UHC-4PK, la clé anti-menottes

6 commentaires

UHC-4PKJ’ai hésité à parler de ce produit (une clé pour se libérer en cas de menottage)… déjà car je ne l’ai pas testé et ne sais pas avec quelles menottes il marche (et la part de marché que représentent les menottes avec lesquelles il fonctionne), mais surtout car l’idée du blog n’est pas de donner des instruments anti-police.

En fait, j’ai trouvé cet instrument conseillé sur un site de préparation aux situations extrêmes, et cette clé plastique facilement dissimulable y était évoquée comme EDC pour se libérer d’un menottage illégitime dans une situation de chaos social… on n’en est encore pas là, l’objet reste d’ailleurs cher pour ce qu’il est, mais c’est un concept intéressant, une solution à une situation certes rare, mais plus efficace que des heures de tutoriaux de lock-picking 🙂

Certains ont déjà testés ?

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

6 Comments

  1. Sylvain

    17 mars 2011 at 8:10

    Je trouve ce produit « border line ».
    C’est le produit rêvé pour introduire en prison.
    Il est présenté comme comme la solution parfaite pour s’échapper d’une situation de prise d’otage.J’aimerais savoir le pourcentage de personnes qui l’utiliseront pour ce liberer d’une prise d’otage comparé au pourcentage de gens qui l’utiliseront à des fins criminelles.
    Aussi en cas de prise d’otage quel est le sont les chances d’être menotté avec des menottes de type police ouvrables par cette clé et non juste attaché avec des cordes ou des chaines et cadenas?
    Je ne trouve donc pas d’interets à ce produit autre qu’à des fins criminelles.
    J’ai une clé de menottes à mon trousseau de clés mais c’est juste pour pouvoir ouvrir ma propre paire de menottes.Je ne prévois aucun scenario d’évasion et je n’ai pas besoin d’une clé en plastique qui échappe aux détecteurs de métaux.

  2. PMS

    17 mars 2011 at 10:59

    Border-Line, je ne pense pas.
    Quels sont les professionnels qui aujourd’hui travaillent encore avec des menottes types « jouet », c’est à dire qui s’ouvrent grâce à une clé aussi basique, très peu je le pense… à part les professionnelles qui attachent leur clients au lit avec des menottes à fourrure.

    Plus sérieusement, je crois vraiment qu’en cas de crise et de gros troubles, si menotages (oui, un seul t c’est volontaire) il y a, ce sera en masse et donc probablement avec des colliers de serrage type rilsan.

    Très bon blog en tout cas, bonne continuation.

  3. Altor

    17 mars 2011 at 11:14

    Je ne suis pas particulièrement fan de ce produit en « EDC » même en cas de menottage illégitime…

    De plus les professionnels savent très bien qu’il n’est pas spécialement difficile d’ouvrir des menottes sans clé (par la serrure ou en bypass). Lorsque que menottage il y a, l’individu restant sous notre responsabilité est gardé sous surveillance permanente donc…

    Il y a deux trois ans c’était des prisonniers qui ont fait une vidéo tutorial (filmée par la police tout de même) pour montrer comment on pouvait ouvrir les anciennes menottes administratives!!

    Je ne vois donc pas l’intérêt de ce type de clé bien trop couteuse à mon gout pour son utilité.

    Mais bon après tout chacun sa conception de la chose.

  4. Mac

    17 mars 2011 at 13:39

    @ PMS: Les 3/4 des menottes utilisent ce type de clef.

    Certaines (comme les Rivolier pour la France) disposent d’une 2ème serrure sécurisée, rarement utilisée.

    Pour le prix et les formes de dissimulation, il y a de tout sur le net.

    Certaines personnes y trouverons peut être un intérêt.

  5. Django

    13 août 2015 at 21:14

    Bonsoir,

    Pour ma part, ce que je peut dire c’est que sur le modèle 2008 Rivolier double sécurité administratif, il y à besoin de même pas 2 minutes pour crocheter la serrure ( cle plate ). L’autre pour le déverrouillage est plus complexe. Hé puis pour trouver la clé ronde il faut connaître quelqu’un. Sinon impossible de la trouver ou la faire reproduire.

  6. Postbug

    16 janvier 2016 at 23:51

    Je trouve que le principe est sympas même si dans un cas concret je n’y crois pas. Pour ce qui est de la sécurité , ça ne pose aucun problème, même un suspect menotté reste sous surveillance. De plus après menottage, une fouille à lieu et les objets dans les poches et autours des poignets / cou son tjrs enlevé. Alors personnellement ça ne me pose pas de problème à ce que ce soit en libre circulation. Que du contraire, il faut resté vigilant en toute situation et une personne menotté reste à surveiller et reste dangereuse ! PS : c’est pas nouveau, cela existe depuis un long moment déjà avant la mode des bracelets paracorde qui il y a une 10 d’année proposaient cet EDC dissimulé dans le cordage. ++

Laisser un commentaire