Self-défense illustrée (4)

6 commentaires

Self-défense illustrée (4)Voici une nouvelle séquence illustrée de self-défense mettant en exergue quelques « points clés ». Cliquez sur la séquence pour la voir en détail.

Un grand merci à l’Académie Franck Ropers pour les enchaînements (et à Pierre pour avoir jouer au méchant).

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

6 Comments

  1. Christophe

    26 janvier 2011 at 10:35

    Intéressant. Serait-il possible d’avoir une illustration similaire contre la « prise du gorille » (bon ok j’y connais rien 😉 à savoir un type qui vous saisi de dos en passant ses bras sous les aiselles et lock ses mains sur la nuque de la victime. Pendant que son pote se charge de vous cogner en face…
    Bref, ce qui m’intéresse dans ce cas là, c’est comment se dégager d’une telle prise, s’il existe X solutions ou une seule vraiment efficace ?

  2. guillaume

    26 janvier 2011 at 11:11

    ok, je le note pour le prochain shooting.

    Globalement pour répondre à ta question, il n’y a jamais en self-défense de « une seule solution vraiment efficace »… ça dépend toujours de toi (morphologie, capacités, fit avec certaines techniques versus d’autres), de l’autre (morphologie, capacités, façon dont il te saisit… il y a tjs qq variantes) et du momentum/timing (ta capacité de réaction finalement et/ou la surprise que met l’agresseur dans son attaque… si tu arrives à sentir venir la « prise du gorille » comme tu dis, il y a des choses à faire avant… si tu attends d’être bien locké, là les solutions seront en fait un peu moindre mais toutefois pas uniques)

  3. Christophe

    26 janvier 2011 at 18:41

    Disons que dans mon cas, j’ai été surpris que même avec un gabarit moyen, un type pouvait me bloquer les bras de cette façon. Pourtant ne je suis pas du genre chétif (je pousse de la fonte depuis +20 ans).
    Une fois passé l’effet de surprise, on se demande bien comment faire pour se dégager.
    Bien sûr, j’ai eu quelques idées, comme frapper du talon son pied, son tibia, voir les parties (mais là faut être souple ;)) Et ensuite me projeter sur le mur derrière, ou bien me laisser tomber en arrière au sol pour l’écraser. Mais comme c’était un pote du genre nerveux qui pouvait vraiment rester accroché à vous comme un pitbull, je n’ai pas poussé l’expérience aussi loin. De plus, je n’avais pas envie de le blesser, ni moi d’ailleur vu mon inexpérience…

  4. admin

    26 janvier 2011 at 19:53

    Je crois que c’était Fred Perrin qui disait lors d’un de ses stages quelque chose du genre « si vous vous retrouvez attachés sur une chaise avec un canon de kalashnikov dans la bouche, il n’y a plus de solution »… tout l’intérêt de la sécu perso, de la gestion pré-conflit & du tout début de l’agression c’est d’éviter de se retrouver dans la situation où vous êtes attachés avec un canon sur la tempe, où là il n’y a plus rien à faire. Rapporter à votre cas et dans le contexte de votre ami nerveux capable de tenir, il fallait intervenir avant qu’il ne soit dans cette position… et ce si l’on estime que la situation indéblocable en question est dangereuse.

    Maintenant, dans cette position du « gorille », que va-t-il faire ? il ne tient ni clé de bras, ni clé de cou, ni étranglement… au pire il peut vous déplacer. Super. A un moment, il va bien lâcher pour passer à autre chose =)

  5. k_ma

    26 janvier 2011 at 21:46

    si j’ai bien compris la saisie il s’agit d’un « double nelson ». Il y a en effet plusieurs façons de s’en sortir, même dans ce qui est décrit c’est un peu tard…

  6. Alexis

    28 janvier 2011 at 10:15

    De ce que je connais la meilleure solution contre un double nelson est de coller les bras au corps et baissant les épaules avec beaucoup de force dès qu’on sent la prise venir.
    Une fois celle-ci verrouillée c’est beaucoup plus dur. Une des solutions à faire rapidement est de serrer son poing et frapper avec les arêtes des phalanges très fort sur le dos de la main pour toucher les muscles et détacher la prise.
    Plus facile à dire qu’à faire surtout si on est amené au sol en même temps…

Laisser un commentaire