2e Assises Nationales de la Recherche Stratégique

11 commentaires

assises-recherche-strategique
Mercredi 8 juin s’est tenue la 2e édition des Assises Nationales de la Recherche Stratégique, à l’Ecole Militaire à Paris. J’ai eu la chance de pouvoir y participer, et découvrir des études & échanges particulièrement intéressants dans la vision qu’ils donnent du monde & du contexte sécuritaire pour nos sociétés. La salle était pleine, très internationale, et les intervenants « inspiring ». La journée était organisée par le CSFRS, l’IHEDN & l’INHESJ.

Le début de la journée a commencé par l’intervention du président du CSFRS puis par l’économiste Daniel Cohen qui parcourut :
– les grandes crises en cours (terrorisme, crise financière, crise nucléaire/énergétique),
– la « grande convergence » (les entrées de l’Inde & de la Chine dans le marché mondial),
– un questionnement sur les modèles des sociétés & la « démocratie de marché »,
– le rappel d’une théorie qui prévoit que la croissance de la population mondiale s’arrêtera en 2050,
– le constat d’une déflation des prix des produits industriels alors que le prix des matières premières augmente à l’origine d’une situation paradoxale où la Chine épargne et prête aux pays consommateurs
– etc.

Ensuite fût présenté un résumé du Rapport du Conseil Scientifique du CSFRS, téléchargeable dans son intégralité ici pendant lequel j’ai bien aimé l’évocation d’un « défense & sécurité, survivre collectivement ».

Un exposé suivit sur la thématique de l’intervention française en Afghanistan, conclu avec brio par le Général Henri Bentégeat, rappelant bien que l’Afghanistan n’était pas dans les zones géographiques d’influence souhaitées de la France et que l’intervention se justifiait avant-tout par un choix politique & diplomatique de soutien des Etats-Unis au lendemain du 11/9… et que la sortie de ce conflit n’avait rien d’évident pour personne, le terrorisme s’étant de plus déplacé au Pakistan.

La matinée se termina par des planches de l’INHESJ soulignant fermement les incohérences entre Police & Justice (80 000 peines de prison fermes ne sont jamais faites !), mais terminant sur une note d’optimisme sur l’évolution de cela… la présentation fut conclue par Laurent Le Mesle (Premier Avocat à la Cour de  Cassation) qui compara les modèles de Justice français (l’Etat est chargé de trouver la vérité) & américain (les parties sont responsables d’amener des preuves).

L’après-midi fut consacré à 4 ateliers à thèmes auxquels je n’ai hélas pu prendre part… mais ce n’est que partie remise !

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

11 Comments

  1. YannC.

    15 juin 2011 at 8:49

    En France on est au top niveau causeries ! mais pour l’action point de salut !

  2. Neirie

    15 juin 2011 at 15:49

    Je ne suis pas d’accord, car j’étais aussi présente à ces Assises, et pour une fois, ce qui a été évoqué n’a pas été de la langue de bois, surtout l’après-midi où il ne pouvait être présent d’ailleurs… C’est certain qu’en France Nous parlons beaucoup.. mais si vous jetez un oeil au rapport publié et en libre-accès ce qui est rare, vous verrez qu’il y a des solutions concrètes qui sont proposées. Après savoir si les gouvernements suivent ou pas….. c’est une autre histoire 🙂 .

  3. admin

    15 juin 2011 at 16:26

    Yann aime bien râler 😉 (mais il est sympa !!!)

    Je pense qu’il est important que de tels groupes de réflexion travaillent et exposent publiquement leurs conclusions.

    L’autre élément important, mais plus opaque, c’est la conviction de nos politiques par ces groupes de réflexion quant à l’importance de l’application de leurs recommandations… et au-delà de convaincre les politiques, il faut convaincre aussi la « population » (qui peut avoir une sensibilité très particulière aux sujets sécuritaires) dont l’opinion drive les politiques en période d’élection. Et convaincre un grand nombre de personnes passe par un relai des médias… les Assises ont permis d’informer les médias, espérons donc que ce sera repris au maximum, c’est une brique de plus vers la « mise en oeuvre active des causeries » 🙂

  4. YannC.

    16 juin 2011 at 13:31

    Admin me connait bien ! :-))
    Personne ne m’aime mais ça tombe bien ! j’aime personne !! (devise personnelle !)

    Mais j’ai du mal à voir autant de blabla (au sens large ! médias, colloques etc…) quand les membres des forces de l’ordre (au sens large ! j’inclus les pompiers et les PM aussi !!) risquent leur peau quotidiennement en se faisant tirer dessus à l’AK 47 et au RPG !!
    Avec black-out des médias à la clé !
    (une pensée émue pour Aurélie Fouquet et sa famille !)

    Quand on me dit qu’on a des difficultés à arrêter un Go-fast !…..
    J’ai des collègues spécialistes du check-point que ça fait bien rire !!!

    Et quand vous prêchez, depuis 15 ans, pour la mise en place d’unité de contact à mi chemin entre une super BAC et un GIPN capable d’agir à chaud ! vous passez pour un malade !
    (une pensée pour les gens qui subissent des contrôles d’identité à l’entrée de leur cité Ah oupss !! pas par la police mais par les bandes !!)

    Parce que la prison ne fait plus peur ! que 80 000 peines (de mémoire !) ne sont pas faites et donc la logique de traitement à froid à la française est passée de mode ! (avec tout le respect dût aux enquêteurs qui passent des mois sur un dossier !)

    Quand ma fille, devenu adulte dans quelques années , me demandera : Mais, bon sang, pourquoi n’avez-vous rien fait ??
    que vais-je lui répondre ?

  5. Alcaeus

    16 juin 2011 at 15:38

    Amen !

    Yann a complètement raison, et il est agréable de voir que des congrès comme ceux-là permettent de relancer le débat…

  6. curieux

    4 juillet 2011 at 15:55

    Lors de ces assises il y avait un intervenant qui se demandait si tous ces territoires outre mer ne coutaient pas trop cher…
    Or au vu de cet article
    http://www.lefigaro.fr/matieres-premieres/2011/07/04/04012-20110704ARTFIG00449-le-japon-decouvre-d-enormes-gisements-de-terres-rares.php
    et de la carte présente dans l’article scientifique on se rend compte que la Polynésie française pourrait prendre une importance capitale dans les années à venir.

  7. admin

    4 juillet 2011 at 17:13

    merci 🙂 (oui « curieux », je te rassure, les articles sont référencés individuellement dans Google, sont consultés a posteriori aussi (très varaible selon les sujets, of cuz), et une prochaine version du site va permettre de les remettre en avant dans une zone à part)

  8. yoananda

    22 septembre 2012 at 10:07

    Je commence la lecture du rapport, c’est alléchant, mais une question me vient :
    a qui est-il destiné ? ça sert à quelque chose ? ça va changer quelque chose ?

    j’ai l’impression que nos dirigeants sont la tête dans le guidon et la « stratégie » n’est plus à l’ordre du jour … même s’il y a de très bon stratèges qui peuvent s’exprimer.

  9. yoananda

    23 septembre 2012 at 0:33

    Je viens de finir de lire l’intégralité de ce rapport passionnant.

    Très bien fait, un peu jargonesque et abstrait par moment, mais dans l’ensemble, instructif, pertinent, d’actualité.

    J’ai toutefois un gros énorme bémol. Il y a un angle mort dans leur analyse : la question énergétique, et pour être plus précis le déclin entamé irréversible en accélération rapide du pétrole et de l’énergie carbonée, que l’on peut observer par l’inversion de nombreuses courbes : pic d’électricité, pic du nucléaire, pic halieutique, pic céréales, pic terres arables, pic km parcourus, pic viande, etc…

    Le déclin du pétrole est corrélé avec l’explosion concomitante de la dette, qui vise justement à compenser l’absence de croissance endogène du PIB.

    Concrètement ? le pétrole pas cher est entré dans la phase de déclin, soit moitié moins d’ici 15 ans environ, au rythme de -5% par an.
    Il est trop long d’expliquer pourquoi les technologies de substitutions (renouvelable / nucléaire / autre) ne sont pas, et ne seront pas mûre avant longtemps, c’est à dire, avant que le pétrole n’ai totalement disparu.

    Hors, c’est LA question stratégique centrale qui se pose a nos sociétés, car toutes les autres questions en dépendent !!!

    Donc, grosse déception que ceux qui sont censés être à la pointe fassent l’impasse sur la question centrale et sur le risque majeur qui est le lien « caché » (pas vraiment) entre nombre d’événements en apparence disparate : les révolutions arabes, la crise financière, le financement des retraites, la crise de l’Euro, etc…

    • Guillaume [admin]

      23 septembre 2012 at 9:24

      Merci de cet insight!

      • yoananda

        23 septembre 2012 at 14:25

        Je les ai contacté directement par email pour leur faire un retour… On verra s’ils réagissent.
        Je vous tiendrai au courant, puisque c’est ici que je les ai découvert.

Laisser un commentaire