Impact 357, guide de préparation physique pour les professionnels de l’intervention

commentaire(s)


A ma grande satisfaction, Amphora continue à développer sa gamme de livres autour des sujets de la sécurité au sens large, avec après leur livre sur le « Conditionnement Physique pour les opérationnels », un livre destiné en priorité à ceux qui préparent des concours d’entrée notamment de la Police (mais aussi l’Armée, les Pompiers…) : « IMPACT 357 ».

Ce livre est écrit par Christophe Pourcelot, déjà auteur chez Amphora de la Méthode IMPACT et de 100% Cross-Training, et par Robert Paturel que l’on présente plus ici, auteur déjà de Mémoires du RAID, Le RAID à l’épreuve du feu, Boxe de rue : Techniques et étude comportementale, Boxe de rue II : Sensibilisation et défense contre armes.

impact357-3

Le livre commence par une citation de Rousseau qui donne le ton : « Plus le corps est faible, plus il commande ; plus il est fort, plus il obéit ». Il évoque largement différents programmes d’entrée et détaille particulièrement RAID, GIPN, BI & BRI.

La première partie du livre, en photos, détaille un véritable arsenal d’exercices (avec leur terminologie française & anglaise) issus de l’haltérophilie, de la gymnastique, de la musculation athlétique, du renforcement postural, des étirements.

Puis différents tests & leur préparation sont explicités comme le test d’entrée « de Léger » et le PHM (Parcours d’Habileté Motrice). Les procédés d’entraînements sont variés & détaillés, des activités « maxi tractions » & « maxi pompes » proposées. Un zoom est aussi fait sur le programme annuel des groupes d’interventions.

Un chapitre s’arrête sur la partie mentale (les « qualités cognitives »), avec des retex de Robert Paturel. J’aime bien l’approche « la réussite est liée à un équilibre entre action-émotion-raison ».

Ce bouquin est pour ceux qui préparent un concours d’entrée Police/Pompiers/Armées, mais il est suffisamment attractif pour ceux qui ne se destinent pas à ces métiers, wannabes ou pas, mais qui ont envie d’une base de travail et d’exercices pour atteindre un certains niveaux (les grilles de notations sont donnés pour les tests Police notamment, cela peut permettre de se positionner).

Bonne lecture !

impact357-2



COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

Commentaire

  1. Charles

    14 juin 2015 at 17:44

    Bonjour,

    Je dois avouer que j’ai été un peu déçu par cette recommandation. Après avoir parcouru le livre sans trop rentrer dans les détails (davantage pour la partie police qui m’intéresse particulièrement), je lui ai trouvé plusieurs défauts :

    – Le programme proposé nécessite soit l’acquisition de matériel onéreux (haltères, kettlebells,banc de musculation, station de dips/tractions, gym ball…) et donc d’avoir de la place pour l’installer, soit de s’inscrire dans un salle de sport (ce qui est très cher et non sans inconvénients). Certes « on n’a rien sans rien » et il faut se donner les moyens de parvenir à ses fins mais j’aurais préféré un programme de préparation, ou au moins une alternative, orienté poids de corps (type « méthode lafay » ou « l’entraînement d’un détenu ») qui, mais ce n’est que mon avis, correspond mieux à des tests (léger et parcours d’habileté motrice pour la partie police) qui se réalisent presque sans matériel. Bref, faire simple et pratique sans être simpliste et proposer un programme sérieux et soutenu, travailler sans avoir besoin de casser sa tirelire. Il me semble que pour améliorer sa « rusticité » (comme l’évoque M. Paturel), il est possible de le faire ailleurs que dans le confort matériel d’une salle de sport (même si je n’ai rien contre par ailleurs).

    – Je regrette un peu également que M. Paturel n’ait pas davantage développé sa partie « préparation mentale » qui bien que très intéressante, est très courte par rapport aux centaines de pages que compte le livre.

    – Enfin, il auraient été intéressant de mon point de vue que les auteurs interviewent quelques professionnels en activité ( policiers, militaires, pompiers…) pour avoir leur avis sur la question et connaître leurs méthodes d’entraînement au quotidien pour se maintenir en forme.

    Au-delà de ces critiques, la démarche de proposer un programme d’entraînement spécifique à ces concours d’entrée et très intéressante et il faut encourager ce type d’initiative.

COMMENTAIRES BLOG

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *