Trouver un club de self-défense

illouzBeaucoup de clubs d’arts martiaux proposent une section « self-défense ». Mais comment choisir ? Quelle discipline cibler ? Comment savoir si un cours est efficace ? Y a-t-il des pièges à éviter ? Comment reconnaître un bon professeur ?

Les méthodes de self-défense
Il existe deux types de méthodes de self-défense :
– Les méthodes spécifiques sont des systèmes uniquement dédiés à la self-défense puisant des techniques d’autres disciplines. En général ces méthodes refusent l’entraînement en « dogi » (« kimono »), limitent le rôle des grades/ceintures à un plan secondaire, ne font pas de kata/poomse/taolu ni de compétition, et proposent des exercices de « mise en situation » et « travail sur le stress ».
– Les « sections self-défense » d’un art martial ou sport de combat traditionnel quant à elles, essaient de tirer l’exhaustivité des techniques les plus efficaces de leurs disciplines originelles (techniques souvent mises de côté par la compétition car justement trop dangereuses), tout en cohabitant avec les pratiques traditionnelles.

Le choix du club
Choisir un club, ce n’est finalement pas vraiment choisir une discipline, mais plutôt trois éléments : un professeur (une personne et sa pédagogie), un environnement (une salle et sa localisation), et une atmosphère (un groupe et son ambiance). Le choix de la discipline n’est qu’un filtre de choix vers un état d’esprit ou une image. Il faut visiter les clubs situés à une distance acceptable et échanger avec le professeur, le voir donner un cours et/ou suivre un cours d’essai. Le professeur vous met-il à l’aise ? Sait-il expliquer ses exercices ? Voit-il les erreurs à corriger chez ses élèves ? Passe-t-il du temps avec chacun ? Le groupe est-il sympathique & accueillant ? Y a-t-il des étudiants qui ont du mal à contrôler leur technique face à leur partenaire ? Ce sont les réponses à toutes ces questions qui vous permettront de savoir quel club visité retenir.

Et si aucun club n’est situé à proximité de chez vous, n’abandonnez pas, il reste les stages ! Les associations conseillées ci-dessous proposent plusieurs stages par an, sur une journée, sur un week-end, sur une semaine pendant les vacances, etc. et suivre un stage tous les 3 à 6 mois avec un peu d’entraînement personnel est aussi une solution pour progresser.

Une liste d’associations à visiter (par ordre alphabétique)

Académies Des Arts de Combat (ADAC)
« Défense de Rue » et « Amazon Training » (spécialisé pour les femmes)
www.adacfrance.com

Académie Citoyenne Défense en Situation (ACDS)
www.acdsgroup.org
acds.fr@gmail.com

Association Française de Self-Défense et Arts Martiaux Philippins (AFSDAM)
www.afsdamp.net

Concept Armades
www.armades.org

Disciplines du sud-Est Asiatique (Kali-Arnis-Eskrima, Pencak Silat)
http://www.ffkarate.fr/arts-martiaux-du-sud-est-asiatique/

FISFO (Charles Joussot Systems)
www.fisfo.com

Krav-Maga
www.krav-maga.net
www.ffkama.fr/disciplines-associees/krav-maga.php

Pankido (Patrick Lombardo)
www.pankido.com

Penchak Silat Self-Défense (Franck Ropers)
www.academiefranckropers.com
franck.ropers@9online.fr

Système d’Actions Rapides de Contrôle (SARC)
www.sarc-cop.fr

SOG Close-Combat
www.sog-closecombat.com

Stratégie & Maîtrise d’Adversaires (SMA)
www.smaselfdefenseparis.com

Systema, art martial russe de défense
Les clubs français sont référencés sur www.artmartialrusse.com

Trans Faq (gestion des conflits)
www.transfaq.fr

Les arts martiaux traditionnels proposent aussi des méthodes de self-défense qui peuvent convenir à ceux qui souhaitent garder un lien fort avec la pratique traditionnelle. Côté arts martiaux japonais, il y a par exemple le Karate-Jutsu & Tai-Jitsu (contacter la FFKDA, ffkama.fr / info@ffkarate.fr) et le Ju-Jitsu traditionnel (contacter la FFJDA, ffjudo.com / information@ffjudo.com). Côté arts martiaux coréens, il y a l’Hapkido ainsi que d’autres disciplines de défense (contacter la FFTDA, fftda.fr).