USA, magazines sur la défense personnelle

16 commentaires

US magazinesLes voyages aux Etats-Unis sont toujours, pour ceux qui s’intéressent à la sécurité personnelle, une mine de découvertes, que ce soit en supports d’apprentissage (livre, vidéos, presse) ou en équipements. Mon dernier stop chez Borders, il y a  quelques mois, m’avait fait découvrir 2 magazines, en fait plutôt des Hors Série de magazines d’armes à feux (American Handgunner & Gun Buyer), dédiés aux sujets de la « défense personnelle » & de la « défense de son habitat ». Les armes à feu y tiennent évidemment une grande place.

Le premier s’intitule Personal Defense. Publié par American Handgunner, le numéro 2010 peut être parcouru sur scribd. La version 2011 est par ailleurs sortie, je ne l’ai pas encore parcourue, mais ça ne saurait tarder.

Le second s’intitule Personal & Home Defense et sa page facebook permet de voir plusieurs articles.

Avis aux voyageurs & amateurs de librairies américaines…

16 Comments

  1. JC

    18 juillet 2011 at 19:53

    Intéressant mais inapplicable en France n’est-ce pas ?

    J’ai une question, par exemple je fais du tir sportif depuis 1 ans, donc je décide d’avoir une arme de 4eme cat, j’achète l’arme, j’ai un coffre etc…
    Un cambrioleur rentre par effraction chez moi, suivant la configuration de l’agresseur, dans quel cas je pourrai utilisé mon arme ? En fait je pense que ce n’est pas possible et que je peut seulement me retrancher et appeler la police/gendarmerie.

  2. YannC.

    18 juillet 2011 at 23:03

    C juste ! tu appelles police-secours et tu pries que le gars se contente de voler quelque chose ! vu que depuis quelques années le cadre du vol dérive vers la torture gratuite des habitants en passant par le viol des femmes présentes etc…etc…

    En fait il ya 3 réponses à ta question :
    1) ma réponse personnel, mais tous le monde sait sur ce blog que je suis un fou furieux (surtout si ma famille est en danger !!) est de prendre mon gun dans le coffre et le chargeur/speed loader ad-hoc avec les munitions spéciales qui vont bien et de stopper la menace !

    2) ma réponse juridique est la suivante : ne fait rien sinon c’est les assises !
    Le cadre pénal de la légitime défense n’existe plus de fait !
    Les textes ne sont plus qu’un peu d’encre sur du papier !
    Car selon si les faits ont lieu de jour ou de nuit, selon la qualité des 1er intervenants et de leurs constatations, l’humeur de l’OPJ durant la garde à vue, l’orientation politique du parquet et la vision sociale du juge d’instruction tu seras traité de fou furieux ou de parano d’extrème-droite au choix !

    3) ma réponse de trainer/instructeur est la suivante : prendre en compte une menace de ce type est très difficile !

    -il ya la nature de la menace, 1, 2 individus ou plus ? pas évident à déterminer en plein nuit par exemple, simple voleur, junkies en manque et donc in-raisonnable, bande organisé et armé ??? pas les mêmes motivations pas la même haine !!

    -il ya le niveau du tireur , le tir sportif sur C50 à 25m c’est une chose ! tirer sur un être humain hostile alors qu’on est en stress intense, pas réveillé, la peur au ventre pour sa famille c’est autre chose !
    Ya des commandos qui passent leur vie à s’entrainer et qui le jour J loupe la cible ou reste paralyser de peur !!! donc quelqu’un de pas préparer….
    D’ailleurs dans les entrainements les plus durs, on ne fait que flirter avec le combat réel ! la réalité c’est la réalité !
    J’ai coutume de dire que l’entrainement donne de la marge de manœuvre,des automatismes techniques qui permettent de mieux se concentrer sur la situation tactique car souvent on meurt d’avoir mal appréhender une situation globale !

    -il y a l’interaction avec les autres membres de la famille : le « chéri n’y va pas ! » que hurle madame et qui fait perdre l’avantage de la surprise !

    -il y a la perturbation du jugement conscient par l’adrénaline et l’égo masculin qui font qu’on s’expose à tort ou que l’on se montre soit même violent à l’excès !
    il est très difficile d’entrainer des gens à désescalader dans l’usage de la force !
    monter dans les tours ça ! tout le monde sait faire ! mais savoir garder le contrôle pour ne délivrer que le niveau de violence nécessaire à neutraliser durablement la menace c’est très difficile !

    désolé un peu long mais c’est un sujet riche et très polémique !

  3. JC

    19 juillet 2011 at 0:25

    Cool réponse.

    C’est clair qu’en France la défenses personnel est assez mal vue par
    1/ les médias
    2/le code pénal

    La victime peut changer de camp rapidement si on fait pas gaffe, attention à ne pas se défendre trop fort lol

  4. brunob

    19 juillet 2011 at 7:43

    art 122-6 du code pénal : « Est présumé avoir agi en état de légitime défense celui qui accomplit l’acte : 1° Pour repousser, de nuit, l’entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité »
    Le droit existe encore nous sommes dans un état de droit, et en cas de poursuite, c’est la cour d’assise : monsieur et madame tout le monde qui devraient ce demander ce qu’ils feraient en pareil circonstance.
    La jurisprudence a toujours reconnu la legitime defense en cas d’effraction par nuit ( attention en cas de tir de face et pas dans le dos lorsque le voleur s’enfuit à la vue de l’arme)

  5. Curieux

    19 juillet 2011 at 11:55

    @brunob
    Bah voilà! Le cadre existe. Est il vraiment indispensable de se faire des films?
    Avec un peu de bon sens on arrive à faire la part des choses.

    Tirer en pleine nuit sur un gars qui se rapproche de nous sera considéré comme de la légitime défense. Et je n’ai aucun exemple où ça n’a pas été le cas.
    Ne pas appeler la police, et shooter deux gamines accroupies sera toujours considéré comme un meurtre et perso je trouve que c’est bien comme ça.
    Je suis pas trop riffle conflict resolution tool…

  6. brunob

    20 juillet 2011 at 7:07

    Je ne suis pas non plus pour « conflict resolution tool », je ne possède aucunes armes à feu et je n’ai pas l’intention d’en acquérir. Je précisais que l’on pouvait se défendre en France, et c’est normal. Je dis bien se défendre et non se faire vengeance ou se faire justice. Pour la mise en situation, de nuit de découvre un cambrioleur chez moi, avec le stress , je ne suis pas sur que mon premier reflexe soi le téléphone pour appeler les forces de l’ordre, je pense que je risque d’aller à la confrontation physique.

  7. curieux

    20 juillet 2011 at 12:19

    Je suis d’accord avec toi et mon premier com allait dans ton sens il me semble. En ce qui concerne mon deuxième exemple, il faisait alusion à l’affaire Galinier où tout le monde s’est enflammé pour défendre le « pauvre papy » sans se préoccuper des faits.
    Je cite le proc :
    « Au moment où il a fait usage de son arme à feu, Monsieur Galinier n’était pas précisément en danger », a expliqué Patrick Mathé dans les colonnes de Midi Libre. « En outre, ce jour-là, il n’avait personne à protéger ni ses enfants, ni sa femme… Pour autant, alors que les intruses étaient accroupies en train de fouiller dans ses affaires, il leur a tiré dessus quasiment à bout touchant avec un fusil de chasse. Et ce, à deux reprises, sans nécessité absolue, sachant que les deux jeunes victimes étaient dans deux pièces différentes de la maison. »

  8. fandeprotegor

    20 juillet 2011 at 17:56

    Bonjour, je trouve cette discussion très intéressante, mais moi je voudrai juste connaitre la marque du couteau (style kukri) que l’on peut voir sur la couverture (dans la main du « méchant »). Si quelqu’un sait, merci beaucoup !

  9. YannC.

    22 juillet 2011 at 13:33

    @ tous : c’est pour cela que je disais en fin de com que c’est un sujet polémique mais bon ! le dernier exemple sort effectivement d’une légitime défense « saine » si je puis dire !!!

    @curieux et brunob : l’avantage de l’arme à feu c’est la distance ! admin avait mis en ligne il ya quelques semaines un post concernant la gestion de la distance d’attaque face à un adversaire avec arme blanche ! édifiant !
    Sans remettre en doute , aucunement, votre niveau en matière de combat corps à corps, (perso ! je suis juste au dessus du zéro absolu) attention quand même il ya un paquet d’experts au cimetière après un coup de tournevis aiguisé ou de cran d’arrêt 1 er prix !
    Le coach gun à 2 coups et chien extérieur (pour la sécurité) avec des balles plastiques type gomme-cogne et une réserve sur la crosse c’est pas mal et on reste dans de la létalité contrôlé et on travaille avec une marge de sécurité !
    Moyennant un bout de rail picatinny et 2 vis on peut même avoir dessus une lampe TLR2 streamlight avec laser intégré.
    Nota: le laser, c’est pour plus pour matérialisé la menace à votre adversaire que pour la justesse du tir ! psychologiquement très efficace !

    C’est pour cela aussi que je déplore l’arrêt de la vente public du taser X26 qui était un bon compromis !

  10. YannC.

    22 juillet 2011 at 13:36

    @fandeprotegor :
    Je suis pas expert en arme blanche ! ya sur le blog de vrais experts ! mais pour moi c’est plus un tracker ! un type de couteau de chasse assez en vogue !
    exemple :
    http://www.boker.de/fahrtenmesser/tops/02TPTBT010.html

  11. chris

    23 juillet 2011 at 10:53

    Bjr,
    La chose à faire aussitot après avoir « couché » le visiteur nocturne:
    -le mettre en pls
    -lui porter secours
    -appeler les pompiers au cas où (communication enregistrée).
    Juridiquement imparable.
    @+

  12. brunob

    23 juillet 2011 at 11:06

    D’accord avec Yann, mais parfois sur des situations de stress, tu y vas et tu réfléchis après au risque.
    Bon je reconnais que une réaction de confrontation physique d’instinct fait prendre des risques.
    Pour ma part, jeune,j’ai travaillé dans la sécurité très chaude, j’ai subit menace couteau , au verre cassé, barre de fer et au 22 lr (portier boite de nuit) et j’ai une expérience des sports de combat et self (boxe anglaise, full contact et krav maga) et j’ai un physique particulier (triple xl), je suis réaliste et je sais mon cas est particulier.
    Et de mon expérience, pour que la légitime défense soit reconnu, on stop tout de suite dès que l’agresseur est out.

  13. YannC.

    23 juillet 2011 at 12:30

    @chris : yes ! c’est le comble (vu que notre agresseur ne ferait certainement pas de même !!) mais c’est aussi notre responsabilité de citoyen responsable !
    @brunob : effectivement, rétrospectivement, y a des fois, je me fais peur sur les risques pris sous l’impulsion !!

  14. chris

    10 août 2011 at 7:39

    Bjr,
    Oui Yann…mais de cette façon le « méchant » ne peut rien te reprocher et ni la Justice.

    La Justice qui applique depuis ses bureaux mais qui n’a pas le vécu sur le terrain…d’où ses jugements parfois inadéquats 😉

    J’ai un adage très perspicace: » c’est celui qui a tort qui gueule le + »
    @+

  15. Pingback: La self-défense en explosion aux USA | PROTEGOR, blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine

  16. Pingback: Recoil, Combat Arms & Personal Home Defense - PROTEGOR® guide & blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine

Laisser un commentaire