Agressions à Shanghai… il suffit de crier fort !

13 commentaires

sprayDans l’avion pour la Chine, je suis tombé sur un article de China Daily sur les agressions à Shanghai que j’ai trouvé particulièrement mauvais…

L’article commence par décrire factuellement l’augmentation des achats de bombes lacrymogènes & « stun gun » (matraques électriques) en Chine, en particulier via TaoBao (le YahooShop/PriceMinister chinois). Jusque là, rien de plus normal, vu la différence grande & croissante entre riches & pauvres dans ce pays.

Mais la deuxième moitié de l’article est clairement une manipulation du journaliste pour tenter de dissuader les gens d’acheter ces accessoires de défense. Par exemple, un certain Zhu Xiaoding, avocat du cabinet Cailiang à Pékin, essaie de décourager les gens de s’équiper : « Les gens sont entassés dans les métros et les bus, utiliser de tels équipements de défense créerait un mouvement de foule. Il faut toujours considérer la sécurité des autres, même quand on se protège soi-même ». Moi je pense que si la foule n’aide pas à stopper une agression, ce n’est pas pour le relan d’OC (inoffensif) qu’elle risque qu’il faut se laisser agresser (si l’on ne peut pas fuir).

Ce même avocat conseille aux femmes qui sont harcelées sexuellement de crier fort… le « journaliste » a l’honnêteté de citer une pseudo-victime avec un avis conradictoire. Il reste cependant sur sa position anti-accessoire, en faisant dire à la victime soit-disant interrogée : « Je pense que ces objets ne sont que pour la vengeance ». Je vois bien une femme agressée, soudainement se re-saisir & courir après son agresseur pour une vengeance à l’OC…

Comme dirait Coluche, « Et moi je dis alors que quand un mec sur une information il en connaît pas plus que ça, il n’a qu’à fermer sa gueule ! » 🙂

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

13 Comments

  1. mac

    11 août 2011 at 17:46

    Rien que pour la citation de Coluche je dis OUI. 😉

  2. Flo

    11 août 2011 at 18:00

    Bin quoi, c’est bien connu, la foule aidera toujours en cas d’agression, surtout dans les transports en commun! Et tenter de s’en sortir en utilisant un égaliseur, raah quelle basse vengeance…

  3. JC

    11 août 2011 at 21:09

    Très bon article, j’adore la fin 🙂

  4. chris

    12 août 2011 at 10:44

    Bjr,

    Z’ont pas besoin d’accessoire 😉 sont tous & toutes 7 ème dan.

    Ze me serait trompé…moi qui croyais qu’ils faisaient tous du kung-fu 😀

    De toute façon faut pas croire les avocats…ils disent tous « je ne vous trahirais pas, je ne vous mentirais pas »

    Rien que ces mots ça pue l’embrouille 🙁
    @+

  5. chap

    14 août 2011 at 22:09

    L’article laisse à penser que les lacrymo et les stun gun sont efficaces. Est ce vraiment le cas ? ou plutôt sous quelles conditions d’utilisation le sont ils ?
    Concernant les stun gun j’ai vu qu’il existait une lampe torche shocker.
    A défaut d’être efficace on peut s’en contenter comme lampe…

  6. admin

    14 août 2011 at 22:24

    Tout cela est bien expliqué dans Protegor, le guide 🙂

    Les stun-guns ont le problème de devoir être en contact avec l’agresseur et de mal passer à travers un blouson… en plus ça prend de la place, c’est pas la panacée. Le Taser lui a l’avantage d’électriser à distance (via les électrodes projetées), mais c’est plus compliqué à posséder, (et cher et tout aussi encombrant).

    Les spray OC c’est pas mal du tout. Il faut faire attention aux courants d’air, mais ça peut permettre de créer une brèche pour s’enfuir, ou de retarder des poursuivants. Après, comme toute arme, il y a toujours le risque de se la faire retourner contre soi si on loupe son coup.

    Il faut aussi une lampe dans tous les cas 🙂

  7. chap

    15 août 2011 at 15:39

    J’avais, presque, oublié que j’ai le livre ! (P 153).

    Mais en 3 ans, l’avis sur les accessoires de défense peut évoluer.

    Je me demande si la puissance en volt d’un « choqueur » est important, s’il faut privilégier la recharge par piles ou sur secteur et si c’est efficace contre un chien agressif.

  8. admin

    15 août 2011 at 15:59

    J’avais eu peur 😉

    Je pense que dans les 3 dernières années, il n’y a pas eu de « révolution » dans le monde des accessoires de défense. Le Taser en avait été une qq années avant (et finalement vite écarté des accessoires accessibles par monsieur tout le monde). Sur la lacrymo, les américains rajoutent souvent un colorant (visible à l’oeil ou plus souvent à la lumière noire) pour aider une identification par la police a posteriori, ça existait cela dit déjà il y a 3 ans. A part CS & OC, je n’ai pas vu de nouveaux gaz révolutionnaires. Et il y a toujours le débat gel versus gaz (gel moins volatil, moins de risque de se le prendre soi-même dans la figure, mais il faut être plus précis quand on vise).

    Pour les stun guns, j’ai pour ma part des modèles chinois rechargeables sur secteur (crainte de la pile que l’on laisse/oublie et qui est déchargée quand on prend l’outil), et ne sais plus à quel voltage ils étaient vendus. En France, c’est souvent annoncé en gros le voltage de la décharge, et j’avoue que n’étant pas un fan de ces accessoires, je n’ai pas creusé savoir s’il y avait des seuils d’inefficacité versus dangerosité (ce serait une étude intéressante à faire). Pour les chiens, je demanderai à un ami spécialiste… mais sans m’avancer, pour les chiens à poils ras, vu qu’ils n’ont pas de blouson et moins de masse que nous, ça doit bien les mettre KO… pour ceux qui ont une grosse couche de poils, je ne sais pas si ça peut diminuer l’effet. Sauf erreur, les chiens les plus agressifs ont souvent les poils ras cela dit.

  9. chap

    16 août 2011 at 6:46

    Merci pour ta réponse et félicitations pour le blog.

  10. Antoine

    18 août 2011 at 23:10

    @flo : En Chine et dans tout les pays que j’ai parcouru, de l’Asie du sud est a l’Afrique, quand quelqu’un agresse ou vol une personne, la foule se rue dessus et défend la victime (Ca fini hélas parfois en lynchage). Les gens lèvent leurs culs de leur siège, ce n’est pas comme chez nous.

  11. admin

    18 août 2011 at 23:33

    Antoine : hmm, pas toujours.
    En Chine, il arrive en effet que sur un vol en flag, quelqu’un intervienne (on a vu qq vidéos amusantes sur le net), mais en général c’est comme chez nous… avec encore plus de badauderie. Et ça filme dur !
    Il y a 3 semaines, j’étais à l’aéroport de Guiyang (sud), et à l’extérieur, une étrangère (américaine ?) a pété un câble et a commencé à lancer des pots de fleur (qui servaient à la déco) sur les voitures en hurlant. Elle a eu le temps d’en jeter une bonne douzaine. Bcp de gens regardaient, très vite se sont mis à filmer avec leur portable, mais personne n’a essayé de la stopper, ni même de lui parler ou de dire « stop » (même en chinois). Des agents de police sont arrivés, et ça a pris un temps incalculable pour la maîtriser (alors que c’était une femme seule), sans matraque ni spray ni stun gun, et pendant ce temps, l’attroupement de badauds était devenu énorme (> 100), et le nombre de portables en mode vidéo > 10.

    En France, sur le dernier fait divers d’enfant fauché, l’automobiliste s’est arrêté mais aurait finalement fui suite aux menaces des témoins.

    Je ne sais pas ce qui fait que la foule intervient ou pas… un mélange de culturel (comment la société considère le crime commis, le degré d’interventionnisme citoyen…) et de personnel (qui compose la foule, si dedans il y a une ou des personnes avec une implication citoyenne forte, ou habitué professionnellement à intervenir en public…).

  12. Antoine

    21 août 2011 at 0:49

    Quand une personne est victime la réaction n’est pas le même certaine société savent encore faire la différence entre s’en prendre à des biens et s’en prendre à une personne. J’ai vécu plusieurs années dans une impasse de Saïgon au Vietnam et je peux vous dire que les voleurs qui y finissaient leur fuite se retrouvaient face a une cinquantaine de citadins mécontents. Parfois au point que les policiers dussent faire usage de leurs armes pour disperser la foule.

  13. Simon95

    28 mai 2013 at 1:14

    Moi je conseille à mes deux filles, si elles sont l’objet de l’intérêt de malfaisants, de pénétrer dans le premier magasin à portée : boulangerie, café, etc… Et de demander au patron de les aider.
    Si le type pénètre quand même, de se mettre à hurler.

Laisser un commentaire