Tout ce qui suit provient d’expériences récentes, réelles & éprouvées…

Commentaire

Plusieurs d’entre vous m’ayant questionné sur quels livres acheter à part Protegor, j’ai pensé sortir certains livres de ma bibliothèque pour vous les présenter et vous dire ce que j’en pense.

Le livre « Everything that follows is based on recent, real-life experience that has been proven to work » (en français, ça donnerait « Tout ce qui suit provient d’expériences récentes, réelles & éprouvées ») n’est pas américain mais anglais. Je l’ai acheté à Belfast il y a quelques mois. C’est une publication 2010 de l’éditeur « Penguin ». L’auteur, James Shepherd-Barron, a travaillé pendant près de 25 ans dans des ONG / dans l’humanitaire, à l’international. Il a voyagé dans plusieurs zones de conflits (Bosnie, Burundi, Irak, Soudan, Liban, Pakistan) et a tiré de ces expériences, un manuel pragmatique de conseils de sécurité en voyages.

J’ai acheté le livre car j’aimais bien le format et l’approche me paraissait un peu novatrice. A la lecture, j’ai commencé cependant par une grosse déception… le guide commence son 1e chapitre par les animaux dangereux, et explique que si on est attrapé par un crocodile, il faut taper fort ses yeux, et après un petit conseil des chasseurs australiens on passe à l’Hippopotame. Ca commence mal, le pragmatisme me semble absent, les sujets non priorisés et survolés. Je laisse les animaux sauvages, et passe à un peu d’orientation, la préparation d’un terrain d’atterrissage, un cours sur les modèles d’hélicoptères, comment tirer au AK47, savoir faire des nœuds, utiliser une radio, puis tout un chapitre sur les blessures (du mal de dents à comment poser un cathéter). Le 3e chapitre, court, est sur les catastrophes naturelles. C’est le 4e chapitre qui m’attire : « Personal Security ». Là j’y découvre des micro-astuces pragmatiques qui sentent le vécu :
– dans un hotel en zone en conflits, la baignoire métallique remplie d’eau, est la meilleure protection
– en dernier recours, si quelqu’un vous vise avec une arme full-auto, plongez sur votre droite (car la tendance des armes en rafale est de s’élever vers la droite (du tireur)) (ouais bon ok)
– dans une résidence gardée, briefez les gardiens pour qu’ils fassent du bruit si la maison est attaquée (car il y a de forte chance qu’ils déguerpissent en cas d’attaque, et que si au moins ils font du bruit, vous serez prévenus)
– la salle de bains est souvent la meilleure panic-room en Afrique (car la pièce la plus solide de la maison)
– couvrir les fenêtres de chez soi avec un film transparent autocollant, pour limiter les bris de verre
– les choses à faire quand on est menacé de mort
– …

Ensuite, il y a un chapitre court sur les transports, puis un plus long sur la conduite de véhicules à l’étranger, et pour finir un fourre-tout appelé « Management ».

En conclusion

Un petit manuel sans prétention pour ceux qui voyagent en zones à risque (humanitaires, reporters…), et ceux qui ont envie de dénicher quelques conseils pragmatiques atypiques. Je ne regrette pas l’achat, mais ce n’est pas non plus un must-have.

– Contenu : 12/20
De nombreux conseils très variés, certains pratiques et pertinents, straight-to-the-point, pas de blabla, mais une structure peu équilibrée, un sentiment d’énumérations de conseils en vrac et sans faire apparaître de démarche sous-jacente.

– Contenant : 10/20
Petit format de qualité poche (papier type journal :/), avec une couverture sobre noire matte (sympa), de nombreux encadrés « reality-check » tout au long du livre, quelques schémas & photos. Noir & Blanc. 238 pages.

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

Commentaire

  1. Curieux

    19 octobre 2011 at 10:45

    Intéressant apparemment à condition de prendre un peu de recul.
    Marrant le coup de la SDB en Afrique. En Asie du sud Est, c’est plutôt un des plus mauvais endroits car souvent derrière la maison dans une sorte d’appendice avec des murs moins épais. Surtout se défaire de ses préjugés.

    PS : le forum a l’air un peu mort en ce moment.

Laisser un commentaire