Comment réagir face à un chien agressif

commentaire(s)


Merci à Chris de nous avoir fait ce récap de comment réagir face à un chien agressif !

Les réactions d’un chien dépendent avant tout de sa sociabilisation (ou pas), puis de son entraînement à la défense/attaque. La sociabilisation du chien s’acquiert dans ses 1 premiers mois, avec sa mère et ses frères & soeurs. S’il a été isolé trop tôt, il n’aura pas appris pas à respecter la hiérarchie entre chiens. Le chien est un animal grégaire et il a besoin de contacts avec les individus de son espèce comme avec les humains, plus il en a plus il sera à l’aise dans la vie quotidienne.

Le chien où il se trouve défendra son chez lui et dans ce cadre la race n’est pas importante car tout chien peut s’opposer à l’entrée d’un individu dans son espace ou à la présence d’un tiers trop proche lorsqu’il est à coté de son maître. D’où l’utilité d’une sonnette à l’entrée d’une habitation et/ou de solliciter auprès de son maître l’accord de s’approcher.

Pour nous aider à comprendre le « caninois » (car le chien est un livre ouvert), il y a des indices simples à interpréter :

  • aboiement : s’il est franc direct pas de souci le chien se sent bien. S’il y a grognements, cela pose problème car le chien indique qu’il peut attaquer si vous approchez trop près.
  • rictus des babines : il accompagne souvent les grognements et là c’est une alerte de danger pour vous car vous êtes rentré dans son espace donc Stop !
  • oreilles : pour les chiens à oreilles droites c’est plus lisible car elles sont bien droites s’il n’y aucune animosité, par contre si elles sont baissées en arrière c’est le signe qu’il va attaquer si vous persistez !
  • queue : portée haute ou à moitié dans la continuité de la colonne vertébrale, le chien n’est pas préoccupé par vous. Si le chien a sa queue entre les pattes, il a peur et selon votre réaction il vous attaquera !
  • poils le long de la colonne vertébrale : si hérissé, il a peur et/ou bien vous représentez une menace, il y a risque pour vous !
  • corps : il donne lui aussi des indications. Si le chien porte haut son corps tout va bien. Si le corps est baissé et que les autres indices précédents sont cumulés, le chien est en position d’attaque… donc prudence !

Comment agir face à un chien prêt à attaque ?

  • reculer doucement sans précipitation
  • ne pas regarder le chien dans les yeux car il prendrait cela comme une menace
  • parler doucement avec des paroles rassurantes
  • vous baisser rétrogradera l’émotion du chien
  • l’astuce d’avoir quelques croquettes sur soi et lui donner sans les lancer (tout geste brusque est prohibé !) fonctionne
  • s’il se calme et ne vous montre plus aucune agressivité, restez toujours assis en lui parlant doucement et laissez vous sentir cela l’apaisera, il constatera que vous avez aucune antipathie à son égard. Vous pourrez partir doucement mais en le regardant discrètement (pas dans les yeux) et sortir de son espace. Vous vous êtes fait un nouvel ami…



COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

11 Comments

  1. propositions

    11 avril 2017 at 9:16

    Quad il attaque : enfoncer votre main le plus profond possible dans sa gueule, attraper l’arrière de sa langue et ne plus lâcher… avec l’autre main, lui crever les yeux.

    si on est dans la rue, attraper ses pattess, le faire tourner et le jeter par dessus une cloture…si il peut s’empaler sur la grille au passage, tant mieux…

    • Antony

      12 avril 2017 at 18:16

      Vous n’avez rien de plus barbare ?…. L’empaler…. vous me laissez rêveur. Je préfère ne rien rajouter (respect de la vie, de son adversaire….etc.).

    • Pierre

      13 avril 2017 at 6:03

      Vous n’avez manifestement aucune experience ni qualification sur ce sujet…

  2. chris

    12 avril 2017 at 8:34

    Bjr,
    lire une telle ineptie du dénommé « propositions » me ferait presque rire si ce n’étaient pas de telleS idiotieS!

    1-concernant la pression/force de la machoire:

    La pression de la mâchoire serait de 150kg /cm2 pour le loup et de 70kg /cm2 pour un chien comme un berger allemand et 18 kg / cm2 pour l’homme.

    Source:
    http://www.ecole-de-chiot.fr/article-detail.php?rub=10&art=2669

    2-du fait de mauvais traitement sur un animal et des conséquences judiciaires qui en découleraient!
    Source: http://www.ecole-de-chiot.fr/articles.php?rub=9

    3-sans compter que le propriétaire du chien pourrait s’en prendre à un tel comportement de co**ard…moi le premier 😉

    @+

    Nota: je cite la source de M.J.ORTEGA car c’est une référence en cynophilie!
    Respect!

  3. chris

    14 avril 2017 at 8:27

    Bjr,
    J’ai répondu à ce triste sire mais semble t’il mon commentaire a disparu.
    En tant que cyno pro, j’ai participé à l’élaboration de cet article avec Guillaume et je suis outré de lire telles inepties.

    Je suggère une expérience équivalente à une morsure canine:
    -prendre un étau, enrouler du fil de fer barbelé et entourer les machoires de l’étau avec.
    -y glisser sa main et bien serrer…encore serrer!
    -essayer de sortir sa main ensuite en tirant
    Cela aura le même effet qu’une morsure tout en sachant que l’étau ne bouge pas lui!
    Tout les conseils que j’ai donnés existent pour parler le « caninois » et rétablir une désescalade lors d’une rencontre/surprise avec un chien et ça fonctionne…
    @+

    NB: La pression de la mâchoire serait de 150kg /cm2 pour le loup et de 70kg /cm2 pour un chien comme un berger allemand.
    http://www.ecole-de-chiot.fr/article-detail.php?art=1029

  4. Georges D.

    18 avril 2017 at 23:36

    Merci pour ces informations. Cependant, comment réagir si le chien nous attaque vraiment (on a dépassé le stade des signaux)?
    Faut-il « sacrifier » un bras, un pied? Se lever, se coucher? Se protéger la tête, « rester calme » (en hurlant de douleur intérieurement) et attendre qu’il se calme? Utiliser un spray, se défendre?

  5. chris

    19 avril 2017 at 17:25

    Bjr,
    Perso depuis plus de 30 que je travaille et je vis « chien » je me suis jamais fait mordre si ce n’est qu’en portant le costume adéquat.
    Parfois si le chien est plus difficile je mime le chiot cherchant à jouer et ça marche car mon « interlocuteur » devient mon complice ou bien s’éloigne avec dédain.
    La solution plus pertinente serait un bâton ou un parapluie pour faire barrage et garder la distance et éloigner l’animal.
    Il existe d’autres mesures (poivre…) mais débouchant à un pire jeu « quitte ou double » et amenant parfois le chien à s’exciter encore plus.
    D’où mes solutions douces et apaisantes pour les 2 partenaires de rencontre… 😉
    @+

  6. chap

    21 avril 2017 at 16:26

    «  » »Parfois si le chien est plus difficile je mime le chiot cherchant à jouer et ça marche car mon « interlocuteur » devient mon complice ou bien s’éloigne avec dédain. » » »

    Je viens de lire le livre « face à la violence » de Rory Miller et page 152, il décrit ce que vous écrivez ci-dessus :

    Je ne peux compter le nombre de fois où j’ai fait ami-ami avec un chien « dangereux » en utilisant le langage » de corps d’un chiot voulant jouer.

    D’où ma question : comment mimer un chiot qui cherche à jouer ?

  7. chris

    23 avril 2017 at 10:36

    Bjr,
    Quand 2 chiens se rencontrent dont l’un est plus jeune, ce dernier va baisser ses pattes et son poitrail et relever son arrière-train, queue battant l’air: il s’agit d’un signe amical et une invitation à jouer.
    Son compagnon de rencontre lui répondra favorablement ou bien s’en détachera sans lui apporter aucune agressivité.

    Pour l’humain, il s’agit de se baisser à la verticale.
    Je précise « à la verticale » car il ne s’agit pas de se courber le dos devant le chien car pour lui il peut interpréter cela en une tentative de notre part de le couvrir et il peut prendre peur et attaquer à ce moment.

    Donc se baisser puis avec les bras et les mains, s’incliner vers l’avant comme pour mettre « nos pattes » vers les siennes sans le regarder fixement.
    Ne PAS prendre ses pattes dans nos mains!

    Pour tester cette invitation à jouer, faîtes le en premier avec votre chien.
    Avec le votre, vous pouvez toucher ses pattes avec vos mains sans lui retenir car c’est VOTRE chien et il n’interprétera pas cela comme une tentative de l’attraper.

    (Humour) Maintenant il vous reste à mettre la « baballe » entre vos dents et hop une petite photo 😉 Non je plaisante bien sûr mais essayez avec votre compagnon et vous verrez qu’il aura envie de jouer avec vous 😉
    @+

    • chap

      23 avril 2017 at 10:49

      Merci pour ces précisions.
      J’espère ne pas avoir à faire cela face à un chien agressif mais je garde la technique en réserve au cas où !
      Parfois un enfant en bas age se fait mordre férocement par un chien alors qu’il voulait jouer avec lui. Quelle « erreur » l’enfant a-t-il commis ?

  8. chris

    23 avril 2017 at 14:41

    Bsr,

    -ne pas caresser un animal inconnu sans avoir l’accord de son maître…car qui mieux le connait que son propriétaire!

    -ne pas caresser un chien inconnu en passant par dessus sa tête car cela l’oblige à retourner les yeux…et à ne plus voir la suite.

    -ne pas vouloir l’attraper, ne pas l’acculer.

    -tjrs se baisser/s’agenouiller ça permet de se mettre à son niveau et réduire la tension

    -ne pas l’importuner quand il mange, quand il boit, il se repose et dort.

    -tjrs être présent avec le couple chien et enfant

    @+

COMMENTAIRES BLOG

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *