Adapter le clip de port du Guardian Angel II

commentaire(s)

Michael Illouz a adapté le clip holster Piexon pour Guardian Angel II pour un dégainé plus rapide en coupant la partie saillante… bon avant de zoomer sur ça, rappelons que le Guardian Angel (qu’il soit dans sa version I de forme ovale ou II de forme pistolet) est une forme particulière de bombe lacrymogène qui propulse le gaz irritant (à base de poivre et coloré en rouge-brun) à grande vitesse vers sa cible, réduisant les risques de retour de gaz. Les « GA » (« Guardian Angel ») contiennent chacun 2 cartouches de gaz. Une pression sur la queue de détente de l’accessoire déclenche une première cartouche, une seconde pression la seconde cartouche, et ensuite le « GA » est inutilisable (il ne se recharge pas). Il s’agit d’un accessoire de défense performant, de conception Suisse par la marque Piexon (et aux Etats-Unis, c’est la marque premium Kimber qui s’occupe de la distribution, ce qui rajoute au gage de qualité).

clip-GA-a

Il existe des holsters pour « GA » (ici pour le I d’origine Piexon, et ici pour le II fabriqué par NiteIze), et ce petit clip plastique d’origine Piexon, qui ne marche que pour le Guardian Angel II, le « GA » avec une crosse de pistolet. Le clip permet de bien verrouiller le « GA » entre ses deux extrémités, et le clip extérieur de fixer l’ensemble à un pantalon, une ceinture, un passant MOLLE, une poche ou autre. Sur certaines photos de démonstration, on voit le « GA » porté à la ceinture, et à l’extérieur du pantalon et la ceinture. Ce port externe est visible et même si le clip enserre bien le « GA », il reste un risque de chute ou de perte de l’accessoire s’il vient à frotter contre quelque chose. Ce n’est donc pas le port que nous recommandons.

clip-guardian-angel-4

Une bonne façon de porter le « GA II » est comme un « concealed-carry » d’arme à feu, à la taille, à l’intérieur du pantalon, avec le clip pris dans le pantalon (et idéalement une ceinture par-dessus). Et dans ce cas de figure, aussi bien que dans le port à l’extérieur du pantalon, la partie saillante du clip permet d’avoir un appui pour le pousse afin de déclipser le « GA » et le dégainer.

clipGA-decoupe

Toutefois, pour un accès encore plus rapide, il y a cette solution de cutomisation du clip pour supprimer la partie servant à l’appui du pouce pour déclipsage, et permettre un dégainé proche de celui d’une arme à feu, plus direct et rapide, sans phase de déclipsage.

clip-guardian-angel-6

clip-guardian-angel-5
clip-guardian-angel-3

clip-guardian-angel-2

clip-guardian-angel-1
Merci à Micka pour les photos et l’astuce. Pour rappel en France, le port d’armes de catégorie D est interdit.

9 Comments

  1. NGUYEN

    15 septembre 2016 at 19:10

    Je profite de cet article dédié à l’Angel II pour rapporter l’expérience malheureuse que je viens d’avoir en terme d’efficacité :
    – étant proche de la péremption de mon Guardian (au 12/16), j’ai voulu tester mon Guardian Angel II sur un cible à 4m
    – résultat, sur les 2 cps, aucun n’est parti, il n’y a que propulsion d’un peu de poussière, aucun fluide, aucune odeur d’OC… etc.
    – efficacité 0 même avant la date de fin préconisée alors que nous savons tous que ces produits autorisent une marge d’utilisation…
    – j’en ai informé mon fournisseur pour qu’il remonte cela à son importateur et je tiens à leur disposition mon Angel II
    – au final : je doute fortement du produit et de sa pérénité dans le temps
    – je vous engage à tester le votre dès qu’il approche la limite d’âge… au mieux vous vous entrainez, au pire, vous réalisez que la loi de Murphy existe bel et bien

    • Guillaume [admin]

      16 septembre 2016 at 0:55

      Merci de cette contribution, c’est un cas que je n’avais jamais vu mais qui doit arriver en effet. J’ai vu le même cas en revanche sur une recharge de ASP Defender. Pour info, le Guardian Angel & l’ASP Defender sont mes 2 bombes fétiches. Avec l’ASP, même histoire, j’avais 2 Defender dont les recharges étaient restées plus de 2 ans dans le tube, j’avais des recharges neuves, j’ai vidé les anciennes, une a fonctionné, l’autre pas. Celle qui n’a pas fonctionné, je pense en fait qu’elle avait suinté à la chaleur dans un sac ou lors d’une pression malheureuse (même si avec le verrou je vois pas trop comment ça peut arriver). Peut-être que pour le GA, pareil, les cartouches se soient vidées via une micro-fuite… bizarre que les 2 aient été touchées. Je suis très curieux du retour que vous fera le fournisseur (et à votre place je ferai en // un email direct à Piexon avec le n° de lot du GA).

