SOG BladeLight BLT50-N

9 commentaires

Continuons dans l’idée de rassembler plusieurs usages autour d’un même accessoire, avec le BladeLight. En effet, la célèbre marque de couteaux SOG lancera sur Q3 2012 un couteau-lampe. La partie lampe, à base de 6 LEDS, alimentée par 2 batteries AAA, est étanche (enfin, c’est pas fait pour de la plongée non plus, mais cela survivra d’être trempé dans de l’eau). Puissance dans les 35 Lumens…

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

9 Comments

  1. Galaad

    14 mai 2012 at 1:16

    Ça me rappelle une étude de je ne sais plus quel Police Department qui montrait une hausse des accidents (tirs sur des gens non menaçants, tirs sur des coéquipiers, départs de coups non contrôlés) lorsque l’officer n’avait que la lampe de son arme comme source d’éclairage.

    Je pense que c’est un peu dans la même veine, une lumière dont le faisceau est obligatoirement aligné avec une arme, je sais pas si c’est la solution la plus polyvalente et la plus sure.
    Accessoirement il y a aussi des tournevis qui ont une lampe qui éclaire la direction de « vissage ».

    Par contre en SD,(malgré la faible puissance) la lumière est le premier rempart et la lame du couteau un second. Mais encore une fois ça mériterait une étude en situation.

  2. aramis

    14 mai 2012 at 11:16

    tout cela, comme le smartphone-spray, relève du gadget. Aucun intérêt en secu perso, sinon pour le compte en banque du fabricant.

    • Guillaume [admin]

      14 mai 2012 at 11:39

      Beaucoup d’équipements nouveaux sont « gadgets » de nos jours, car les choses de base (vêtements, bâton, couteau, lampe) ont déjà été inventées depuis des lustres.

      Après, c’est juste une forme différente.
      La forme « ASP Defender » en porte-clés par exemple pour une bombe lacrymo, c’est utile je trouve. La version sur smartphone n’est pas très différente.

      Idem pour le Bladelight… rien de révolutionnaire, mais un moyen d’avoir une source de lumière de plus.

      Le gadget pour moi, c’est ce qui est cassé en 2 utilisations, c’est ce qui n’est pas robuste ou jamais utile. Une bombe lacrymogène peut ne jamais être utilisée (si on est bon en awareness & avoidance :)), mais c’est pas gadget. Un couteau SOG, normalement, c’est pas cassé au bout de 2 utilisations. Après, il faudra voir quand il sera lancé et lui faire subir qq stress-tests 🙂

      • Béru

        7 juin 2015 at 17:13

        Vu l’emploi quasi inutile de ce type de lame (tout le monde ne plante pas une sentinelle tout les jours), et le rendement insignifiant de la lumière, c’est un objet qui me semble totalement inutile.

        • Béru

          7 juin 2015 at 17:20

          Au temps pour moi, sur le site, on constate que la lame n’est pas une dague comme peut le laisser supposer la première photo. Mais ça ne change rien à l’insignifiance de l’éclairage eu égards au prix.

  3. aramis

    14 mai 2012 at 13:00

    non, ce n’est pas une forme différente. Il s’agit de la combinaison de deux outils dont l’utilisation combinée n’est pas compatible car non fonctionnelle. Une lampe sert à éclairer, un couteau à couper. Alors la lampe qui coupe et le couteau qui éclaire…..
    La casse, c’est un problème de fiabilité et de solidité, pas de gadgétisation. Le gadget, c’est ce qui ne sert à rien. Et ça, ça ne sert à rien.

  4. Hawk

    14 mai 2012 at 19:05

    Allez sur le site web, vous y verrez que la lampe éclaire, lame fermée. Ça peut être un gadget utile, mais pour 85 euros, on pourrait attendre une lame automatique…

  5. aramis

    14 mai 2012 at 22:17

    par definition, un gadget n’est pas utile….

  6. Béru

    7 juin 2015 at 17:18

    Ils se gardent bien de montrer le type de faisceau que donne les leds. Forcement, il n’y en a pas. Ca éclaire peut et tellement diffusé que ça ne doit permettre que d’éclairer la lettre qu’on veux ouvrir.

Laisser un commentaire