EDC perso sur LeSurvivaliste

14 commentaires

Je profite de la rentrée et d’une actualité assez chargée (avec de bonnes news bientôt ^^) pour republier cet article publié sur LeSurvivaliste :

Quand Vol West m’a demandé si je pouvais prendre une photo & détailler mes EDC pour son blog, j’ai d’abord dit oui sans réfléchir, sur le bon souvenir de notre article commun sur les émeutes, puis après me suis demandé qu’est-ce qui pourrait bien intéresser nos lecteurs. Car le sujet EDC reste quand même un sujet vu & revu, largement débattu, certes vaste mais qui peut être abordé de façons très diverses. J’ai décidé, pour cet article, de focaliser sur quelques principes de base & méthodologiques, et de zoomer sur mes exemples personnels d’EDC.

1 – Les EDC sont personnels

Le premier point important à comprendre, c’est que les EDC sont personnels. Ils n’y a pas de liste miracle d’EDC idéaux. Chacun a sa liste, qui lui convient, en fonction de sa personne, de son caractère, de ses habitudes, de sa dextérité et surtout, de ses activités quotidiennes. Cela parait une évidence, mais certaines critiques parfois sur les forums ou en commentaires de blogs montrent que certains n’ont pas intégré cette notion. Et c’est pour ça qu’il y a parfois des débats interminables sur l’utilité de tel ou tel accessoire.

2 – Mes EDC « cœur »

L’idée de cet article est de parler égoïstement de mes EDC. Il faut donc déjà que je donne un peu de contexte personnel, en particulier sur les éléments qui influent sur cette liste d’EDC. Je vis à Paris, je passe 60% des jours de l’année en costume/chemise (ie nombre limité de poches, poches de petites tailles et ne pouvant pas porter de gros objets), ce qui me rend naturellement minimaliste. Mais ce minimalisme s’équilibre avec un besoin fort de préparation. Ce minimalisme s’estompe partiellement dès que je suis en tenue « casual ». Je passe par ailleurs entre 10 & 20% de l’année en voyage à l’étranger.

Sur la majorité de mon temps, en costume, je me limite donc à un nombre limité d’EDC : mes indispensables, ou « Core-EDC ». On pourrait aussi les appeler EDW « Every Day Wear » ou EDCOM « Every Day Carry On Me ». Ce sont les accessoires que j’ai 98% du temps avec moi (en dehors de chez moi). Il s’agit de :

– 1 portefeuille TheJimi avec 2 cartes de paiement, 1 carte de sécurité sociale (vitale en France, européenne ailleurs), 1 photocopie pliée de ma CNI, un peu de liquide (généralement pas plus de 40€), 3 cartes de visite

– 1 porte-clés avec, en plus de mes clés, 1 ASP Palm Defender, 1 Sifflet Alu, 1 lampe Inova Microlight (ou plutôt maintenant 1 Streamlight Nano), 1 Utilikey et des mousquetons Mizumoto

– 1 iPhone avec écran de confidentialité (veillez à prendre un écran qui bloque la visibilité à la fois horizontalement & verticalement, souvent appelés « 360° »)

– 1 porte carte de transport (Pass Découverte anonyme, bien sûr) en plastique dur qui me sert aussi pour mon badge entreprise

– 1 stylo tactique (ici un Schrade, j’ai aussi un Mil-Tac… je cherche encore un modèle qui me plaise vraiment à 100%)

Notes :

– J’ai souvent une montre, pas toujours la même, je ne la considère pas vraiment comme EDC, car pas indispensable (j’ai l’heure sur mon portable, et n’utilise pas ma montre comme accessoire de défense)

– Je n’ai pas mis la lampe tactique dans cette partie « core » car je ne l’ai pas sur moi en costume… mais en tenue normale, elle ne me quitte pas

3 – Mes EDC « périphériques »

Voici la 1e périphérie d’EDC que j’ai quasiment toujours à proximité immédiate, que ce soit dans mon sac de travail (toutes saisons) et/ou dans les poches d’un blouson (demi-saison & hiver) :

– 1 pochette médicale (un modèle acheté chez REI que j’ai complété avec du « Burn Jel », des compresses alcoolisées, mini-doses de chlorure de sodium, etc.)

– 1 compresse hémostatique Quikclot

– 1 lampe tactique (Surefire pour les utilisateurs de batteries CR123, Fenix pour ceux qui sont plus piles AAA)

– 1 recharge iPhone (depuis la photo, je suis passé au PowerTube MP Extra et il est beaucoup plus efficace)

– 1 tube d’efferalgan Odis ou 1 tablette de paracétamol générique ou de doliprane (selon mes appros)

– 1 tube vitamine C (ouais, beaucoup de taf…)

– 1 matraque telescopique (ASP)

– 1 plaque balistique de niveau IIIA récupérée sur un vieux gilet pare-balles (qui reste advitam dans mon sac)

– Quelques serflex/colson qui traînent au fond d’une poche (pour fermer un sac, une porte…)

Notes :

– A Paris aussi souvent un parapluie… toujours près de la main, un vrai accessoire de défense

– Pas de couteau dans la liste, seulement en TDC

4 – Mes TDC

Au-delà des EDC, j’ai des « This Day Carry » ou « ToDay Carry », ie des accessoires utiles dans une circonstance particulière. J’ai plusieurs groupes d’accessoires (que je regroupe d’ailleurs parfois pour se préparer plus facilement avant un type de sortie) :

– TDC voiture (eg porte-clés ResQMe sur les clés de la voiture, telesco dans la voiture, trousse médicale spéciale dans la voiture, compresse hémostatique He.Co Stop, pinces batterie, différents outils, …)

– TDC voyages (eg multitool leatherman, verrou mécanique pour porte d’hôtel Lifelock, coque de protection iPhone, …)

– TDC rando (eg couteau, briquet, …), TDC foule (eg Bioshield, …), TDC soirée, TDC jogging… et après ça dépend de la vie de chacun 🙂

5 – Vos EDC

Les listes ci-dessus sont donc, vous l’avez compris, des exemples… pas à copier tel-quel (à moins que votre vie & votre personnalité soit un clone des miennes) mais pour vous inspirer et voir si certains accessoires auraient un intérêt à rejoindre votre arsenal. Et puis après il faut les tester. Ce que l’on voit en photo peut parfois paraître bien et s’avérer inutile, peu pratique, encombrant… à l’usage au quotidien.

Pour vous donner d’autres sources d’inspiration, je vous conseille bien sûr le blog de Vol West & les articles ici.



COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

14 Comments

  1. Sush1

    5 septembre 2013 at 17:42

    Bonjour et bravo pour votre site internet !

    J’aurai aimé avoir une réponse sur une question en rapport à votre EDC.
    La loi nous impose de disposer en permanence lors de nos déplacements d’une pièce d’identité.
    Quelles sont les pièces possibles ? Et recevable pour un contrôle de police par exemple. Pour moi seul ma CNI et le Passeport sont possibles.
    Pour la présentation de ces pièces est-ce que l’original est obligatoire ?

    Vous vous déplacez avec une photocopie, est-ce légalement recevable pour un contrôle de Police ou autres ?
    Pour ma part je ne me déplace jamais avec ma CNI mais uniquement un scan recto verso au format jpeg dans mon iPhone. Ai-je tort ?

    Merci par avances à vous réponses.

  2. Pierre

    6 septembre 2013 at 9:46

    Bonjour
    pour ma part un letherman mini tool toujours avec moi en edc core. On imagine pas le nombre de fois ou une cb peut mal sortir d une distri ou pompe a essence…

  3. chris

    6 septembre 2013 at 10:45

    Bjr,
    Sylvain: juste…il suffit de pouvoir justifier de son identité…apprendre le n° de sa pièce d’identité est aussi un moyen.

    Comme Pierre, j’ai tjrs un multi-tools sur moi, cela permet de résoudre nombreuses situations…en ce qui me concerne avec ma moitié nous avons sauvé grâce à cet outil un chiot qui a été abandonné dans des clôtures d’un ruisseau.

    Guillaume: pour effectuer ton choix ;)voici de l’aide!

    http://www.coutellerie-tourangelle.com/auto-defense-stylo-tactique-xsl-490_915.html

    Bravo pour cet article!
    @+

  4. da

    6 septembre 2013 at 17:44

    Bonjour,
    La lacrymo + la matraque téléscopique, ça passe en cas de contrôle ?
    Je sais que ce sont des catégories 6, pour la lacrymo je pense que c’est Ok (petite taille, etc.), mais la matraque n’a pas une très bonne image…

    Perso j’ai essayé carte boulot + métro dans le même porte-carte, mais celle du métro ne passait plus… quel ets le secret ? 🙂

  5. Luc Astier

    6 septembre 2013 at 18:48

    Les catégories 1/2/3/4/5/6/7/8 n’existent plus depuis hier.

    Les lacrymos sont en catégorie B si > à 100ml
    En catégorie D si < à 100ml

    Traduction : si cela fait < de 100ml, vous avez le droit d'en avoir à la maison et c'est tout. Pas de port. Pas de transport.

    Si cela fait plus de 100ml, vous n'avez pas le droit de le détenir, encore moins le porter.

  6. Luc Astier

    6 septembre 2013 at 18:53

    Pour la matraque (pardon j’ai oublié) c’est catégorie D, donc port et transport interdit.

    Couteaux, c’est pareil.

    • Sylvain

      7 septembre 2013 at 13:20

      Oui les catégories sont très facile à comprendre maintenant, tout est interdit au port (sauf pour les forces de l’ordre bien sûr).
      Après on peut suivre ou non la loi, selon si l’on veut être une victime ou non.
      Comme on dit outre-Altantique: « an armed society is a polite society ».
      C’est pour cela qu’à Marseille ils ne sont pas très polis car les « bon citoyens » sont désarmés face à des malfaiteurs armés (souvent plus lourdement armés que la police).
      Après une lacrymo,telesco,couteau etc … face une Kalash c’est pas le top mais c’est un début.
      Pourquoi donc limiter ses options de défense volontairement face à des malfaiteurs qui eux ne se limitent à rien?

      • Luc Astier

        22 septembre 2013 at 11:37

        Oh, mais je suis parfaitement en phase avec vous.

        Je tiens juste à rappeler la Loi, afin que chacun agisse en parfaite connaissance de cause.

        trop de gens me sortent encore « oh mais le couteau si la lame dépasse pas la main, c’et OK » ou « la gazeuses c’est en vente libre donc je peux porter »…

        Le plus compliqué, c’est pour les tireurs sportifs ayant des autorisations pour armes de poing ou semi-auto (catég B).
        Si on porte une gazeuse (désormais catégorie B) ou un couteau illégalement et qu’on se fait toper, ils peuvent faire chier et retirer toutes les autos…

        • ADRIEN

          22 juin 2015 at 19:30

          Gazeuse= catégorie D 😉

          • ADRIEN

            22 juin 2015 at 19:35

            du moins pour celles qui paraissent « courantes  » pour un EDC. avoir un extincteur lacry c’est un peu too much dans la poche non?

  7. Ludo

    9 décembre 2013 at 15:00

    Article très intéressant. Effectivement j’aime bien votre approche personnelle des EDC. Effectivement on ne peut pas vraiment dire qu’il y a un EDC parfait ou meilleur que d’autre (enfin dans une certaine mesure évidemment) puisque tout dépend les besoins et usages de chacun mais cependant c’est aussi intéressant de prendre des exemples de personnes expérimentées permettant ainsi de découvrir de nouveaux produits, idées et de faire évoluer son propre EDC.

  8. Pingback: Shield Wall, plaque balistique pour sac à dos – PROTEGOR® sécurité personnelle, self défense & survie urbaine

COMMENTAIRES BLOG

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *