Contrôle des armes à feu, à l’Assemblée Nationale

8 commentaires

controle-armes-feuPour ceux qui souhaitent lire en détail ce qu’il s’est dit à l’Assemblée Nationale au sujet du contrôle des armes à feu en France, vous pouvez trouver en ligne l’ensemble des échanges de la 2e séance du 25 janvier 2011.

La loi discutée porte le numéro 2929.

Ces échanges ont relancé de vifs débats sur internet, des courriers, emails & pétitions… Le sujet est complexe car il doit trancher entre le besoin d’un meilleur contrôle du trafic des armes (souhaité par la plupart) et la liberté pour un citoyen de posséder une arme (les élus précisant que ce n’est pas une question de culture des armes en France contrairement aux Etats-Unis, mais que chasseurs, collectionneurs & tireurs sportifs ont le droit à exercer leur passion). Et réussir à contrôler fortement d’un côté, tout en laissant une certaine liberté aux passionnés de l’autre, est par nature compliqué. La tendance de cette loi, outre la simplification des catégories d’armes (il y en avait besoin, personne ne dira le contraire) décrite ci-dessous, reste tout de même à l’établissement d’un dispositif très coercitif pour le citoyen qui souhaite acquérir une arme.

Les 4 nouvelles catégories d’armes seraient les suivantes :
–  catégorie A : armes à feu interdites et matériels de guerre ;
–  catégorie B : armes à feu soumises à autorisation ;
–  catégorie C : armes à feu soumises à déclaration ;
–  catégorie D : armes soumises à enregistrement et armes et matériels en détention libres.

D’autres articles prochainement détailleront le contenu plus précis de cette loi et des amendements retenus.

Mais pour finir provisoirement sur une note positive (mon côté optimiste m’y pousse), voici un morceau choisi des débats qui m’a paru juste (propos de Mr Le Roux) : « L’autorisation de posséder (une arme à feu) suppose d’avoir une qualification, une culture de l’arme à feu. Claude Bodin rappelle au début de son rapport que ce n’est pas l’arme en elle-même qui est dangereuse, c’est celui qui s’en sert. Mais une arme n’a rien d’anodin, elle relève d’une culture, d’une capacité à s’en servir. »

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

8 Comments

  1. B

    13 février 2011 at 12:00

    Merci pour l’info, les catégories actuelles sont devenues un vrai foutoir incompréhensible.

  2. Indo

    14 février 2011 at 10:24

    J’espère que l’on pourra toujours tirer au 5.56 sur les stands de France car d’après ce que j’ai entendu dire, la loi aurait surtout pour but de restreindre encore plus l’accès aux armes à feu.

    Bientôt, le seul calibre autorité sera le tir de boules de neige et encore, les boules trop tassées seront classées en 1ere catégorie.

  3. Ivan

    18 juin 2011 at 20:38

    Suis-je le seul a entendre, après les mots « Mais une arme n’a rien d’anodin, elle relève d’une culture, d’une capacité à s’en servir. » la phrase « que les citoyens n’ont pas et que nous ne leur laisserons jamais la possibilité d’avoir. »?
    C’est désolant, car il suffit de se tourner vers la fresque de l’Histoire pour voir apparaître des noms et mots tels que « Minié » « platine a rouet » « platine a silex » « Blanc » « Vieille » « Lebel » enfin!! (sans parler de la MAS…)
    Ce refus de l’identité nationale est-il prémédité ou repose-t-il sur l’ignorance manifeste des dernières années?
    Le plus drôle, peut-être, est le fait que je ne sois pas français.
    Peace.

  4. admin

    18 juin 2011 at 22:41

    Plusieurs générations ont été élevées « sans arme » en France, et ce que je lis, c’est qu’il serait difficile de ré-introduire les armes (soudainement).

    Légaliser les armes soudainement dans une société non préparée, se traduirait forcément en une explosion des « accidents » (entre ceux qui ne savent pas s’en servir, ceux qui feront les cow-boys pour un rien). Autrement dit, le « niveau de respect des autres » dans la société est trop bas pour autoriser sereinement la détention d’armes, à mon sens.

    Donc il y a 2 interprétations, la tienne, et celle qui dit que la ré-introduction des armes dans la société civile ne pourra se faire que très progressivement, par étapes (ou bien sinon, après un gros clash de type guerre)… ce qui revient au même, c’est pas pour bientôt.

    Culturellement, il y a des clichés utopistes bien établis, et il serait bien difficile de renverser cela.

  5. Gilbert

    30 juin 2011 at 22:32

    Les criminels rient.

    La loi en France sur les armes ne les touchent pas : les criminels, par définition, n’ont que faire de respecter la loi. Ces lois n’impactent donc que les citoyens respectueux des lois. Et plus on désarme une population, et plus les criminels qui sont armés s’en réjouissent.

    En outre, l’argument « c’est pour réduire le nombre d’armes qui passent des tireurs autorisés aux criminels » ne tient pas vraiment quand on voit les fourgons attaqués au lance-roquête et que les policiers et gendarmes essuient des tirs de Kalashnikov et confirment que ces armes proviennent principalement de zones qui ont connu la guerre…

  6. Pat

    1 décembre 2011 at 5:54

    Gilbert a raison. J’ajouterais que lorsque l’on est dans une zone ou la violence est latente, ou la police ne rentre pas, le citoyen respectueux des lois est pénalisé. Le criminel rigole a voir ses victimes livrées pieds et poings liés par des lois bien pensantes, certes, mais sans doute déconnectées de la réalité. Je vis dans un pays, Panama, ou l’acces aux armes est a peu pres identique a la législation US. Il y a beaucoup d’armes dans les maisons. Je ne constate aucun accident notable, et par contre un tres faible nombre de cambriolage. Cela n’a pas valeur de statistique fiable, et je ne preche pas pour un libéralisme sauvage. Mais la surprotection Francaise protège qui finalement ?

    • Alefe

      21 décembre 2015 at 17:05

      Merci pour l’info sur le Panama. Je ne connaissais pas.
      Nous avons egalement en europe le troisième pays au monde, en nombre d’armes par habitant : la Suisse, qui n’a certe pas là réputations d’un pays violent.

  7. Monsi

    18 août 2012 at 23:20

    Seuls les professionnels du crime auront la possibilité de posséder une arme, en France.
    Les députés et sénateurs s’en moquent, puisque, eux, se déplacent en voiture flambant neuve avec chauffeur.

Laisser un commentaire