Apple & la CNIL

12 commentaires

iphone-lbsEn France, Apple est interrogé par la CNIL sur le stockage des informations de géo-localisation par les iPhone… quels autres pays font de même ?

(bon ok, il va falloir voir quelles mesures sont prises in-fine…)

12 Comments

  1. François B.

    8 août 2011 at 16:38

    Bonjour,

    Je en sais pas comment ça fonctionne sur un Iphone mais sur mon smartphone (MOTOROLA Défy ) ça se déconnecte…………..Il suffit de connecter quand on à besoin de Maps (entre autres ) Il y a d’ailleurs un message d’alerte . Je pense que ça doit être pareil sur les autres smartphone même s’il faut faire attention à bien tout déconnecter… c’est la rançon du progrès…!!

    Cordialement

  2. admin

    8 août 2011 at 17:23

    Ce n’est pas parce qu’une interface te dit que tu peux déconnecter un service LBS (location-based services) que la fonctionnalité est réellement déconnectée… en tous cas, c’est ce que la CNIL aimerait vérifier, et sur l’iphone, il est reproché le stockage des informations de géolocalisation au niveau du système (et donc exploitation éventuellement possible a posteriori d’un historique de mouvements) — on n’est qu’au début de ce genre de problèmes, les services « LBS » n’étant qu’à leur balbutiement, et apportant une réelle valeur au consommateur, ils ne sont pas prêts de s’éteindre… reste à trouver un cadre technico-légal pour pas que n’importe quoi soit fait avec l’information de nos déplacements !

  3. RATATOSK

    8 août 2011 at 19:45

    il est vrai que l’on perdu une grand bataille avace les téléphones, c’est celle d’une forme de liberté.

    Je m’explique: un pc, ça se bidouille comme on veut. D’ailleurs le joyeux bordel qu’est internet reflète cette « culture ».

    La culture GSM est bien différente. Aucun accès aux tripes du GSM, aucun moyen de choisir le firmware, des boites noires partout.. Bref…

    Ceci se vérifie avec l’histoire des coupures d’internet. Lorsque l’état demande à Free de coopérer, il reçoit pour réponse un courtois va te faire enc… Lorsque l’état demande à Bouygues de coopérer, l’entreprise joue le jeu.

    Ceci se vérifie aussi avec les infrastructures. Le réseau GSM appartient aux opérateurs, du coup vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez dessus… A l’inverse d’internet…

    Enfin bref, petit hors sujet =)

  4. Galaad G.

    8 août 2011 at 20:59

    En même temps un Iphone c’est bien l’archétype du mauvais outil. On est conscient en l’achetant qu’il est trop cher comparé à la concurrence, qu’il sera rapidement dépassé et qu’en plus il n’est pas « sur ». En gros ça reviendrait à acheter une baïonnette émoussée trop chère à la place d’un bon couteau utilitaire ou multitool. simplement par-ce qu’il y a marqué « IKnife » dessus.

    J’exagère à peine, car les failles de sécurité sont vérifiée, le modèle marketing d’Apple fonctionne sur l’obsolescence rapide de ses produits et le prix ne s’expliquent nullement par les lois de l’offre et de la demande, ni par le coûts de production du produit.

    Après c’est toujours le consommateur qui décide ou pas d’acheter, mais dans le cadre de ce blog c’est dommage de se targuer d’avoir un objet fragile, attirant la convoitise, pas écolo-autarcique, faible en intérêts « tactique ». En dehors de l’éclairage de fortune et de certaines possibilités de communication et de recherche d’information l’Iphone est faible d’avantages tactique. Surtout que pour profiter de ces avantages il faut un abonnement valable sans limite de débit, de communication bref hors de prix pour beaucoup de monde. Surtout que question ergonomie on fait plus simple.

    J’aimerai savoir combien coûte un Iphone de dernière génération neuf avec un abonnement tout illimité (internet, sms, appel) et une estimation des dépenses liées sur un an (entretient, remplacement, casse, prix des application achetée en plus, etc etc). Comme ça on pourrait comparer avec le prix d’achat d’un modèle récent de Toughbook panasonic + touhmobile avec communication illimitées et internet illimité. D’accord c’est pas le même encombrement, mais c’est pas la même durée de vie et c’est d’un usage plus vaste. Sans compter la possibilité de stockage d’information (cartes, fichiers perso, loisirs) gigantesque grâce à des systèmes de stockages (Disques durs externes, clés USB, coffre-forts virtuels) de moins en moins cher et de plus en plus performants (dont certains sont conçus pour protéger les données des humains malveillants et des environnements difficiles.

  5. admin

    8 août 2011 at 22:07

    On est d’accord, d’une point de vue sécu perso, la reco est de ne pas avoir d’iPhone & de ne pas aller sur facebook, etc. Ceci dit, maintenant, l’iPhone représente la majorité des smartphones en France voire dans le monde, et le blog s’adressant à tous, il est totalement pertinent de souligner les risques de l’iPhone, de l’actualité autour de ces risques, et si possible, de comment les limiter… plutôt que de ne pas en parler et de faire l’autruche.

    C’est toute l’approche de Protegor (cf le fameux curseur parano vs. utopique…), l’idée n’est pas d’empêcher les gens de vivre et de contraindre les libertés de chacun, mais bien de proposer à chacun, des principes et des outils pour optimiser leur propre sécurité personnelle, en prenant en compte l’environnement de chacun. La sécurité personnelle n’est pas une liste figée de règles & contraintes, mais plutôt des principes/concepts qui s’appliquent ou pas, selon la personne, l’environnement, le contexte… et à chacun de définir sa propre sécu perso à partir de cette base.

    Ca se trouve, ya des gens s’en sortiront mieux avec leur iknife émoussé qu’avec leur multitool 😉

  6. aramis

    8 août 2011 at 22:52

    absolument pas d’accord avec la description apocalyptique de l’iphone faite par galaad.
    -l’iphone est un cran au-dessus de ses concurrents. Preuve en est qu’ils ne cessent d’essayer de le copier.
    -c’est un outil performant et utile. IL existe une chiée plus mille d’appli (gratuites ou peu cheres) très utiles (je parle en tant que pro des forces de l’ordre). En tant que tel, c’est bel et bien un multitool.
    -les abonnements illimités ne sont pas hors de prix.
    -il n’est pas obsolète rapidement. Je tourne tjs avec un 3 GS, qui n’a jamais eu aucun problème.
    -la comparaison avec le Toughbook panasonic n’est pas pertinente. L’usage n’est pas identique et ne vise pas le même public.
    -les smartphones ont justement été conçus pour se passer d’un note book….
    -un objet, un matériel technique est ce que l’on en fait, une fois évacué les notions de gadget et de mode. Il ne saurait avoir de valeur ontologique.
    -à mes yeux, la sécu perso ne saurait se confondre avec une quelconque « écolo-autarcie », qui me semble être une posture mentale vouée à l’échec et un rien sectaire (au sens propre du terme). Ou alors, comme je l’ai déjà écrit sur ce blog précédemment, on enfile un pagne et on va vivre au fond des bois…Le défi majeur de notre temps, c’est de dominer la technique, et de ne pas sombrer dans un monde techniciste. Même si nous en prenons bien le chemin.

  7. YannC.

    9 août 2011 at 0:16

    La sécu perso passe par tous les types de menace !

    Au delà de la vison de l’état despotique qui surveille chacun ! même si les libertés ont tendance à fondre face au socialement correct !!

    On peut imaginer des cyber-criminels utilisant les capacités de l’iphone de quelqu’un pour le traquer partout !
    Pour une équipe PR qui protège un VIP savoir que celui-ci à un iphone et que donc on peut tracer leur position est un élément tactique vital !

    Après on rentre dans une bagarre de geeks pro ou anti apple, HTC ou que sais-je et qui n’a rien à voir avec le fond du sujet !

  8. François B.

    9 août 2011 at 8:08

    Merci à tous pour vos commentaires très techniques !! pour résumer simplement : prudence avec ces « machins » même s’ils paraissent désactivés…………ils ne le sont jamais réellement…..
    Cordialement

  9. Sam

    9 août 2011 at 9:34

    Tout est relatif au final.

    On peut très bien insister sur le fait qu’un téléphone, et à plus forte raison un smartphone du style Iphone ou Android est indispensable à la sécurité perso de tout un chacun.

    J’en veux pour preuve que de nombreuses personnes souhaitant pratiquer leur activité favorite dans la Nature sont obligées de passer aujourd’hui par ce genre de « fil électronique » les reliant à leur proche, au risque de disparaître corps et âmes par les temps qui courent…

    J’en parlerai bientôt dans un billet sur les « Joggers », ou « comment assurer sa sécurité perso lors de la pratique du jogging ».

    Il semble, pour certains, que cela passe par une application de « tracking » qu’un conjoint/ami/proche peut consulter pour vérifier que tout se passe bien. A l’inverse, un mode « panic » peut être déclenché par le jogger en cas de soucis et avertir le conjoint/ami/proche via SMS de contacter au plus vite les autorités et de rejoindre le jogger/la joggeuse au point GPS envoyé directement sur son propre smartphone.

    Je ne vais pas faire le billet avant l’heure, mais il semble que ce soit aujourd’hui l’arme absolue pour éviter qu’un jogger, et surtout une joggeuse, ne disparaisse corps et bien.
    Et c’est quand même quelque chose qui est très FREQUENT ces derniers temps, ce genre de disparition…

  10. Sam

    9 août 2011 at 11:27

    Néanmoins, on s’aperçoit donc que sécurité et liberté s’opposeront toujours, et ce billet en est qu’une éunième démonstration.

    Jusqu’où veut-on aller personnellement dans la sécurité de notre intégrité physique au détriment de notre liberté et du respect de notre vie privée…

    Sujet voué à d’éternelles polémiques tant que d’autres voudront prendre la décision à notre place…

  11. Yann C

    9 août 2011 at 15:27

    @ Sam : 100% ok

  12. Curieux

    16 août 2011 at 11:51

    On peut ajouter que les téléphones sous android permettent quand même de reprendre un peu la main. En effet on peut facilement (des tutos sont dispos sur internet) et légalement changer le firmware de son smartphone.

    Je l’ai fait plusieurs fois pour un HTC hero et un Samsung Galaxy S, ce qui permet notamment de remplacer une ROM customisée par l’opérateur par quelque chose moins limité et plus à son gout.

    Un logiciel comme Rootexplorer permet d’accéder à presque tous les fichiers du téléphone ce qui permet par exemple de supprimer le bruit de déclenchement de l’appareil photo ou celui au démarrage du smartphone quand les options adhoc n’ont pas été prévues.

Laisser un commentaire