Réagir en cas d’attaque terroriste… l’infographie bâclée du gouvernement

commentaire(s)


Bon à la base, je suis un good boy, plutôt supportif de nos forces de l’ordre et du Ministère de l’Intérieur, ce qui est normal quand on est dans une démarche de sécurité personnelle. Dans notre société, on peut débattre longuement sur faut-il ou pas déléguer sa sécurité à la police / gendarmerie, mais quelque soit la position de chacun, il est certain que l’on a un besoin vital d’eux et que l’on est bien content de les voir dans les situations d’urgence.

Donc, le 13/11/2015, on a ces tristes attentats, et alors que depuis des années les Etats-Unis diffusent des supports de communication sur comment réagir face à un tireur fou (et on peut je crois légitimement assimiler un terroriste à un tireur fou), alors qu’après le 11/01/2015 et les attaques déjà hyper violentes de vrais tireurs fous (les Kouachi & autre Coulibaly) aucune communication n’était sortie pour essayer de donner au plus grand nombre quelques éléments de « bonne réaction à avoir »… enfin, après 130 morts, il y a un petit chef qui s’est dit « ben faudrait faire un truc quand même ». Bravo pour l’initiative, c’est lent, mais mieux vaut tard que jamais.

Alors déjà en 2012, je publiais cette vidéo américaine sur le fameux concept de Run, Hide & Fight, désormais ultra-connue du monde de la sécurité, elle a été des milliers de fois partagées sur les réseaux sociaux et même traduites par certains en français pour parler à un plus grand nombre… et cette vidéo a l’avantage d’être hyper claire dans son message, parfaite pour de la com’ mainstream :
– priorité 1 : se barrer, aller au plus vite à l’opposé des coups de feu ou explosions, courir, fuir, ne plus être dans les parages… c’est l’évidence même, la base de la sécu perso
– priorité 2 : s’il n’est pas possible de s’enfuir, alors se planquer, de la vue (et de tous les sens) du tireur, essayer de se barricader, et idéalement derrière des parois épaisses (car une Kalash, ça transperce du placo…)
– priorité 3 : et si, pas de chance, la cachette est découverte par le tireur fou, alors il ne reste plus qu’une solution, prendre l’initiative d’aller au contact et se battre (et pas se laisser abattre comme un chien… car les chances qu’il vous laisse en vie sont infimes)

Dans son infographie « Comment réagir à une attaque terroriste ? », notre gouvernement n’a pas traduit ce principe en 3 points. Regardons ce qu’ils ont préféré :

reagir-en-cas-d-attaque-ter

– Priorité 1 « S’échapper », on est d’accord. Avec un premier conseil de « Localisez le danger pour vous en éloigner » assez ambiguë… n’allez pas le localiser visuellement hein (« poum poum poum, alors d’abord je dois aller localiser le tireur, il est où… »), l’idée c’est de partir à l’opposé des bruits entendus ou de ce que l’on a entrevu. Dans le cas de plusieurs tireurs qui encerclent ou arrivent par plusieurs chemins différents, l’idée est de faire attention en fuyant. Compliqué d’expliquer cela dans un dessin. Moi je trouve que ça vient perturber le message et que c’est trompeur. Puis « aidez les autres à s’échapper »… ouais ben alors la priorité c’est de se barrer ou d’aider les autres ? Voilà, c’est moins clair. Ce qu’il y a de sûr, c’est que ce n’est pas cette affiche qui rendra les égoïstes altruistes, donc pourquoi venir encore une fois brouiller le message 1e qui est « FUIR » ?  Ensuite on a « ne vous exposez pas »… ben ça se discute… si l’exposition est courte et qu’elle permet d’atteindre une issue, versus rester à la merci du tireur, ça se tente. Encore une fois, on rentre dans la tactique de la fuite et là on pourrait en faire un bouquin entier. Pourquoi juste mettre « ne vous exposez pas » ? Ce serait plutôt « dans votre fuite, faites attention à réduire votre exposition face des ouvertures (fenêtres, portes) », et encore… et dernier conseil… « Alertez les personnes autour de vous et dissuadez les gens de pénétrer dans la zone de danger »… comment tu fais ça alors que tu es en train de t’échapper, hein ? et pourquoi le 3e des points plus bas c’est aussi « Alerter » (les forces de l’ordre)… non mais qui a fait la structure de ce doc ? il doit vraiment pas avoir les idées claires dans la tête 🙁
– Priorité 2 « Se cacher », ok. Pour le moment, on est comme les américains en moins clair car on a voulu rajouter des conseils de merde qui viennent parasiter le message principal (sans être exhaustifs pour autant). Bon, alors là les conseils secondaires de barricade, de lumière et de portable sont plutôt bons. Vous m’expliquerez quand même la logique du « 4 SINON » (sinon par rapport à quel autre point ?). Et le 2 & le 5, ils auraient pas été biens dans la même boîte ? Non mais le gars qui a fait ça, il avait 0 en maths au lycée, c’est sûr
– Priorité 3… ah ben non, là il y a pas la petite flèche « si c’est impossible » comme entre 1 & 2… donc le point n°3 « Alerter (et obéir aux forces de l’ordre) » n’est pas la chose à faire si se cacher ne fonctionne pas. C’est à faire a priori dans tous les cas. Alors les conseils de faire attention avec les forces de l’ordre sont bons (ils ne savent pas qui sont les tireurs / victimes), mais moi je voudrais quand même savoir ce que l’on fait si le tireur entre dans la pièce où je suis caché… je fais le mort, je me planque sous un cadavre, je le tchatche pour essayer de l’attendrir ou de négocier qu’une balle dans la jambe, je l’implore en expliquant que j’ai une famille, ou bien je prends le premier truc dur qui se trouve à proximité pour lui mettre dans la figure ?

Alors moi je dis, quand on copie pour faire moins bien, et ben on part avec un coup de pied au cul voir le proviseur avec une colle de 4 heures.

PS : vous noterez aussi le sous-titre « Avant l’arrivée des forces de l’ordre… » alors que dans le point 3, ben elles sont arrivées puisqu’il faut leur montrer les paumes de main… non mais le gars qui a fait ça, avec une organisation pareille dans la tête, ça doit être un sacré bordel sur son bureau. Et « Avant l’arrivée des forces de l’ordre, ces comportements peuvent vous sauver »… ça veut dire qu’une fois que les forces de l’ordre sont arrivées, ces comportements sont inutiles ? (moi je conseille de rester cacher/barricader même quand on entend les sirènes arriver hein…)



COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

13 Comments

  1. Bernard

    5 décembre 2015 at 13:28

    Merci pour cette analyse sérieuse qui ne se prend pas au sérieux. C’est vrai que cette affichette est un gros bordel, assurément créée à la hâte…

    • Guillaume [admin]

      5 décembre 2015 at 17:53

      je blague sur le pauvre gars pas clair dans sa tête qui a fait ça, mais la réalité est peut-être plutôt une équipe où plusieurs personnes ont voulu y mettre leur grain de sel (dont peut être certains chefs à qui il était difficile de dire non), et le chef de projet n’était pas suffisamment carré ni directif pour imposer un résultat propre et dire non aux mauvaises idées… enfin j’en sais rien, mais dans tous les cas, le résultats aurait pu être tellement plus clair & efficace dans les messages à faire passer :/

  2. chris

    5 décembre 2015 at 13:36

    Bsr, cela demontre que ce gouvernement exècrev la legitime défense et même les armes légales.
    Zéro pointé!
    @+

    • Alefe

      5 décembre 2015 at 23:20

      Depuis 1939, l’interdiction de détention d’armes vise explicitement à limiter les risques d’insurrection. La sécurité des citoyens, de plus en plus évoquée, n’est qu’un prétexte. A l’heure actuelle, face à cette soi-disante guerre et aux risques annoncés de multiplication des massacres sur notre sol, cela devient une aberration criminelle.

  3. Galaad

    5 décembre 2015 at 20:42

    C’est pas si moche que ça, franchement ça passe. Une centaine de mots, 3 blocs clairs, des éléments simples pour le pékin moyen qui y connait rien en arme à feu ou en ballistique. Et je pense pas que beaucoup de monde soit en mesure de « fight back » que ce soit une grand mère, un prof avec sa classe, une infirmière avec ses patients.

    C’est fait pour être accroché à côté des consignes incendie dans les lieux publics. Et que ça sera la procédure pour les personnes responsables de plus faibles (gosses, vieux, malades, etc).

    • Guillaume [admin]

      6 décembre 2015 at 19:38

      C’est dommage de faire du « passable » quand même, il faut viser le « très bien » 😉

      • Galaad

        6 décembre 2015 at 20:12

        Faut savoir rester pragmatique aussi.

        Y’a rien de dramatique ou contradictoire dans les consignes à part en discutant la sémantique et sur-interprétant les quelques lignes du propos. Parce que ça reste une page pour essayer de donner assez d’éléments sans perdre l’attention de mr tout le monde.

        On pourrait critiquer autant les 3 steps US avec le fight back en dernier recours. La plupart du temps ce sont des militaires ou des policiers hors service qui réagissent parce qu’ils ont le sens de l’action et un peu de training. Est-ce que c’est utile de donner cette consigne à toute la population en France? Ou les actives shooter n’ont pas les mêmes profils qu’aux US? Ou on a pas la même relation aux armes à feu?

        @Guillaume, en analysant la consigne incendie officielle, est-ce que tu finirais pas par conclure qu’elle n’a pas de sens et de logique dans sa construction?

        Perso j’apprécie ce genre d’infographie car c’est le macro, toujours imparfait certes, mais qui parle le mieux a tous. Libre à vous dans vos assos, club, entreprises, ou administration de prendre le temps de sensibiliser un peu plus à partir des autres supports (genre les actives shooter protocol du FBI, du Homeland Security, ATF ou des metropolitan police etc.)

        • Guillaume

          10 décembre 2015 at 21:10

          Est-ce que c’est utile de tenter de sauver une vies, oui ou non ?

          Est-ce que parce qu’on ne critique pas tout on ne doit rien critiquer ?

          Il n’est pas question de « perfection », il est question d’un niveau acceptable de clarté et d’efficience que ce papier, aussi gentil soit-il dans sa démarche, n’atteint pas.

          D’où la critique.

          (je suis pas le même Guillaume ^^)

  4. Humbert

    5 décembre 2015 at 22:03

     » Alertez les personnes autour de vous et dissuadez les gens de pénétrer dans la zone de danger »… comment tu fais ça alors que tu es en train de t’échapper, hein ?  »
    Heu, j’y ai réfléchi. Je m’enfuis en courant en hurlant « terroristes ». Variante: »gaz toxiques! » (on est plus en 14-18, « gaz » ne suffit plus). Ceux qui ne pigent pas, heu… Darwin Award?

    L’absence du 3eme C? Ben… c’est malheureusement la mentalité politique française. « Faites rien tant que les flics sont pas là ». On croirait presque que la « légitime défense » n’existe plus. Manque de mentalité de riposte. Le même truc qui fait qu’une agression dans le métro aura plus de chance d’entraîner des regards fuyants qu’une riposte. Hélas.

    • Guillaume

      10 décembre 2015 at 21:13

      Malheureusement en situation réelle on ne s’enfuie pas en criant « terroriste », en prodigant de bons conseils et en high kickant les terroristes au passage.

      Malheureusement en situation réelle on a un QI d’huitre avec même des difficultés à se rendre compte qu’il est temps de fuir et pour trouver la sortie.

      Et du coup un bon conseil repose sur des concepts excessivement simples et véritablement faciles à mettre en oeuvre (à défaut d’un entrainement …)

  5. Kevin

    10 janvier 2016 at 15:49

    Bonjour à tous,

    Pour infos, 20 minutes a récemment publié un article en lien avec les attentats de Janvier…

    http://www.20minutes.fr/societe/1759459-20160110-attentats-janvier-cinq-choses-savoir-ameliorer-chances-survie-cas-attaque-terroriste

    Certaines idées sont bonnes à reprendre et pleines de bons sens…

    A bientôt !

  6. Pingback: Vivre avec la menace terroriste – PROTEGOR® sécurité personnelle, self défense & survie urbaine

  7. ROGUES de FURSAC

    14 mars 2016 at 12:58

    j’apprécie votre article et sa lucidité
    bien que je ne sois pas un spécialiste de la sécurité personnelle, j’ai quelques compétences dans le domaine du secourisme. ( j’étais dans les équipes intervenants au Bataclan). Ceux qui étaient proche des issues ont pu fuir, La plupart de ceux qui se sont mis à courir ont pris une balle .
    Ceux qui ont appelé la police lorsqu’il se cachaient , se sont fait prier de parler plus fort ! et de ne pas encombrer les lignes, qu’il y avait de vraiesi urgences
    Je pense que l’auteur de la plaquette ministériel pourrait le même … que celui qui a retiré le garrots des programmes de premiers secours, contre avis des recommandations internationales et avis de médecins des commissions Ad hoc au Ministere .
    Du grand n’importe quoi! encore une réinvention de se qui existe mais en moins bien

COMMENTAIRES BLOG

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *