de blessures mortelles ou de séquelles handicapantes.

      Si cette femme se fait agresser un jour, il y a toutes les chances qu’elle n’ose pas se servir de ses clés (ou que la situation ne le justifie pas), mais qu’elle soit en situation, au contraire, de se servir de sa bombe.

      Ce jour-là, elle sera bien contente d’avoir sous la main une bombe lacrymogène, et non une bombe de déodorant qui ne peut lui apporter qu’une sécurité psychologique et tout à fait illusoire.

      • Man

        24 octobre 2012 at 18:25

        Je rajouterai pour aller dans votre sens que les policiers lors d’un contrôle, sont beaucoup plus tolérant avec les femmes qu’avec les hommes en se qui concerne le port/transport de bombe lacrymogène.

      • Galaad

        24 octobre 2012 at 22:55

        Franchement les premier et deuxième paragraphes ont un gros problème.La causalité n’est pas dans l’origine de la personne. Ce genre de propos me choquent et prouvent bien la totale méconnaissance du sujet de l’agression.

        • Robert Marchenoir

          25 octobre 2012 at 22:05

          Je me moque de la « causalité ». Ca, c’est bon pour les universitaires, qui sont payés pour débattre à perte de vue du sexe des anges.

          Ce qui m’intéresse, c’est de me protéger, moi et les miens.

          Moi, ce qui me choque, ce sont les faits : la délinquance, et en particulier les agressions dans la rue, sont de façon tout à fait disproportionnée le fait de Noirs et d’Arabes issus de l’immigration.

      • Bob Morane

        25 octobre 2012 at 10:54

        M. Marchenoir, vos deux premiers paragraphes sont hors de propos et font des amalgames nauséabonds. D’une part les filles d’origine africaine ou maghrébine sont harcelées comme les autres (allez vivre dans des cités dites « sensibles », ce sont les premières victimes). D’autre part le comportement de harceleur dénote plus d’un manque total d’éducation et de savoir-vivre que d’une origine ethnique. Et je cotoie au quotidien nombre de « noirs et d’arabes » mieux éduqués que des « blancs d’origine chrétienne » (et je précise que je fais partie des « blancs d’origine chrétienne »).

        Concernant le débat lacrymo vs déodorant : oui, les forces de l’ordre utilisent des lacrymos (CS, poivre…). C’est forcement plus efficace, notamment sur un « camé » ou un chien d’attaque, ce que les « flics » doivent gérer régulièrement. Par contre, pour calmer un lourdaud un peu trop entreprenant, une bonne giclée de déo ou mieux, de laque à cheveux dans les yeux, sera suffisamment efficace. tentez l’expérience, vous verrez par vous même, vous mettrez bien 5 minutes à vous en remettre 🙂

        • Robert Marchenoir

          25 octobre 2012 at 22:26

          Bob Morane, laissez tomber les mots « amalgame » et « nauséabond », ça fait éclater de rire tout le monde, maintenant.

          Evidemment que les jeunes filles des cités sont agressées, violées en réunion et brûlées vives. Et par qui ? Essentiellement par des Arabes et des Noirs issus de l’immigration, et se réclamant pour la plupart de la « religion » musulmane.

          C’est bien le problème.

          C’est bien ce que je dénonçais.

          En revanche, une jeune fille arabe qui porte le voile courra beaucoup moins de risques d’être agressée. Pourquoi croyez-vous que les jeunes Arabes des cités se sont mises au pantalon de jogging informe ? Parce que les vêtements mettant en valeur leur féminité les mettent en danger.

          Quant aux femmes musulmanes âgées, elles ne sont jamais agressées. Ce qui est loin d’être le cas des Françaises de souche du même âge.

          Le phénomène des viols de femmes très âgées, qui devient préoccupant, est exclusivement le fait de non-Blancs.

          Ne me faites pas le coup du Noir et de l’Arabe exceptionnels que vous côtoyez (à vous en croire). Cela ne prouve rien, et cela ne change rien à la réalité.

          Moi je vous parle de masses et de moyennes.

          La délinquance et les agressions de rue sont, de façon écrasante et parfaitement disproportionnée au regard de leur nombre parmi la population, le fait de personnes issues de l’immigration.

          Nier cette réalité évidente, qui est la même dans tous les pays occidentaux, est un mauvais service à rendre aux Français.

          La première règle pour éviter une agression, c’est d’éviter les agresseurs, et donc de savoir qui est le plus susceptible de vous agresser.

          En entretenant la fiction que pas un policier, pas un juge, pas un avocat, pas un gardien de prison ne peut soutenir, à savoir que vous avez autant de chances de vous faire agresser par un Blanc ou par un Asiatique, que par un Noir ou par un Arabe, vous contribuez à mettre les gens en danger.

          • leo

            16 novembre 2012 at 11:53

            sachant que les enquetes statistiques ethniques sont interdites en France, je me demande d’ou peuvent sortir ces verités…Si tu n’as que deux neurones, essaye au moins de les connecter ! je suis deçu que les modérateurs tolèrent ce genre de discours.

          • Hiéronimus

            22 novembre 2012 at 17:05

            Bouh, les vils sarrasins face aux virtueux occidentaux…franchement, ça fait sérieux ? C’est plus de l’amalgame, la, c’est juste une blague tellement c’est manichéen. Un discours d’un autre temps d’une personne aux œillères de plomb.

            Si tout ça pouvait être aussi simple…
            Surtout lorsqu’on centre le sujet sur les femmes.
            L’origine ou la religion de l’agresseur, franchement, on s’en tamponne. C’est un agresseur, point. Et en face, ce sont des victimes, sans plus de distinctions non plus.
            Je trouve d’un grand manque de respect pour ses dernières de digresser dans un discours raciste alors que le reportage est tout à fait utile et judicieux, même si il faut toujours retrancher la part de volonté anxiogène commune à tout bon média qui se respecte.

      • didier

        2 décembre 2012 at 19:12

        Je suis désolé de vous dire que vous oubliez l’essentiel en matière du choix d un spray défense. Lacrymo ou spray désodorant?
        L expérience montre que le résultat obtenu est: « surprise et fermeture » des yeux. Ce qui permet de se dégager des griffes de l’agresseur

  3. chap

    24 octobre 2012 at 20:59

    On peut lire en ligne gratuitement le livre d’Irene Zeilinger :
    NON C’EST NON
    Petit manuel d’autodéfense à l’usage de toutes les femmes qui en ont marre
    de se faire emmerder sans rien dire.

    http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=60

  4. didier

    2 décembre 2012 at 19:09

    http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=60

    Un excellent livre que je vous conseille

    Le verbal associé dans les gestes et postures adaptés permettent de djouer la plupart des agressions. Nos formations pour groupes de femmes tournent autour de ce principe
    « resetr simple et basique »

  5. ROUAT

    18 août 2013 at 10:50

    concernant les aérosol vendus librement dans toutes les grandes surfaces il y a les bombes anti insectes et croyez moi que votre agresseur sera neutralisé si vous lui envoyez ça sur son visage … pas cher, pas prohibé et plus efficace qu’une bombe lacrymogène

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :