Pétition contre la restriction des armes à feu légales

commentaire(s)


Depuis plusieurs jours, une pétition circule sur le fameux site change.org, contre des textes de loi en préparation à l’UE, visant à restreindre encore plus la législation sur les armes.

La FFTIR a fait un article à ce sujet et encourage ses licenciés à signer la pétition : http://www.fftir.org/fr/petition_en_ligne_commission_europeenne.

Les armes à feu en France et dans beaucoup de pays d’Europe ayant largement disparu de la société, elles sont devenues des objets insolites et effrayants pour beaucoup. Et donc naturellement, tous ceux qui ont peur, sont partant, à chaque nouveau moment de terreur ambiante, pour légiférer encore plus fort sur les armes à feu.

Mais cela est à la fois manichéen et une erreur de réflexion.

Loin de ce blog l’idée d’armer massivement la population, d’autoriser le port d’armes pour tous, de vouloir libéraliser la détention d’armes… hors de question de se la jouer NRA, pour une première simple et bonne raison, la fameuse inculture de l’arme à feu depuis 1945 en Europe ferait qu’un armement rapide de civils engendrerait une série de catastrophes (entre l’accident de manipulation et le coup de sang meurtrier).

En revanche, il faut bien comprendre les points suivants :
– aujourd’hui la détention d’arme à feu en France est très suivie, surveillée et suffisamment complexe pour se limiter aux citoyens très motivés et patients (des contrôles de tir tous les 3 mois, des contrôles de coffres à la maison, des certificats médicaux, des enquêtes de voisinage… c’est super contrôlé)
– ce ne sont jamais des armes détenues légalement qui sont utilisées dans des actes criminels
– il ne sert à rien de légiférer plus sur cette détention légale d’armes qui est déjà très coercitive, cela n’aura aucun impact sur la gestion des risques, si ce n’est désarmer des personnes inoffensives et inciter les plus stressés pour leur sécurité ou les plus collectionneurs hoplophiles à des détentions illégales (et ça c’est un risque que la société ne veut pas car c’est perdre le suivi d’encore plus d’armes)
– empêcher des citoyens motivés (et parmi ces citoyens motivés, il y a une partie des forces de l’ordre qui, ne se suffisant pas de leurs honteux sous-entraînement avec 50 munitions par an, décident d’investir personnellement dans un entrainement au tir) à détenir certaines armes à feu et à s’y entraîner, c’est se priver de citoyens mobilisables rapidement et à moindre coût…

La société idéale est celle où ceux qui ne veulent pas être armés ne le sont pas et n’ont pas à l’être, et ceux qui veulent l’être puissent l’être de manière parfaitement contrôlée, avec des obligations d’entraînement & de pratique ainsi qu’une responsabilisation forte, et sans que cette détention soit un risque pour les autres. Aujourd’hui, la société française est à la limite de ce savant équilibre. Les textes qui se trament au niveau européen ne vont pas dans le sens de cet idéal, et vont rompre l’équilibre en place inutilement. C’est pour cela que je pense qu’il faut faire le pas de signer cette pétition et envisager les armes avec une très grande responsabilité, et beaucoup d’entraînement.

Merci à tous pour votre soutien



COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

18 Comments

  1. Guillaume [admin]

    30 novembre 2015 at 10:48

    Message pour « MontJoieSeineStDenis » qui a plein de choses à dire sur Twitter mais qui galère avec la limite des 140 caractères : ici c’est bien aussi.

    J’ai vu tes tweets, et je pense que tu as mal interprété mes propos, je suis en ligne avec la plupart de tes remarques sur la responsabilité, le volontariat & la formation aux armes à feu.

  2. MontJoieSeineStDenis

    30 novembre 2015 at 11:05

    Votre plaidoyer contre le port d’arme est 1) décevant de votre part 2) un ramassis de poncifs.

    il faudra m’expliquer en quoi je suis moins responsable et équilibré mentalement qu’un convoyeur de fond. En quoi il est plus légitime de protéger le transport de billets par des civils que de laisser des citoyens se protéger?
    Citez moi un seul tireur sportif depuis la réforme post Richard Durne ayant pété les plombs et fait un carton. Il y a une culture de l’arme à feu en France près de 200 000 tireurs sportifs et 1 million de chasseurs. Sans parler de ceux ayant fait leur service militaire.

    Il est possible de rendre le port d’arme à des citoyens responsables pour cela:

    1) Contrôle antécédents judiciaires et psychiatriques
    2) formation au tir de type NTTC
    3) formation juridique
    4) règles d’engagement claires et non interprétables par la justice
    5) réformer la légitime défense concernant le point 4
    6) Sanction judiciaire très forte en cas de manquement aux règles d’engagement avec suppression éventuelle de toute remise de peine. Grand pouvoir grandes responsabilités.
    7) port d’arme évidement sous forme de volontariat aux frais exclusifs du demandeur

    C’est comme cela qu’on arrête d’infantiliser les citoyens. Car avec votre raisonnement il faut aussi interdire la pratique du Krav.
    Je milite activement avec d’autres sur Twitter pour ce droit et je remarque qu’alors qu’un nombre de plus en plus importants de citoyens sont favorables à une telle mesure les seules oppositions systématiques et très fortes viennent de membres des Forces de l’Ordre. Et ça je trouve cela très préoccupant. À chaque fois qu’un attentat terroristes a lieu les Primos intervenants sont déterminant dans le nombre de victimes.

  3. MontJoieSeineStDenis

    30 novembre 2015 at 11:20

    J’ajouterai trois points
    – pour qu’un entraînement soit vraiment efficace il faut bien entendu mettre fin aux quotas de munitions
    – il faut légaliser et rendre concurrentiel les stages NTTC pour empêcher la dérive de stages hors de prix éliminant de facto les citoyens les plus modestes
    – aux États Unis dans les états permettant le port d’arme on dit que le port d’une arme à la ceinture vous fait cesser immédiatement ‘ a communication avec son majeur.

  4. Guillaume [admin]

    30 novembre 2015 at 18:40

    Merci d’avoir repris tes arguments ici, sur Twitter je trouvais compliqué d’échanger.

    Alors plusieurs points :
    – le sujet du post n’est pas sur le port d’armes mais sur la pétition contre des textes contraignants la détention d’armes
    – je ne fais pas un plaidoyer anti port d’armes, ou alors je me suis mal exprimé. En revanche, le port d’armes doit être accompagné de responsabilisation et d’entraînement (donc contraint/limité), et de ce que je lis de votre commentaire, on a l’air plutôt en phase là-dessus
    – oui certains de mes arguments sont conventionnels (des « poncifs » si vous voulez), je n’ai rien contre le conventionnel ou le non conventionnel, ce qui importe c’est que ce soit fondé sur des convictions qui puisent dans la pratique, et non dogmatique
    – je n’ai jamais dit (et ne pense pas) que vous étiez moins responsable/équilibré qu’un convoyeur de fonds (ou policier municipal ou autre), ni vous ni moi ni tout autre lecteur du blog… en revanche, je trouve sain que, que ce soit pour détention ou port d’armes, ces éléments (responsabilité/équilibre) soient vérifiés… ce qui n’est pas vraiment fait aux USA (d’où mon opposition rapide à la NRA — après il faudrait regarder état par état si l’on voulait être précis mais ce n’était pas le sujet)
    – quand j’écris « ce ne sont jamais des armes détenues légalement qui sont utilisées dans des actes criminels », je dis exactement comme vous quand vous écrivez « Citez moi un seul tireur sportif depuis la réforme post Richard Durne ayant pété les plombs et fait un carton »
    – la culture de l’arme à feu pour les 180k tireurs & 1M chasseur est débattable, et surtout, p/r aux 70M de français, le % est bien faible, donc je maintiens ma thèse qu’en France, depuis 45, on a perdu la culture de l’arme à feu en très très grande majorité, et que la réduire complètement à néant serait une erreur (et une utopie)
    – sur vos 7 points, je n’ai rien à redire, je suis en ligne
    – je vous suis aussi sur l’arrêt d’infantilisation des citoyens (quand je parle de responsabilisation d’ailleurs…) ; avec Protegor j’essaie d’y contribuer comme je peux
    – expliquez-moi pourquoi mon raisonnement ferait interdire le krav ? (avec toute la promo que je lui fais :D)
    – sur le quotas de munitions… à débattre, 1000 par arme, munitions de stand pas comptées, options de rechargement… on peut s’entraîner quand même hein !
    – le sujet concealed-carry ou pas est un autre débat… je n’ai testé que le concealed-carry aux US (et pas le port visible comme au Texas), ma conviction n’est pas encore faite sur le sujet

  5. MontJoieSeineStDenis

    1 décembre 2015 at 0:50

    En fait j’étais heureux au départ de lire cette contribution concernant la pétition que je m’efforce de faire signer, jusqu’à ce que je tombe sur ce paragraphe :

    « Loin de ce blog l’idée d’armer massivement la population, d’autoriser le port d’armes pour tous, de vouloir libéraliser la détention d’armes… hors de question de se la jouer NRA, pour une première simple et bonne raison, la fameuse inculture de l’arme à feu depuis 1945 en Europe ferait qu’un armement rapide de civils engendrerait une série de catastrophes (entre l’accident de manipulation et le coup de sang meurtrier). »

    Pour moi il contredit le principe d’égalité devant la loi. Un citoyen est à considérer à priori comme responsable. Cette argumentation est opposé souvent par des membres des Forces de l’Ordre avec pas mal de condescendance. Comme s’il convenait de faire le tri entre les bons et mauvais citoyens (sous quels critères?) et que la raison réelle est qu’il convient de garder le citoyen sous sa botte avec un réel complexe de supériorité. Les FO ont du mal à comprendre qu’armer la population ce n’est pas en faire des auxiliaires de police ou de les remplacer. Ca n’a rien à voir. Il s’agit de permettre à tous quelque soit son âge, sa condition physique de pouvoir se défendre. Un glock à la main remet tout le monde sur un pied d’égalité.
    Je pense que ne pas libéraliser ce droit d’une façon large revient à en annihiler son efficacité principale comme outil dissuasif.

    Je parle de poncifs parce que tout y est à part peut être le terme shérif auquel j’ai droit systématiquement dans les débats (NRA, coup de sang, inculture de l’arme) Poncif est excessif connaissant ton blog mais il traduit une forme de surprise de lire ces arguments sous ta plume.

    Concernant les munitions non soumises à quota dans les clubs, il s’agit il me semble d’une exception. Il me paraît bien difficile d’être entraîné correctement avec 1000 munitions par arme. En tirant pour s’entraîner au tir de défense afin d’acquérir des réflexes et non à faire des trous dans une C50 c’est très léger. Bien que largement au dessus des 90 munitions réglementaires de la PN. D’ailleurs n’est il pas bien plus scandaleux de mettre dans la rue des gens armés qui tirent en une année ce que je tire en une semaine ? Cela ne gêne jamais les forces de l’ordre avec lesquels je débats. Et pour moi c’est vraiment irresponsable.

    Si tu me permets une digression en forme de conclusion sur ce sujet soyons honnête. Si l’état restreint le quota de munitions et rend la détention d’armes de catégorie B si difficile c’est surtout par crainte que les citoyens ne s’arment et finissent par se retourner contre lui. Et c’est le motif de rédaction du second amendement aux États Unis. Les armes ont avant tout été constitutionnellement confiées aux citoyens américains pour pouvoir se prémunir de la tyrannie de son propre gouvernement.. S’il existe désormais en France une prohibition du port d’arme ce n’est pas par crainte d’un coup de sang, ce n’est pas l’inculture de l’arme, mais simplement l’expression d’un Etat qui a peur de ses propres citoyens. Et ca c’est non seulement grave mais indicatif du niveau de démocratie dans lequel nous sommes. L’arme à feu est par essence non seulement le symbole mais aussi le moyen de la violence légitime.
    Il me paraît aujourd’hui indispensable de dépassionner le débat et de convaincre avant tout les Forces de l’Ordre de cette nécessité. La population le souhaite les médias et les politiques suivront si nous sommes suffisamment nombreux à prendre notre bâton de pèlerin et d’aller convaincre chaque personne de notre entourage avec ces 7 points raisonnable exposés plus haut.

    • Guillaume [admin]

      1 décembre 2015 at 1:49

      Merci du débat, je trouve que c’est intéressant.

      Tu reconnais de facto la responsabilité de tout citoyen. Sur le principe, je comprends cette position. Sur la pratique, je continue à rester persuader qu’en l’état, un armement libéralisé serait une catastrophe.

      Les comparaisons avec le modèle américain ont rapidement une limite, on se ressemble, mais on a une culture et une histoire bien différente… j’ai fait plus de 25 voyages aux US, j’y ai plein d’amis et y passe pas mal de temps, je ne vois pas un système similaire venir un jour en France / Europe. Mais je pense que l’on peut avoir notre modèle à nous. Plus efficace et intégré à notre culture.

      Après sur tous tes autres arguments, je suis d’accord. Et le sujet des forces de l’ordre et de leur 50, 90, 200 mun’ annuelles selon les services me fait flipper depuis des années. Et ce manque de formation se double pour un nombre beaucoup trop important de fonctionnaires, par un désintérêt pour le tir… certains ne vont même pas tirer leur boîte annuelle. C’est gravissime. Et la dernière décision est d’élargir le port d’armes pour la police, y compris ceux qui ne s’entraînent pas. A l’inverse, un militaire des FS qui tire des milliers de munitions par semaine, lui, n’aura pas le port d’armes quand il est en civil. Va trouver la logique dans tout ça…

      Pour finir sur ton point de conclusion, peut-être bien qu’il s’agit d’une peur des citoyens (1789 quand même ^^). Pour ma part, mon dernier mot sera encore sur la culture perdue des armes qui a engendré une peur, un rejet de l’objet chez une majorité de personnes, amplifiée par les médias qui en rajoutent avec beaucoup de méconnaissance du sujet… tout début de libéralisation de la détention voire du port d’armes serait, en l’état, un tollé médiatique donc politique. Donc avant de pouvoir espérer un quelconque progrès, il faut faire de la pédagogie, de la communication, positive, mesurée, responsable, etc. ce que j’essaie de faire plus ou moins bien.

    • Humbert

      5 décembre 2015 at 21:53

      « Un citoyen est à considérer à priori comme responsable.  »
      A priori. Tout est dans ces mots.

      Qu’est-ce qui permet de certifier qu’un citoyen sera toujours et quelque soit les circonstances « responsable ».
      Je pense au cas du fou qui réussi à passer le test psy en contrefaisant un état sain (les psychopathes sont très doués pour ça), mais aussi au bon père de famille qui, sur un coup de sang, se met à tirer sur tout ce qui bouge. Ou au gamin qui met les mains sur les armes de son père parce que celui-ci n’a jamais pensé que son gosse arriverait à trouver les clés. Je vous parle plus ou moins d’expérience: je fais de la sécurité informatique… Les failles de sécurité…:D. Ah, et j’ai des connaissances en psychologie et en psychiatrie.

      Mon point de vue est le suivant:
      Toute arme permettant de tuer rapidement un grand (plus de 2 en moins de 15min) nombre de citoyens devrait être strictement réservé aux forces de défenses (armée, gendarmerie, police). Quitte à ce que ces citoyens particuliers aient le droit de s’entraîner, sous contrôle, et de financer leurs propres munitions pour des entraînements supplémentaires.
      Je me base aussi sur l’hypothèse que, face à une arme type kalachnikov, la seule méthode de défense efficace est celle d’un corps d’armée, autrement dit de professionnels entraînés avec des armes ad hoc. Pas d’un simple citoyen armé d’un simple revolver.
      Je pense au cas de l’attaque récente aux USA. Malgré le fait que tout bon citoyen US soit susceptible d’être armé, ce sont les forces de police qui ont neutralisé les agresseurs. Ceux ci s’étaient probablement munis de gilets part-balle.
      Israël est régulièrement la cible d’attaque type terroristes. Pourtant tous leurs citoyens ont suivi le service militaire et savent manier les armes… (et pratiquent le krav maga! 😀 ).

      Le simple citoyen qui souhaiterait pouvoir s’autodéfendre devrait en revanche pouvoir avoir accès aux armes non létales type spray lacrymogène, en petite quantité. ET ÊTRE FORMÉ À LEUR USAGE!!! Et voila la question du Krav résolue: le krav vous permet de neutraliser un agresseur, pas de tuer 50personnes en moins d’une heure.

      D’un coté des forces de polices/militaires capable de neutraliser des terroristes, de l’autre coté des citoyens capable de minimiser les conséquences en attendant l’arrivée des forces de polices/militaires.
      Peut-être que cela serait possible par le biais d’une réintroduction d’une forme de service militaire/ d’éducation à la défense.
      Le contexte a changé. Nous ne sommes plus pris en sandwich entre le bloc soviétique et le bloc USA. Nous sommes une ancienne puissance forte, devenue puissance moyenne mais respectée, susceptible d’être l’attaque de guerres non-conventionnelles.

      PS: note: j’ai oublié le cas de la chasse. De mon point de vue, la chasse est une activité archaïque à notre époque. Buter des bestiaux à l’époque de l’élevage industriel et des problèmes de gestion écologique à l’échelle mondiale…! Mais du moment que les fusils utilisés ne peuvent pas servir à tuer beaucoup de personnes en peu de temps, et que les chasseurs sont évalués régulièrement pour leurs capacité à gérer leur arme, ils ne sont pas un problème pour la sécurité du territoire.

      • Humbert

        5 décembre 2015 at 22:21

        Note:
        Et dans l’hypothèse d’un retour à un genre de « service civil », je suis pour la méthode suisse: chaque année, on répète. Déplorable que des tas de gens ne connaissent pas les premiers secours de base.

      • Guillaume [admin]

        6 décembre 2015 at 19:46

        Pour ton point sur les attaques récentes aux US, c’est à San Bernardino, en Californie, qui est un état où les armes sont très réglementées*. Le port est totalement interdit à Los Angeles ou San Bernardino.

        * La procédure d’achat est avec pas mal de paperasse et un peu de délai pour éviter l’achat « sanguin », les chargeurs sont tous limités à 10 coups (donc, spécialement pour la Californie, tous les fabricants d’armes proposent des chargeurs spéciaux/limités), et pour les fusils d’assaut, le bouton permettant de changer de chargeur doit être supprimé afin qu’il soit nécessaire d’utiliser un outil pour pouvoir changer de chargeur…

        Encore une fois, il est important de ne pas généraliser le sujet armes à feu aux Etats Unis, d’un état à l’autre les conditions sont très très différentes.

        • Noname

          21 janvier 2016 at 13:01

          « Toute arme permettant de tuer rapidement un grand (plus de 2 en moins de 15min) nombre de citoyens devrait être strictement réservé aux forces de défenses (armée, gendarmerie, police). Quitte à ce que ces citoyens particuliers aient le droit de s’entraîner, sous contrôle, et de financer leurs propres munitions pour des entraînements supplémentaires. »

          Bon, ben va falloir interdire le couteau à steak, les outils de jardinages et de bricolage. Je vous garantie qu’avec une petite hachette, on peut faire plus de 2 victimes en 15 minutes. Il y a plusieurs massacres à l’arme blanches en Chine, avec des dizaines de victimes.

  6. MontJoieSeineStDenis

    1 décembre 2015 at 10:48

    Merci à toi d’ouvrir ce debat. Il n’y a aucune raison qu’il ne puisse pas être en toute sérénité abordé.

    S’il apparaît aujourd’hui, c’est qu’à la différence de l’après 11 janvier, la population a compris au prix de 130 morts que nous sommes tous visés de façon aveugle et non sélective.

    Tous.

    Je ne compte pas les gens qui me sont proches qui regarderaient autrefois mon activité de tireur comme un truc un peu bizarre, me demander aujourd’hui concrètement les démarches à entreprendre pour s’armer. Cette démarche ne se fait pas dans l’espoir de devenir « champion olympique de tir au pneumatir (les quarantenaires comprendront) semi-assis une jambe en l’air avec crosse cotorep ». Non, ils le font pour acquérir une arme à feu. Alors pour quelle raison?
    La FFT fait semblant de ne pas se poser la question. Mais si inculture de l’arme il y a en France, la FFT en est la première responsable. Sa communication vers le grand public c’est le tir au plomb à 10m, ce sport qui rapporte des médailles olympiques alors que l’immense majorité des membres de la FFT s’en foutent.

    Alors les attentats du 13 novembre ont amené une partie de la population à se poser cette question très simple qu’est ce qu’on fait face à la violence armée ?

    N’est il pas totalement absurde de voir fleurir depuis 15 jours des « mesures de sécurité renforcées » dans les magasins et les salles de spectacle? Sérieusement quel est le profond crétin qui déclarera que ces mesures sont efficaces?
    Est ce que la présence de deux vigiles fouillant des sacs empêchera un seul homme armé d’une VZ d’effectuer au coût d’un maigre entraînement, un véritable massacre ? Ces mesures ne sont prises que pour donner l’illusion qu’on fait quelque chose mais on reste là comme un lapin prit dans les phares d’une voiture à attendre que l’on soit écrasé sans jamais s’interroger sur les moyens concrets de stopper cet acte.

    Pourquoi aucun journaliste, ne pose cette question si simple: hors la présence des forces de l’ordre sur le lieu même de l’attaque, comment arrête-t-on les actes simples à la fois en terme de moyen et sur le plan opérationnel auxquels nous sommes confrontés?
    Comment?
    Comment?
    Comment?
    Je pouvais poser cette question 17 fois en janvier.
    Je peux poser cette question 130 fois aujourd’hui.

    Mais enfin tout cela s’est passé en plein plan Vigipirate renforcé et renforcé encore depuis janvier dans la ville même où ses effectifs déployés sont les plus importants ! Pour quelle efficacité? Et si un carton est fait dans une ville secondaire de province dans un événement rassemblant plusieurs centaines de personnes (un marché par exemple) on fait cesser cela?

    Comment ?

    Là il n’y a pas de militaires en patrouille, pas de BRI, pas de Raid pas de Gign. Personne pour apporter une riposte immédiate. Éventuellement des effectifs d’une brigade de gendarmerie départementale postée à 10km si elle est en service.
    Mais en moins de 20 mn avec un déploiement tactique simple on met des centaines de personnes au tapis. Alors comment arrête-t-on ce massacre ?

    Comment ?

    La réponse est simple mais plutôt que d’avoir le courage de la donner on préfère sous-estimer nos adversaires en pensant qu’ils ne pourront pas commettre un carton parce que toutes les grosses cibles sont gardées et qu’ils sont trop cons pour attaquer ailleurs. Sans dec!

    Mais les terroristes attaquent simplement là où ils sont certains de ne pas prendre de tir de riposte.

    C’est simple. C’est intelligent. Et c’est sacrément efficace. Et qu’est-ce qu’on fait contre ça aujourd’hui ?

    Rien.

    Alors oui j’en veux un peu à tous ceux qui pourraient faire basculer l’opinion publique, les médias et les politiques que sont les forces de l’ordre de ne pas expliquer que sous certaines conditions (voir les 7 points développés) le port d’arme donné aux citoyens responsables formés n’est pas un fantasme de cowboy complexé mais une nécessité pour faire cesser les actes de violence armée auxquels nous sommes confrontés.

  7. Alefe

    1 décembre 2015 at 13:18

    Merci pour cet échange. Je me sent moins seul
    J’ai peu d’espoir que les mentalités, bien conditionnées par les médias, changent.
    Toutefois, que cela ne nous empeche pas de difuser ces propositions, dont je suis egalement convaincu qu’elles ouvrent la seule « piste terrain » à une réelle opposition aux tueurs.
    Les infos du jours apportent de l’eau à ce moulin. France info :  » l’ EI préconiserait l’arrêt des bombes, pour privilégier les massacres collectifs comme ceux du 13 novembre »

  8. SCHMIDT

    3 décembre 2015 at 18:58

    Bonjour,

    Je viens de lire votre débat qui est fort intéressant.
    Je précise que je suis tireur civil assidu et que 1000 cartouches, ce sont pour moi deux séances d’entrainement.
    Et qu’effectivement les FO ( Hors Groupes spéciaux/Intervention ) ne sont vraiment pas préparées à une quelconque riposte dans un environnement hostile/sous stress.

    Mais le fond du problème est qu’en Europe, après 50 ans de ( relative ) paix, les gens ont tout simplement perdu l’idée même de devoir se battre pour conserver leur liberté. Les Européens considèrent que c’est un acquis ( presque social ) et qu’il durera éternellement.

    Si nos gouvernant ne changent pas rapidement de discours, cela risque de nous mener a des lendemains …. très douloureux.

  9. Alefe

    3 décembre 2015 at 21:10

    Site tres intéressant : http://mythes-et-realites-sur-les-armes.blogvie.com/
    Je confirme qu’aux USA le vrai problème est qu’il n’y a actuellement aucun enregistrement et suivi des armes achetées légalement. Ainsi une arme achetée legalement, après vérification ( loi fédérale de 1994) par l’armurier que l’acheteur n’est ni malade mental ni criminel, peut être revendue sans aucun contrôle.

  10. dada

    10 décembre 2015 at 21:52

    c est magnifique,Humbert est informaticien,psychiatre et psychologue;A t on le droit d avoir une fourchette et un couteau à table? pauvre monsieur,certain de ces propos..On doit s ennuyer avec lui..

  11. Alefe

    15 décembre 2015 at 16:38

    Guillaume : pourquoi pas un article sur le sujet de la possibilité d’un port d’arme sous conditions ? Je crains que les commentaires, forts intéressants, ici publiés n’est que peu de visibilité pour les non-pratiquants de tir.

  12. Alefe

    21 décembre 2015 at 19:30

    « Plus d’armes à feu signifiera moins d’homicides », a déclaré le ministre de la Sécurité publique
    … du Panama :

    http://panampost.com/panam-staff/2015/08/05/panama-lifts-ban-on-gun-imports-amid-rising-crime-wave/#.VcOZfbGGQKM.facebook

  13. Vincent

    18 janvier 2016 at 16:09

    interessant, je me sens aussi moins seul. A quand un vrai débat public avec FO, politiques, pratiquant et civils « normaux » ? Concernant le 2nd amendemant US, au moment de notre propre rédaction de Constitution en 1792 me semble, robespierre voulait une phrase du même type permettant aux citoyens d’être armés et de résister à l’éventuelle tyrannie de l’état. De plus, la régulation drastique des armes est issue de la révolution de 1917, et donc d’éviter les soulèvement populaires. Le politique qui veut garder sa place et les FO qui veulent garder leurs monopoles et prérogatives ont intérêt à ce que les citoyens ne soient pas armés.
    Pour la NRA, c’est parfois trop fort leur lobbyisme mais c’est leur job.
    Concernant la culture de l’arme, il faut juste apprendre les règles de sécurité de base. Comme pour une voiture ou n’importe quel outil, cela s’apprend de s’en servir. Pour le port, c’est un autre apprentissage: gestion du stress, protection de l’arme pour éviter qu’elle se retourne contre nous…
    En tout état de cause, nous sommes en danger, le danger peut venir de partout à tout instant, les FO ne sont pas partout à tout instant => qui peut le mieux assurer ma sécurité à part moi..personne => port d’arme obligatoire.
    Cependant, attention de ne pas reproduire les Gun free zones américaines…car le terroriste/méchant/braqueur…lui se fiche de la loi et y entre avec ses armes.

COMMENTAIRES BLOG

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *