Les ouvrages NDS : tir et disciplines associées

commentaire(s)

Je discutais avec René du site suisse très sympa (pléonasme ?) « Simple & Stupide » et on parlait de la série d’ouvrages NDS / P.Perotti. J’en ai plusieurs (les plus civils), leur contenu est un concentré de méthodo/pédago/principes qui marchent. Et René m’a fait un pitch stylé que je voulais partager avec vous :

Les manuels NDS sont des ouvrages techniques qui sont au savoir-combattre ce que les œuvres de Nadine de Rotschild (« NDR » ; rien à voir) sont au savoir-vivre.
Les deux premiers volumes, concernant le pistolet et le fusil d’assaut, ont jeté les bases de la NTTC (Nouvelle Technique de Tir de Combat) de l’Armée suisse, et disposent donc de grands ancêtres comme William Fairbairn, Jeff Cooper, Roger Swaelens, Chuck Taylor, ou Massad Ayoob.
Toute la logique de NDS est de s’appuyer sur des techniques génériques et d’aller vers toujours plus de simplicité, afin de les rendre accessibles – dans la mesure du possible – à chacun. Une technique générique  fonctionne quelque soit la situation ou le matériel et qui soit applicable autant par le membre des forces spéciales que par sa grand-mère arthritique de 75 ans. La spécialisation, c’est bon pour les insectes.
Repris de Musashi, le principe des cinq cercles (les distances auxquelles peuvent être confronté le combattant) est à la base de nombreuses techniques développées par NDS. En effet, on ne se bat pas de la même façon, ni avec les mêmes armes, ni à la même vitesse face à un adversaire qui se trouve à bout de bras (premier cercle) ou à trois cents mètres (cinquième cercle). Les premiers cercles vont surtout concerner les citoyens, les agents de sécurité et les forces de l’ordre, les deux derniers vont concerner essentiellement les forces armées.

Le lecteur trouvera dans ces ouvrages l’application d’une véritable réflexion scientifique (en particulier biomécanique et psychologique) basée sur la réalité et les retours d’expériences de plusieurs centaines de tireurs par an, avec notamment les titres suivants :
– Combat à l’arme blanche
– La Self-défense
– Tir & défense
– Instruction de base au pistolet
– L’Instruction du tir (pour les moniteurs de tir)
– Entraînement du tir (pistolet)
– Tir de combat au fusil d’assaut (militaire)
– Tir de combat au fusil mitrailleur (militaire)
– Techniques d’actions immédiates (militaire)
– Le Pistage (militaire)
– De 1 à 1000 (sniper)
– Tireur d’élite (sniper)
– Le Sniping de quatrième génération (sniper)

Bien évidemment, la théorie a ses limites, et la lecture de ces ouvrages ne peut pas remplacer l’expérience d’un cours avec un encadrement de moniteurs de qualité, et l’application d’un système pédagogique performant. Mais ils peuvent donner quelques directions de travail pour le débutant, et des bases sur lesquels continuer à progresser pour les autres.

collection-nds2

6 Comments

  1. Vincent

    17 juillet 2016 at 20:24

    Bonjour,
    Rien de bien méchant puisque comme d’habitude billets efficaces et toujours intéressant. Juste, c’est Massad Ayoub et non mayad assoub ?

    Bonne continuation et bon été

    • fred

      17 juillet 2016 at 23:15

      massad ayoob avec deux O

  2. Alain

    25 juillet 2016 at 14:48

    Bonjour,
    il y en a un de bien aussi dans la même série qui concerne l’emploi des spray lacrymogène et autres bombes à poivre. Très intéressant et plus adapté aux « civils ».

    • René

      25 juillet 2016 at 22:28

      Salut Alain, vous parlez du livre autodéfense au spray, ce manuel n’est plus ré-édité, mais un nouveau livres en cours d’écriture abordera à nouveau ce thème. ^^

Laisser un commentaire