Reconnaître une personne armée

commentaire(s)

Ce sujet a été relayé récemment sur les réseaux sociaux (merci Dominic Thibault pour le partage) et j’ai trouvé intéressant de le partager pour tous. Cette infographie publiée sur le site LifeHacker (qui reste une mine de trucs & astuces pour se simplifier la vie) explique un certains nombre d’indices qui permettent de se rendre compte qu’une personne porte une arme à feu cachée :

someone-is-carrying-a-gun(cliquer sur le graphique pour l’agrandir)

Les éléments donnés pour reconnaître qu’une personne porte une arme à feu cachée sont :
– des pas de longueurs différentes : quand l’arme est portée à la hanche, elle peut gêner légèrement l’avancée de la jambe et sur une marche normale, la jambe du côté de l’arme ira moins en avant que l’autre jambe, faisant donc un pas plus court du côté de l’arme
– les deux bras n’ont pas la même amplitude : par réflexe, le bras situé du côté de l’arme peut avoir tendance à rester près de l’arme
– la position de profil : face à une personne, une personne armée aura souvent tendance à mettre la hanche où est l’arme en arrière
– les mouvements d’ajustement : dans les escaliers ou autre, l’arme peut bouger (selon le holster, l’endroit…) et nécessiter un réajustement discret par la main de son porteur
– le bras fixe en courant : lors d’une course, certains porteurs d’armes à feu ont tendance à garder une main sur l’arme pour être sûr qu’elle ne tombe pas
– des vêtements bizarres : parfois les vêtements utilisés pour cacher une arme sont spéciaux, inappropriés à la saison ou à l’endroit, déformés, déséquilibrés, …
– une forme sous le bras : lors de mouvements (notamment torsion, levée de bras…), un holster d’épaule se distingue par la forme qu’il donne au vêtement

Vous voyez d’autres indices ?

7 Comments

  1. Galaad

    6 novembre 2014 at 19:20

    C’est assez vieux comme infographie. Je croyais l’avoir déjà vu ici.

    Mais c’est pas du tout destiné à un public Français. C’est surtout diffusé aux US à cause du conceal carry.

    En France on a plus de chance de tomber sur quelqu’un qui a un pied bot ou une demi-molle qu’un blaster dans le futal.

  2. chris

    8 novembre 2014 at 9:29

    Bjr,

    En France on a plus de chance de tomber sur quelqu’un qui a…une lame.
    @+

  3. Thanos

    11 novembre 2014 at 19:12

    Moui…

    Avec l’avènement des smartphones volumineux ET couteux, la main sur la poche lorsqu’on court ou dans les transports en communs n’est pas forcement révélatrice d’une arme cachée.

    Idem pour les poches lourdes/déformées.

    • Guillaume [admin]

      12 novembre 2014 at 8:46

      Bien vrai !

      • Humbert

        12 novembre 2014 at 20:12

        Je plussois.
        Je me suis fais contrôler, il y a quelques années, parce que mon volumineux portable faisait une bosse sur ma parka. Et que je sortais d’un supermarché en ayant acheté juste une babiole (bien qu’y ayant passé une heure). Le vigile a expressément indiqué ma poche bombée. J’ai donc sorti mon portefeuille (bombé!) et le téléphone portable.

  4. Humbert

    12 novembre 2014 at 20:15

    Attention, humour facile et graveleux:
    « des vêtements bizarres : parfois les vêtements utilisés pour cacher une arme sont spéciaux, inappropriés à la saison ou à l’endroit »
    Ca… Je me souviens d’un type avec un grand imperméable en plein été qui cachait sous son manteau un (tout petit) canon et deux pauvres petites madeleines… (mais pas de panier de dentelle. La chaleur?)

Laisser un commentaire