      Donc avec nos 2 exemples : oui ça arrive sur GA et sur Defender, sur les 2 meilleurs produits du marché 🙁 … on ne parle pas ici d’un risque sur deux, c’est relativement rare mais peut arriver, et donc raison de plus pour ne pas compter que sur sa bombe OC, et avoir d’autres accessoires, et une base de self-défense. Quand ça arrive, l’ASP Defender est directement utilisable en Kubotan, et le GA… ben faut le jeter à la tête de l’agresseur ou frapper avec. Quand il marche (donc la majorité des cas), je peux vous dire en revanche qu’il dépote, et le marquage rouge est intéressant aussi. J’ai eu aussi le témoignage « amusant » d’un cas de 2 agresseurs, le 1e a été ciblé par un coup de GA, le 2e a pris peur croyant que c’était une arme à feu et que son pote venait de se faire flinguer et était plein de sang 🙂

  2. NGUYEN

    16 septembre 2016 at 19:36

    Tout à fait d’accord avec ton analyse.
    L’embêtant dans l’affaire est que Piexon avec ses Guardian communique sur l’absence de risque de perte de pression : extrait « Et comme le système n’est pas pressurisé comme un spray aérosol, aucune perte de pression ne peut survenir avec le temps »
    Il n’y a peut être pas de perte de pression mais si l’agent sèche ou je ne sais quoi, le résultat est le même.
    Cela pourrait ressembler aussi à un problème en production ?
    Dans tous les cas, avoir conscience que cela peut faire défaut au plus mauvais moment et savoir faire une transition sur autre chose est nécessaire comme tu le rappeles.

    • Guillaume [admin]

      17 septembre 2016 at 22:32

      Peut-être oui… comme dans une munition d’arme à feu parfois, ça foire. La vraie chose intrigante ici c’est que les 2 étaient touchées et pas 1 seul… ce point ne va pas trop dans le sens du problème de prod mais plus sur le stockage (aurait été stocké dans des conditions extrêmes à un moment ? dans une voiture en plein soleil par ex…).

    • Guillaume [admin]

      17 septembre 2016 at 22:32

      Peut-être oui… comme dans une munition d’arme à feu parfois, ça foire. La vraie chose intrigante ici c’est que les 2 étaient touchées et pas 1 seul… ce point ne va pas trop dans le sens du problème de prod mais plus sur le stockage (aurait été stocké dans des conditions extrêmes à un moment ? dans une voiture en plein soleil par ex…).

      • NGUYEN

        18 septembre 2016 at 14:30

        Exact, j’ai laissé mon Angel II dans mon véhicule !
        Je ne connais pas la plage d’utilisation du Guardian, mais effectivement il a pu peut-être sécher !?

        • Guillaume [admin]

          18 septembre 2016 at 15:13

          La température d’utilisation du GA (1 et 2) est -20°C / +80°C … ça peut monter haut dans une voiture…

  3. Mathieu

    3 novembre 2016 at 22:36

    Pour ma part j’ai acheter 3 Guardian Angel 2 chez 2 fournisseurs différents. après 4 mois de port dans ma poche, j’ai décidé de le tester. Je me suis positionné à 3 mètres d’un mur et j’ai tirer. sur le 2 tirs aucun n’a touché le mur, les 2 sont tombé avant les 3 mètres. Grosse déception et plus aucune confiance dans ce GA2.
    J’en ai essayé un autre, et à peine mieux les gouttes de liquide les plus haute étaient à 50cm du mur.
    vraiment pas de bol, mon 3eme GA est au musée.
    Il parait qu’il va bientôt sortir un GA3….

    • Guillaume [admin]

      3 novembre 2016 at 23:03

      Sacrément embêtant. Vous l’avez remonté à Piexon ? quelle a été leur réponse ?

Laisser un commentaire