Comment effacer des informations me concernant sur un moteur de recherche ?

3 commentaires

cnilLa CNIL vient tout juste de publier un nouvel article de recommandations bienveillantes sur comment effacer les informations qui ressortent sur votre personne, dans les moteurs de recherche. L’article a l’avantage d’expliquer quelques bases (le whois, la ré-indexation d’une page vidée du contenu à effacer, etc.).

Rappelons-nous que l’on a de la chance en France d’avoir une telle institution, même si de fait, ses pouvoirs sont limités au territoire national… peu de pays ont ça !

Bonne lecture.

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

3 Comments

  1. sylvain

    6 avril 2011 at 12:30

    Excellent !!

  2. patrick

    7 avril 2011 at 8:56

    Excellente initiative de la CNIL ! Un peu tardive toutefois. Cela fait des années que les sites américains comme Squidoo ou français comme Qu’est-ce que c’est ? (www.questcequecest.com) expliquent comment effacer efficacement ses traces d’Internet, y compris des réseaux sociaux et des sites étrangers.

    S’il est vrai que les opérations de radiations prennent du temps, il faut savoir qu’il est nécessaire de prendre des précautions précises avant même de demander la suppression de son compte et de ses articles sur les sites étrangers.

    En effet, il n’est pas possible de toujours compter sur la bonne volonté du webmaster du site concerné lorsqu’il est à l’étranger et donc hors de la juridiction française.

    Enfin, l’article de la CNIL ne traite pas non plus des informations commerciales détenues sur vous et qui servent à l’envoi de publicités ciblées. Pourtant, la plupart des sites (y compris Google !), se servent chez un fournisseur unique.

  3. Robert Marchenoir

    7 avril 2011 at 20:39

    « Peu de pays ont ça. »

    Ah !… L’éternelle auto-satisfaction française !…

    Sites officiels anglais d’aide à la sécurité informatique :

    Pour les particuliers et les petites entreprises :

    http://www.getsafeonline.org/

    Pour les grandes entreprises et le gouvernement :

    http://www.cpni.gov.uk

    Site officiel américain d’aide à la sécurité informatique pour les particuliers, les entreprises et le gouvernement :

    http://www.us-cert.gov/

    Sans compter la pléthore de sites privés et communautaires qui fournissent bénévolement et bien volontiers des conseils de très haut niveau technique.

    En ce qui me concerne, cela fait bien longtemps que je suis abonné (gratuitement) aux mails de veille de sécurité de ces organismes.

    Autrement dit, ma sécurité informatique est assurée en grande partie par les gouvernements américain et anglais auxquels je ne paie aucun impôt… et par des citoyens bénévoles de ces pays.

    J’attends toujours le service équivalent de la part de notre glorieux gouvernement français que le monde entier nous envie (et qui me taxe considérablement tous les ans).

    Les seuls « services » officiels que je connais à cet égard sont ceux qui permettent au citoyen anonyme de dénoncer des sites dont les opinions politiques déplaisent au gouvernement. Là, on sait faire, en France. Y’a aucun doute.

    En ce qui concerne la CNIL, c’est un vieux machin qui en resté à son dogme étatique et luddite des années 70 « Les fichiers, c’est pabien ».

    Si la CNIL a compris quelque chose à la sécurité informatique, à Internet, et fournit un vrai service au public dans ce sens, je n’ai rien vu, elle ne ma l’a jamais fait savoir, sa page d’accueil ne le laisse en rien entrevoir, et l’article auquel il est fait allusion ici est typique du jemenfoutisme et de la paresse françaises.

    En gros, pour effacer vos traces sur les moteurs de recherche, la CNIL vous dit :

    1) Ecrivez au webmaster. (Hahaha… On se réveille, papy… l’époque où on « écrivait » à des entreprises et où elles vous « répondaient », c’est fini… Surtout sur Internet… Surtout en France, où la réponse à une lettre ou un mail de client est considérée comme totalement facultative et à la limite déplacée !).

    2) Allez voir sur le site de Google, ils vous disent comment faut faire. (Traduction en bon français : on est payés par vos impôts à rien foutre, vous croyez quand même pas qu’on va vous expliquer comment faire, à vous de vous débrouiller. Nous, notre travail, c’est d’expliquer à quel point les Américains sont des abrutis, pendant qu’eux font notre travail à notre place.)

Laisser un commentaire