Les conseils de Stratfor

4 commentaires

StratforLe site Stratfor est un site de veille stratégique (Global Intelligence), mais qui donne aussi quelques conseils pratiques aux voyageurs, en particulier dans cet article-vidéo « travel safe ».

J’aurais bien ajouté quelques conseils & équipements, mais la vidéo annonce déjà des éléments importants et quand on fait une vidéo, il faut faire attention à ne pas partir dans quelque chose de trop long, au risque d’être moins efficace dans le message que l’on veut faire passer.

En anglais uniquement.

Merci à Louis de Terräng pour l’info !

http://www.stratfor.com/content/video-travel-safe?utm_source=freelist-f&utm_medium=email&utm_campaign=20110714&utm_term=sweekly&utm_content=video&elq=657810bd197145baa9d0a0bbe6cfad70&h=RAQCpNQGB

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

4 Comments

  1. Curieux

    16 août 2011 at 14:40

    Je n’ai pas trop compris l’intérêt de la ceinture tactique en plus du bracelet paracorde. Quelqu’un peut il m’éclairer? Merci

  2. Robert Marchenoir

    16 août 2011 at 23:27

    Le principal but de ce clip vidéo semble être de faire la publicité d’une société d’assistance. Pour le reste…

    – La lampe « tactique » : admettons.
    – Le portefeuille à sacrifier aux voleurs : OK.
    – Les médicaments : heu… certes. Mais pas besoin d’un ancien espion pour ce genre de conseils… N’oubliez pas votre cerveau, non plus…

    – La paracorde : je dois être un peu épais, mais après tant de billets, je n’ai toujours pas saisi à quoi cela servait. Ai-je bien compris que le gars de la vidéo suggère qu’en cas d’incendie, on peut descendre d’un balcon situé au troisième étage en s’accrochant à un truc épais comme un lacet à chaussures ? Qui tient au bout d’une clé de voiture ?

    – Le couteau : monsieur l’espion omet un léger détail : dans un certain nombre de pays (dont la France, sauf erreur), il est parfaitement interdit de se balader avec un truc pareil… Et l’un des premiers conseils qu’on doit donner à n’importe quel voyageur en pays étranger, c’est d’éviter à tout prix de se retrouver entre les mains de la police ou de la justice locales… qui risquent, statistiquement, d’être beaucoup plus désagréables que les institutions correspondantes de son pays d’origine…

    – La ceinture de secours : pour quoi faire ? Le gars suggère vaguement que cela peut servir de tourniquet en cas d’hémorragie. A ce compte, il devrait se balader partout aux Etats-Unis avec ça. Je ne vois pas en quoi le risque d’une hémorragie à un membre s’aggrave brusquement à l’étranger.

    – Vérifier que l’hôtel n’est pas au milieu d’une zone mal famée : bonne idée. Une meilleure idée serait de nous dire comment on fait une telle vérification ! Ce n’est ni l’hôtelier, ni les guides touristiques qui vont vous le dire…

  3. admin

    17 août 2011 at 0:02

    🙂 🙂

    Je suis globalement assez en phase.

    Ok sur le côté très marketing de la vidéo.

    Pour les médicaments, ils auraient pu en effet donner qq exemples de médicaments classiques à avoir (un pansement quikclot, des pansements à bobo, du paracétamol, du baume du tigre, de l’immodium, …).

    La paracorde, en effet, je ne l’utiliserai clairement pas pour me pendre dans le vide, même si sa résistance est théoriquement assez bonne… après avoir été pliée, puis avec les mouvements, je pense pas que ça puisse tenir un corps.

    Le couteau montré est agressif, mais avoir un couteau en voyage ne me parait pas rédhibitoire… être étranger est aussi une excuse pour ne pas connaître les lois du pays & ne risquer qu’une confiscation. Ceci ne vaut que dans les pays où les touristes étrangers ne risquent pas de grosses misères avec la police locale (pays à éviter par ailleurs).

    Une bonne ceinture qui tient bien (de secours ou pas), c’est toujours utile, que ce soit comme garrot, comme accessoire de défense, pour atteindre quelqu’un, pour réparer… mais c’est vrai que ce n’est pas spécifique au voyage (le reste non plus d’ailleurs je dirai :)).

    « Vérifier que l’hôtel n’est pas au milieu d’une zone mal famée » : il faut se renseigner sur les mauvais quartiers des villes que l’on visite lors de la préparation du voyage… par des infos en ligne, forums, contacts avec des locaux, sites d’avis de voyageurs (tripadvisor.com), site officiel « conseils aux voyageurs » :
    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/index.html

    Extrait pour l’Argentine :
    « A Buenos Aires, la vigilance s’impose dans l’ensemble des quartiers touristiques. On sera attentif dans les quartiers huppés tels que Recoleta ou Puerto Madero, où les voyageurs ont tendance à baisser la garde, comme dans les quartiers populaires, notamment La Boca où il est vivement déconseillé de s’éloigner du Caminito, notamment les jours de match de football. De même, la rue Florida et le quartier de San Telmo, très fréquentés par les touristes, attirent nombre de voleurs à la tire. La nuit, la proximité des gares de Constitucion (lieu de prostitution) et de Retiro (voisine de la villa miseria 31) est fortement déconseillée. Enfin, il est fortement recommandé de ne pas s’aventurer dans les bidonvilles ou « villas miserias » de Buenos Aires sans être accompagné d’une personne de confiance. »

  4. Robert Marchenoir

    17 août 2011 at 19:11

    Merci de ces précisions, admin. Il serait intéressant d’avoir l’équivalent des mises en garde de diplomatie.gouv pour Paris… Mais on peut toujours aller voir par curiosité ce qu’en disent les diplomaties étrangères ! (Je n’ai pas fait le test.)

Laisser un commentaire