Utiliser les reflets… ou l’Art de l’Observation Discrète

15 commentaires


Il y a parfois des billets où je me dis, est-ce que je ne vais pas dire une évidence là ? J’avais eu ce feeling sur Ouvrir les angles. Et vu les feedbacks, j’avais eu raison de le faire. Voici donc une nouvelle évidence sur l’observation discrète.

Quand un individu stimule votre « protedar » (nouveau nom pour « radar personnel à dangers ») et vous invite à changer de niveau de vigilance, le premier réflexe à avoir est bien entendu de s’éloigner. Mais il y a des fois où l’on ne peut pas s’éloigner, et puis on ne peut pas non plus fuir à chaque fois qu’un individu « parait » potentiellement présenter un danger… Il convient donc de garder un oeil sur cet individu qui semble présenter un danger potentiel.

« Garder un oeil »… comment ?
La solution de fixer l’individu est évidemment à proscrire.  Certains pourraient dire que c’est lui montrer que l’on n’est pas une victime et lui faire comprendre qu’il doit se tenir à carreaux. #FAIL ! Bon, déjà faut-il pouvoir être plus prédateur que cette personne (que l’on ne connait pas), mais surtout, fixer quelqu’un présente finalement plus de danger de déclencher une agression de sa part (alors qu’il ne l’aurait peut être déclencher autrement). Autrement dit, c’est augmenter son risque d’agression.

La solution de jeter un oeil régulièrement sur l’individu (et vite changer de direction) est classiquement pratiquée. Effectuée habilement, ça passe. Mais on perd le contact visuel avec l’individu régulièrement.

La dernière solution est, vous l’avez compris, de profiter des reflets… et surveiller les différents reflets de l’individu dans les glaces environnantes permet souvent d’observer discrètement un tiers, de manière assez continue.

Dans les transports en commun, bus, métro, RER, trains… on a généralement 2 reflets (parfois plus) disponibles pour surveiller une personne, sur la fenêtre de gauche et sur la fenêtre de droite. Sur la photo, prise dans une rame récente du RER C, le revêtement plastique des parois est tellement brillant qu’il reflète lui aussi… l’individu (pris ici de dos pour des raisons pratiques) se reflète même au plafond !

C’est un bon entraînement, que je suis sûr déjà beaucoup d’entre vous font (ne serait-ce que sur certaines jolies demoiselles) dans les transports en commun que de regarder une personne par reflet pour ne pas être repéré. On peut se faire repérer (car beaucoup de gens font ça). L’étape suivante est donc de passer d’un reflet à l’autre pour mieux masquer son attitude d’observation vigilante.

Bonnes observations à tous !



COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

15 Comments

  1. NIVOSE

    14 janvier 2013 at 12:10

    Les dames pouvaient utiliser à un lointaine époque le miroir de leur « poudrier »…

    Pour le « fun » les marchands d’articles pour magiciens vendent des « lunettes pour espion » permettant de voir derriere soi 😉

  2. Kévin

    14 janvier 2013 at 14:32

    Une très bonne méthode pour rester maître de son environnement.

    Également, dans le même genre, toujours pour garder une longueur d’avance sur l’agresseur, on peut jouer avec ses écouteurs de MP3, où autres systèmes de musique.

    Je m’explique.

    Visuellement, lorsque l’on voit une personne portant des écouteurs, où un casque audio sur ses oreilles, la plupart des personnes penseront qu’il n’est nullement attentif à son environnement sonore extérieur. A nous donc d’utiliser cette réaction à notre avantage. Tout simplement en portant ces derniers, mais, avec le sons faible, voir, nul.

    Ceci nous permettra donc de pouvoir rester attentif à d’éventuelles insultes à notre encontre, de réagir en conséquence si besoin, mais également d’entendre une personne se déplacer derrière nous et réagir plus rapidement à une éventuelle agression physique. (une seconde de gagnée, mais peut-être la seconde nécessaire…)

    Pour ma part, je module constamment le volume sonore de mon MP3. Du volume « normal » au volume « muet » lorsque je traverse des zones à risque (genre couloirs de métro tard le soir).

    Ceci couplé à l’observation par reflets interposés, nous rends maître en quasi-totalité de notre environnement proche.

    (Les reflets n’existent pas seulement dans les transports en commun: pensez aux devantures de magasin, vitres de véhicules, etc…)

    • Christophe

      14 janvier 2013 at 15:09

      Les écouteurs pourquoi pas, mais c’est aussi à double tranchant, car cela peut attirer la convoitise.

      • Kévin

        14 janvier 2013 at 15:27

        Effectivement, je pensais préparer un petit billet dessus… (les baladeurs MP3 et autres produits de nouvelles technologie.

        Mais, pour prendre un peu d’avance, 2 choses, soit on abandonne les écouteurs du fabriquant, Christophe, je suppose que si je te parle d’écouteurs de couleur blanc, tu devineras de quelle marque il s’agit, donc autant prendre des écouteurs « neutres »…
        Soit, s’il s’agit d’un produit de « premier prix », dans mon cas, il s’agit du plus simple balladeur de chez Apple, je le laisse apparent afin de bien montrer qu’il ne s’agit pas d’un produit de luxe…

  3. Quelqu'un

    14 janvier 2013 at 17:51

    Vous allez peut-être me prendre pour un affabulateur, mais méfiez-vous quand vous surveillez une personne « à risques » grâce aux reflets. En effet, l’homme possède comme on pourrait dire un « sixième sens »: celui de ressentir quand il est scruté, en tout cas quand il est regardé avec insistance.
    Et d’après ma petite expérience personnelle et une « étude » que j’ai menée, cela vaut aussi quand on utilise des reflets.

    Et pour l’histoire des écouteurs de Kévin, ma position est que quand un agresseur vous voit avec des écouteurs, il vous croit sans conscience de votre environnement, en tout cas il vous croit sourd et donc vulnérable, et vous devenez une « proie » potentielle. Donc garder ses écouteurs en les mettant sur « mute » pour être attentif, c’est bien. Mais ne pas en porter du tout, c’est mieux, cela pourrait vous éviter une agression.

    Mais tout ceci n’est que mon humble avis.
    Cordialement

    • Guillaume [admin]

      14 janvier 2013 at 18:12

      Merci de cette réflexion, c’est intéressant.

      Sur le 6e sens, peut-être… après est-ce que ce sentiment va déclencher une agression ? pas aussi sûr que le regard direct. Et après, si on veut entrer dans le détail (j’aurais du le mettre dans l’article, c’est en réfléchissant à votre post que je tilte sur ce point important), la posture et la façon de regarder (indirectement) joue aussi. Si un peu non-chalant (pas endormi non plus, présent mais sans signe de stress) et qui ne s’arrête pas sur 1 personne mais passe de l’un à l’autre… ça ne fait pas le même effet que si on a le corps en avant, les yeux précis et visant précisément un visage… quand on regarde un individu dans son ensemble, une zone, ça ne rend pas le même effet que quand on « zoom » sur une tête par exemple. Tout cela est assez dur à retranscrire par écrit, c’est du feeling. En tous cas, ce 6e sens peut faire ressentir plus ou moins qu’on est observé (un peu comme quand on « sent » quelqu’un s’approcher de sa zone proche), mais ne pas observer du tout un individu manifestement agité / agissant bizarrement, c’est pire je pense 😉

      Pour les écouteurs, je laisse Kevin répondre. J’en utilise de temps en temps sur des trajets que je connais bien et où les risques sont mineurs, je coupe le son dès que j’ai un doute, et quand j’identifie un risque (e.g. un « roumain » au fond du wagon avec sa pétition ou son papier photocopié pour dire qu’il veut un ticket resto) : zou, enfouissement direct des écouteurs dans la poche de la veste (en vrac, rapido), et si j’avais le tél dans la main, idem il va dans la première poche (intérieure ou extérieure fermée)…

    • Kévin

      14 janvier 2013 at 18:48

      Pour les écouteurs, c’est un fait…
      J’en prend note…

  4. Quelqu'un

    14 janvier 2013 at 18:41

    Je ne dis pas qu’il ne faut pas surveiller un potentiel agresseur, je mets juste en garde sur ce point précis qui peut paraître insensé, ne pas trop avoir le regard insistant même avec l’aide des reflets, car ils ne nous rendent pas invisibles. Le but étant de ne pas se faire remarquer, qui est je pense la meilleur des choses.

  5. Quelqu'un

    14 janvier 2013 at 19:04

    Cela fait un petit moment que je suis ce blog et c’est la première fois que je poste quelque-chose. Etant un lycéen que l’on pourrait qualifier de lambda, voir des avis positifs sur ce que j’écris venant de personnes ayant une expérience de loin supérieure à la mienne me fait énormément plaisir. Comme quoi ma vision des choses n’est pas si erronée que ça. J’espère avoir un petit peu contribué à la sécurité des autres lecteurs 😀

  6. Fabinus

    27 janvier 2013 at 12:30

    Bonjour,
    juste pour dire de ne pas non plus être obnubilé par l’observation de ce seul individu. Un autre danger peut venir d’une autre direction.

  7. Pingback: Où se placer sur un quai de métro ? - PROTEGOR® guide & blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine

  8. Pingback: Rétrospective 2013 en 10 thèmes - PROTEGOR® guide & blog de sécurité personnelle, self défense & survie urbaine

COMMENTAIRES BLOG

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *