La guerre des vestes de voyage

commentaire(s)

Aux Etats-Unis, cela fait des années que Scott Jordan s’est lancé sur le créneau des vestes de voyage, hyper pratiques & organisées, avec des tonnes de poches pour tout ce que l’on peut imaginer. Scott Jordan m’avait d’ailleurs donné l’autorisation pour utiliser un de ses visuels (d’une veste que l’on voit façon « rayons X » pour voir tous les objets cachés) dans le guide Protegor.

Scott Jordan a développé sa marque Scottevest largement, s’est fait rebaptisé « Pocket Man », et parlait même à un moment de racheter Skymall, le fameux leader de la VPC dans les avions (un business de VPC un peu traditionnel qui périclitait).

Dernièrement, il s’est lancé dans le crowdfunding, and proposant des produits pour les plateformes de « financements participatifs ». Il s’est énervé aujourd’hui sur Linkedin face à un produit assez copié du sien, il faut le dire, de la marque BauBax et dont le succès sur Kickstarter est sans commune mesure avec le sien lancé sur Indiegogo — on est à un différentiel de x20 quand j’écris l’article là.

pocketman

Voici les 2 produits :

– Celui de BauBax (cliquer sur l’image pour le détail)
kickstarter-travel-jacket

 

– Celui de ScotteVest (cliquer sur l’image pour le détail)indiegogo-travel-jacket

Qu’en pensez-vous ? lequel vous préférez ?

3 Comments

  1. Curieux

    15 juillet 2015 at 19:07

    Oui enfin parler de produit copié est un peu exagéré. Les deux produits sont quand même différents et les astuces également. La poche « canette » a peut être été copiée si cela n’existait auparavant mais à moins que Jordan n’ai un brevet la dessus…

    Il y a des éléments concrets qui peuvent expliquer le succès du produit concurrent. Au lieu de faire son Calimero, il devrait se demander s’il ne peut pas améliorer quelques trucs.

    – Le prix est autour de 100-120$ pour le baubax contre 150 pour le scott
    – baubax livre partout dans le monde alors que pour scott c’est US+CA only
    – baubax montre son produit. Il n’y a qu’une seule photo d’ensemble du produit scott
    – baubax propose 4 versions pour tous types de publics et en particulier pour les femmes. Scott ne s’adresse qu’aux hommes et cible principalement les voyageurs. C’est sur qu’un ciblant à l’extrême son produit scott ne peux pas espérer la même audience que baubax qui veut vendre à tout le monde.

    -scott livre plus vite que baubax donc un bon point pour lui

    Mais au final scott a oublié le design de son produit. Faire une veste pratique, c’est bien mais les gens veulent souvent voir à quoi leur veste va ressembler. Et la il y a un manque à mon sens.

  2. Galaad

    18 juillet 2015 at 1:26

    Kickstarter a une audience plus large que Indiegogo. Et le succès d’un projet Kickstarter dépends aussi de la communication faite autours.

    Il s’est aussi planté avec le choix du canal crowfunding. Kickstarter c’est plein de projets pseudo-geek parfois un peu foireux, un hoodie avec 3 poches passe nickel dans ce contexte.

    Scott le design de son produit ça ressemble plus à certaines vestes techniques. Et j’ai du mal à comprendre dans quel contexte autre que certains métiers bien spécifiques on pourra avoir intérêt à se déplacer avec tout ce que peut transporter la veste en n’optant pas pour un sac. Et en plus un sac à dos à 20 balles peut trimballer autant.

    Perso quand je vois son produit je pense à des métiers opérationnels de la logistique et de la supply chain : préparateur de commande ou livreur. Bref des tafs où on ne peut pas s’encombrer d’un sac et où on trimbale pas mal de gadget et devices. A la rigueur une veste de technicien dans certains milieux. Une sorte de ceinture porte-outil qui fait plus propre. S’il trouvait un tissu normé pour un usage industriel soutenu (genre résistant à l’abrasion, la chaleur, les produits chimiques…) et une possibilité de floquer/personnaliser le produit aux couleurs d’une boite, il aurait p’têt un débouché B2B (encore qu’à $150 ça risque d’être trop cher).

    Et puis il y a aussi le problème de la polaire (fleece) ça réduit l’amplitude d’usage et d’intégration de la veste dans un système. Trop chaud l’été. Chiant à ranger dans un sac quand il fait trop chaud et que t’es on the moove. Pas imperméable et trop bulky s’il faut rajouter une couche par dessus (en plus de perdre l’accès aux poches).Le hoodie est un peu plus polyvalent de ce point de vue.

    Et pour finir, même pour un environnement de travail business casual et un peu sédentaire ça coince. C’est pas assez habillé et ça fait pas sérieux de fouiller 15 poches. Alors qu’un petit briefcase fait le même taf.

  3. gilles

    30 juillet 2015 at 18:40

    Très bon arguments listés ci-dessus, je tenais à le souligner.

Laisser un commentaire