5.11 Taclite Pro Pant, le must

13 commentaires

5.11 Taclite Pro PantCela fait des années que je porte des pantalons 5.11, et je n’ai jamais pris un moment pour prendre quelques photos et dire ce qu’ils avaient de plus qu’un pantalon lambda.

5.11 s’est fait connaître aux Etats-Unis, avec un positionnement « force de l’ordre ». Proposant une large gamme de produits « casual » ou « undercover » (pas des uniformes), le succès de leur produits est venu de la praticité (les poches, ouvertures, fermetures… ont été pensées sur le terrain), de la résistance (dans le choix des matériaux) et le tout pour un prix abordable, non réservé aux professionnels.

Côté praticité, le Taclite Pro dispose de 8 poches :
– les 2 poches « pistolets » traditionnelles, renforcées à leur base, là où pourrait venir se « clipper » un couteau, multi-tool ou autre accessoire
– les 2 poches « cargo »  à soufflet central, et fermetures velcro
– les 2 poches arrières « coupées », typiques de 5.11, plus grandes que les autres poches, et très très pratiques… pour mettre une poignée de pièces quand on vous rend la monnaie, pour mettre des munitions en vrac au stand de tir, pour mettre ses clés ou tout autre objet un peu encombrant, elles servent presque de… vide-poches !
A noter que ces 2 poches sont aussi renforcées à leur base pour un emport d’accessoire clippé
– les 2 poches « chargeur » (symétriques mais différentes) : l’une ouverte pour accès rapide sur la cuisse droite, et l’autre sécurisée par un rabat à velcro sur la cuisse gauche

Autres éléments fonctionnels notables, le pantalon s’ajuste via une taille en partie élastique, et la zone autour de chaque genou est doublée de sorte à pouvoir recevoir une protection de mousse additionnelle. Une sangle strap a de plus était ajoutée sur l’arrière droit du pantalon, et permet d’accrocher un mousqueton ou à un partenaire de pouvoir vous agripper simplement.

Plus de photos du pantalon et de ces détails dans Flickr.

Côté résistance, j’utilise mes pantalons 5.11 depuis 4 ans à 25-30% du temps, sans déchirure aucune ni trace d’usure. Le Taclite Pro est en Ripstop Poly/Cotton (35% de coton). Le Ripstop, c’est une façon de tramer le tissu pour éviter qu’il ne s’effiloche ou ne cède trop facilement lorsque l’on tire dessus. Le tissu de beaucoup des tenues militaires (comme les BDU américaines) sont souvent en Ripstop aussi. De plus, ce tissu a reçu un traitement en Teflon pour que les liquides glissent plus dessus (ce qui permet de les repousser plus longtemps), pour que le nettoyage soit plus simple et pour éviter que le pantalon ne se froisse. Son séchage est rapide.

En conclusion, le pantalon Taclite Pro est vraiment léger, idéal pour des températures moyennes ou élevées (dans nos contrées, il conviendra du printemps à l’automne), et très pratique pour avoir toujours sur soi bien plus qu’un « kit minimaliste », mais un dispositif EDC urbain complet sans sac (e.g. FAK dans une poche cargo, lampe tactique dans la poche chargeur rapide, gants anti-coupures dans une poche arrière, mobile dans la proche chargeur fermée, clés dans une poche arrière, portefeuille et badge dans une proche pistolet, deux accessoires clippés, etc.)

Le pantalon Taclite Pro était disponible chez NEOPAX – 85, Chemin Notre Dame, La Roseraie – 06220 Vallauris – France – Tél. 06.01.99.66.21
désormais on peut le trouver ici.

Note : le modèle en photo est de couleur Toundra

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

13 Comments

  1. RATATOSK

    2 mai 2011 at 10:34

    5.11 fait d’excellents futales en effet.

    Je porte leur modèle tactical ainsi que le lite pour la ville et la randomultisportbourrine.

    Résultat: après moult lavages, la couleur a du mal à partir, le tissu ne se déchire pas et ne s’use pas.

    Cependant, question confort, on est face à un choix cornélien:

    soit on prend une taille « fine » et il est difficile de lever la jambe, soit on prend une taille « cul de vache » et dans ce cas la liberté de mouvement est top.

    Autre bémol qui n’intéressera qu’une minorité: les fermetures des poches sont à scratch. Dans la forêt, les scratchs font fuir les animaux… Pas terrible pour un photographe animalier.

    Pour cette application, préférer les pantalons Arktis… deux fois plus chers… Ou le mythique rugged mountain de haglofs… trois fois plus cher XD.

    Bref, 5.11, c’est du super rapport Q/Prix

  2. guillaume

    2 mai 2011 at 12:43

    Merci de ce commentaire RTT, je suis 100% en phase (j’aime bien ta description du dilemme cornélien associé :))

  3. Matteo

    2 mai 2011 at 23:30

    marrant les coincidences, c est celui que je porte aujourd’hui
    tout d’accord… j ai du blackhawk super bien pense mais qui s’use trop vite..
    la en 5.11 c est nickel.. seul reproche que je lui ferai : les cargo pants de cuisse qui sont un peu petites !

  4. Galaad G.

    2 mai 2011 at 23:43

    Me semble qu’à la base 5.11 c’était pour la rando. Et que leur nom était Mountain quelque chose.

    En tout cas ils sont dépassé depuis un bail dans la plupart des produits qu’ils proposent.

    LAPG, Eotac, woolrich tactical font du matos bien plus intéressant. LAPG dans des gammes identiques pour moins cher (CF l’article du contractor de DVM) et Eotac (fondé par un SFG me semble) et Woolrich (un ex de la CIA j’crois) font du matos bien plus poussé en terme de confort, ergonomie (des poches très bien dissimulées, avec la possibilité d’y cacher plein de chose).

    De toute façon dans le futal tactique il y a du pant à 20$ de chez LAPG à ceux de Kitanica à 800$. Bref y’en a pour tout les goûts.

  5. admin

    3 mai 2011 at 0:31

    Euh, pas d’accord avec toi Galaad… t’as déjà porté du LAPG ?
    Moi oui, en l’occurrence j’ai un pantalon « operators » et c’est de la sombre daube… mal fini (des fils partout, des découpes approximatives) & mal coupé, inmettable à part pour faire la peinture 🙂
    En tous cas à comparer avec du 5.11 (2x plus cher), le rapport Q/P est sans équivoque.

    Et il faut connaître un peu les entreprises et leur fonctionnement derrière… LAPG c’est un gros distributeur avec un marketing direct super agressif & efficace (j’y ai d’ailleurs passé plusieurs commandes), qui s’est « inspiré » de design de produits qu’il distribue pour faire des produits low-cost en mass-prod asiatique, mais il n’a aucune expertise de design et un suivi de qualité en bout de ligne de prod assez aléatoire (ce qui fait la différence avec 5.11). Le choix des matériaux est aussi fait au plus économique. Le résultat est parfois correct comme pour les bail-out bag (je suis content du mien, même si quand on compare le Cordura à celui d’un Hazard 4 par exemple, ya pas photo), mais raté sur les pantalons à mon sens.
    5.11 c’est une vraie entreprise d’équipements, avec de la R&D, des designers pro qui réfléchissent aux produits versus les besoins des consommateurs. Je ne pense pas qu’ils soient déjà « dépassés » — même si sur certains produits, qq entreprises de niche sont forcément meilleures (puisque de niche :)).

    Eotac & Woolrich, j’en ai pas, donc j’en parle pas 🙂

    Et pour la référence haut-de-gamme, pour avoir les deux, mieux vaut du Crye Precision (une vraie entreprise vendant en B2B) que du Kitanica (2 personnes qui bricolent dans leur garage).

    Je parlerai peut-être du Crye un jour (vieux sujet en archive… mais je vois déjà arriver les commentaires « pfiouu c trop cher » :))

  6. Galaad G.

    3 mai 2011 at 19:36

    Crye y’a pas photo. LAPG, j’avais eu des feedbacks positifs de mecs qui les avaient vraiment éprouvés (security contractor surtout). Donc tu m’étonnes en disant qu’ils ne valent rien (c’est sur que pour $20 ça reste du consommable mais à ce point là j’en avais pas eu vent). A l’inverse pour 5.11 tu m’étonnes encore. Je les voyais de moins en moins plébiscités par les sources que je lis habituellement. Sinon effectivement j’ai pas de pantalon tactique, qui ont vraiment un look trop high-profile dans les environnement que je fréquente.

  7. Cavaille

    8 mai 2011 at 19:29

    Bonsoir, quelqu’un sait il si le bas des Pantalons TDU 5.11 est aussi large que sur les pantalon 5.11 Tactical classique?.de manière a pouvoir être éventuellement porté avec des baskets.

  8. JC

    17 mai 2011 at 0:57

    Le mieux est de les essayer, quelqu’un sait si sur brest il y a des revendeurs ?

  9. NEOPAX

    30 mai 2011 at 19:41

    @ Cavaille
    Le pantalon TDU est un pantalon uniforme, qui n’a aucun rapport avec le pantalon Tac Lite. Il a donc une coupe droite qui est aussi grande que celle du pantalon Tactical classique.
    Pour une coupe plus cintrée et ajustée, il faut prendre le pantalon Tac Lite.

  10. 74Leman

    6 août 2011 at 9:27

    Je suis un fervent utilisateur de ce type de pantalon.. le seul bémol que j’adresse au TacLite (je ne porte pas de 5.11 classic/coton), c’est que non seulement les poches cargo manquent un peu de profondeur, mais je déplore surtout qu’elles ne soient pas compartimentées (je trouve cela si pratique à l’usage pour organiser son « petit matériel » tout en évitant que les poches ne semblent trop surchargées)
    Ceci dit, le rapport Q/P de l’ensemble est plus qu’honnête car pour le prix d’un Jean’s milieu de gamme on dispose d’un pantalon confortable et très pratique.
    Dommage aussi que 5.11 en propose pas son Cargo Pant dans cette matière… un jour peut être…

    Sinon je rejoins l’avis que ce pantalon permet l’emport d’un EDC « conséquent » (tout est relatif) directement sur soi et à portée de main. (j’ai même consacré une petite vidéo à ce sujet….)

  11. Pingback: 5.11 Operator’s Belt, la ceinture sûre | PROTEGOR, blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine

  12. Pingback: Recoil, Combat Arms & Personal Home Defense - PROTEGOR® guide & blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine

  13. Pingback: 5.11 Stryke Pant, treillis moderne - PROTEGOR® guide & blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine

Laisser un commentaire