Des citoyens amateurs dans la Police ?

13 commentaires

justicierLa Police serait prête à organiser une réserve de citoyens volontaires pour épauler les forces de l’ordre en cas de besoin…

Certains seraient volontaires ? 🙂
Vous voyez ça comme un nid à « justiciers en herbe » ou bien comme une solution efficace pour augmenter les forces de police à iso-budget ?

13 Comments

  1. Indo

    9 février 2011 at 0:33

    Vous voulez une réponse ? Vous êtes sur de la vouloir ?

    Les « professionnels » ont des ordres, dont ceux de ne pas faire leur boulot. Un policier qui fait son travail, c’est à dire courser du délinquant qui va se tuer ou effectuer du contrôle *musclé* selon la gueule du client, bah il désobéit et un policier qui désobéit, c’est byebye la « gamelle » ou/et la carrière.

    Les « bénévoles » ne risqueront ni paye, ni carrière… Et si ils causent des ITT hors légitime défense, bah ils risquent quoi… en pratique des peines de prison avec sursis (lol) et des amendes (moins lol certes).

    Amha, il y a des chances pour que ça déménage.

  2. Indo

    9 février 2011 at 0:37

    J’ajouterai qu’en pratique le maintient de l’ordre *amateur* est quasi légal.

    1 N’est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d’elle-même ou d’autrui, sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte.

    2 Dans les cas de crime flagrant ou de délit flagrant puni d’une peine d’emprisonnement, toute personne a qualité pour en appréhender l’auteur et le conduire devant l’officier de police judiciaire le plus proche.

    3 Nul ne peut être soumis au port des menottes ou des entraves que s’il est considéré soit comme dangereux pour autrui ou pour lui-même, soit comme susceptible de tenter de prendre la fuite.

  3. Hawk

    9 février 2011 at 3:02

    Citoyens amateur, c’est pas un autre mot pour milice civile ?
    De nombreux pays les utilisent déjà, et c’est pas plus mal.

    Comme d’utiliser un infirmier ou un pompier pour faire l’ordre sur une scène d’intervention ou de demander de l’aide aux passants pour l’arrêt d’un voyou non-armé en fuite en ville.

    On ne cherche pas des héros mais des bras supplémentaires.
    Et si ce phénomène reçoit un retour positif, imformez-nous [ou moi] parceque je serait volontaire.. 🙂

  4. Edmund

    9 février 2011 at 10:12

    Pour ma pars, je suis contre, je trouve que ce ne sont pas les bras qui manquent ou le personnel du moins en Belgique, mais le gros probléme reste la justice !!!
    Nous on se casse la tete a arreter les gens et moins de 12h00 aprés ils sont devant le commissariat a se foutre de notre geule !

    S’est pas les bras qu’ils nous faut mais plus de prisons et de juges pour que notre travail servent a quelques choses…

  5. bruno

    9 février 2011 at 10:39

    Et pourquoi pas ? A condition qu’ils ne soient pas armés (hors lacry et matraque). Pour assurer une presence sur le terrain et dissuader les petits larcins.

  6. B

    9 février 2011 at 11:35

    Je copie ici la réponse que j’ai faite à un ami lorsqu’il m’a demandé de lui expliquer les tenants et aboutissants de ce texte de loi, je pense que vous pourrez alors vous faire une idée plus précise du contexte et des conséquences graves que cette mesure pourrait engendrer :

    Depuis la mise en place de la RGPP (révision générale des politiques publiques = suppression d’un poste sur deux dans toutes la fonction publique, sans discernement) par le gouvernement qui veut faire des économies, les services de police comme ceux des autres administrations ont fondu.
    Malheureusement l’insécurité (et non plus seulement le sentiment d’insécurité comme on pouvait l’entendre à notre époque) est grandissante. Le gouvernement a donc dû jouer de subterfuges pour que cette RGPP passe mieux auprès du public (vaseline inside).

    Pour cela, en même temps qu’il supprime des postes de gardiens de la paix (trop chers mais correctement formés pendant un an et cat. B), il ouvre des postes d’adjoints de sécurité (contrat jeune au début, devenus des CDD depuis quelques années, formation de 3 mois, cat. C, sous payés et utilisés pour les même tâches).
    Ces adjoints de sécurité, il les appelle « policiers » durant ses discours. Ni vu ni connu pense-t-il, ‘il n’y a quasiment pas de suppression de postes de policiers’.

    La police se paupérise. Entraînant inévitablement un relâchement dans la lutte contre la délinquance et une hausse importante des vols et violences contre les personnes (malgré leurs manipulation des chiffres).
    Et aujourd’hui, non content de casser le service public, et pour pallier (aux yeux du public) à une baisse des policiers correctement formés, il crée une réserve de citoyens (recrutés sur quels critères ?) qui pourront être armés !
    En résumé, comme y’a plus de flics, on donne des armes aux gens de « bonne volonté ».
    Bref on se croirait dans un pays du quart monde.
    Et tout ça pendant que les commissaires touchent des primes annuelles de 23000 EUR (plus d’un an de salaire de flic, ou une voiture de police) pour les bâillonner.
    Mais je me suis largement départi de mon devoir de réserve, bien sûr, ça reste entre nous…

  7. guillaume

    9 février 2011 at 11:46

    Bizarre que le gouvernement en place ait cette démarche… ça ne colle pas à son image, et du coup le PS joue la carte de la sécurité plus que l’UMP avec ses « 22 propositions pour plus de sécurité » :

    http://www.parti-socialiste.fr/static/9123/pour-un-pacte-national-de-protection-et-de-securite-publique-22-propositions-pour-apporter-les-repon-66896.pdf

    Quelle étrange situation…

  8. M@nu

    10 février 2011 at 12:41

    Salut à tous,

    @B:
    Bien dit!! Surtout que l’on assiste exactement au même phenomène dans les hôpitaux, l’educ. nat … C’est la grande braderie!!

    Personnelement le côté « milice civile » me dérange énormement (triste rappel d’une sombre periode de notre histoire!). Nos policiers sont formés, techniquement mais également « moralement ». Ils sont garant de nos valeurs républicaines. Il ne faut pas voir le rôle du policier comme simple agent de sécurité pour maintient de l’ordre que l’on pourrait confier à n’importe quel gros bras car on risque les dérapages incontrôlés (cf : les graves dérives des compagnies privés de sécurité type « Black Waters » en Irak par exemple..).

    My two roupies!

  9. Robert Marchenoir

    11 février 2011 at 0:13

    « Suppression d’un poste sur deux dans toute la fonction publique » (B)

    Hélas, non ! Si seulement !…

    Suppression d’un poste sur deux de fonctionnaire partant à la retraite… ce qui n’a absolument rien à voir… et encore : en principe… on vient d’apprendre que les compensations financières données aux fonctionnaires en contrepartie de cette mesure ont dépassé largement le chiffre fixé…

    Pendant que la fonction publique territoriale, elle, augmente fortement ses effectifs…

  10. M@nu

    11 février 2011 at 12:34

    @ Robert,
    Merci pour cette belle page de propagande!!…. Mais il est pas un peu Hors Sujet ton post?

  11. D A R T H

    11 février 2011 at 14:42

    très très très mauvaise idée, tout ça a un désagréable coté « millice » pas très rassurant…

    j’ai l’impression que certaines personnes pas très saines d’esprit risquent de s’engager la dedans pour de mauvaises raisons (…)

  12. Robert Marchenoir

    11 février 2011 at 19:29

    Non, Manu, mon post n’est pas hors sujet. Je réagissais au commentaire de B sur la baisse alléguée des effectifs de la fonction publique. Ou alors, le commentaire de B l’est aussi.

    Par ailleurs, je ne vois pas en quoi se prononcer pour une réduction du nombre des fonctionnaires serait davantage de la propagande que de se prononcer contre cette baisse.

    Sauf, bien entendu, si vous partez du principe que tout ce qui ne sert pas les intérêts des fonctionnaires en France est de la propagande.

    Moi, j’ai plurtôt l’impression que la propagande dominante est celle du lobby des fonctionnaires, voyez-vous. Comme le prouve votre commentaire hautement intolérant.

    Au fait, Manu, vous êtes pour une baisse, une hausse, ou un maintien du nombre des fonctionnaires ? et pourquoi ? Voilà ce que vous auriez pu dire d’intéressant, au lieu de dénigrer mes proposen leur collant l’étiquette infamante, facile et insignifiante de « propagande ».

  13. M@nu

    12 février 2011 at 13:18

    @Robert
    Désolé de vous voir si outré pour une simple « boutade » (aurais-je touché juste?!.) mon but n’était pas de vous blesser; simplement de vous rappeler que le fil de discussion concerne « la constitution d’une réserve de citoyens volontaires pour épauler les forces de l’ordre afin de palier le manque d’effectifs dans la police » et non pas de savoir si il falait dégraisser le pseudo « loby des fonctionaires ».
    A ce titre le post de B est un témoignage « vu de l’interieur » livré par un acteur directement concerné par ce problème, donc pertinent, interessant et nous permettant de mieux comprendre le ressentit d’une certaine partie des fonctionaire sur le terrain.
    C’est avec plaisir que je pourrais débatre avec vous du sujet des effectifs nécessaire au fonctionement correct du service publique mais je ne pense pas que ce soit le lieu idoine pour cela.
    Cher Robert, je ne sais pas dans quel monde vous vivez mais pour clore ce débat (ni voyez aucune malice de ma part 😉 je vous engage à visiter quelques comissariats de banlieu, vous rendre aux urgences d’un hopital publique, prendre les transports en comuns tous les matins pendant un mois et assiter à une journée de cours dans un collège de ZEP par exemple… L’experience valant toujours mieux que de longs discours votre avis s’en trouverait peut-être un peu plus pondéré.
    Salutations!

Laisser un commentaire