114, le numéro d’urgence par SMS / FAX pour les personnes avec des difficultés à entendre ou parler

commentaire(s)

On parle toujours de nos 15, 17, 18 & 112 (le premier lecteur que je prends à hésiter sur la différence entre les 4 devra recopier l’article suivant 10 fois), on connait aussi le 115 (SAMU social), le 3117 (le numéro qui a permis à tout le monde de se demander pourquoi la SNCF sortait un nouveau numéro d’urgence comme si l’on n’en avait pas assez)… mais qui connait le 114 ?

Alors celui-là n’est pas un numéro de plus inutile, il est spécifique aux personnes qui ne peuvent pas utiliser un téléphone (problème d’audition ou pour parler), et passe donc par les canaux SMS ou Fax. Voici comment ça marche :

http://www.urgence114.fr/fonctionnement-du-114/comment-ca-marche/

A diffuser auprès de vous si vous connaissez des personnes à qui ça pourrait être utile.

Bon et sinon, un seul numéro qui marcherait pour tous les cas, un peu comme un 911 quoi, ça pourrait être efficace aussi pour communiquer plus clairement sur les numéros d’urgence et limiter les risques d’erreur (voire augmenter les synergies & bonnes pratiques, et rationaliser les ressources donc réduire les coûts…), mais bon, ça nécessiterait que les services se parlent, de réorganiser les call centers, ça enlèverait du pouvoir à certains… donc un truc politique et très compliqué chez nous :/

Merci à Bruno pour le lien !

2 Comments

  1. Galaad

    19 décembre 2015 at 21:58

    Guillaume,

    C’est pas possible de regrouper l’intégralité des call center parce que le premier interlocuteur doit avoir des compétences spécifiques. Et surtout n’a pas la même visibilité (système d’information diffèrent).

    Pour la SNCF par exemple les régulateurs ont une vision sur le réseau, les goulots, les points chauds (incident sur une voie, action de maintenance etc).

    Ils sauront répondre à une question technique sur leur point de compétence et seront capable de piloter l’action dee 1st respondeur dans l’environnement qu’ils maîtrisent.

    Perso j’avais apprécié une visite du centre Keolis pour l’exploitation du réseau de bus de Rennes. Et ça montrait bien comment interagissent police, pompiers, SAMU, service de la ville sur le quotidien, les urgences courantes mais aussi les catastrophes naturelles et technologiques.

  2. Lancelot

    1 novembre 2016 at 11:34

    Ca fait un peu telefilm, mais cela peut aussi servir si l’on est caché à proximité d’un individu dangereux sans possibilité de retraite et que l’on cherche à appeler à l’aide les meilleurs secours dans les plus brefs délais.

Laisser un commentaire