Masque à gaz, faut-il en posséder un ?

43 commentaires


Quand on équipe son domicile « au cas où », ou quand on réfléchit à la composition de son BOB (bug-out-bag), le « masque à gaz » est-il un accessoire à prévoir ? Je me suis posé la question à titre personnelle, et ai finalement décidé de ne pas investir. Je vous livre ici mes découvertes.

J’avais quelques références fournies par des amis professionnels, et je me suis rapidement plongé dans les sites de vente pour trouver le meilleur modèle (celui qui protège le plus pour le meilleur coût). J’ai appris plein de choses… pour ceux qui ne se sont jamais plongé dans le sujet, voici quelques éléments de base à connaître :

– il y a plein de types de masques… les masques respiratoires légers/jetables (pour les épidémies, j’ai pu tester sur SARS en Chine, depuis j’ai quelques boîtes de FFP3 à la maison), les demi-masques & les masques complets… il y a aussi les appareils respiratoires à ventilation assistée (avec une bouteille donc) ; là je me suis focalisé sur les masques complets

– les marques classiques sont 3M & Honeywell qui a racheté les masques de la marque Sperian (anciennement Willson) ; j’ai trouvé en gros 3 modèles de masques intéressants (avec une seule recharge, j’ai évité les masques à double cartouche, moins pratiques) :
. le SGE 400/3 Infinity, qui est un modèle à la mode dans le milieu survivaliste
. le Sperian Survivair Opti-Fit CBRN (NIOSH), qui vise les professionnels des forces de l’ordre
. le Sperian/Honeywell Optifit du marché français (aux prix très variable d’un site à l’autre, regardez sur Otelo ou agrileader.fr)

– le niveau de protection est principalement défini par les cartouches (« canister » en anglais) ; il existe des cartouches plus ou moins filtrantes — cherchez du A2B2E2K2P3 pour couvrir un bon spectre de menaces :
Chaque filtre est qualifié selon un ensemble de lettres (A.B.E.K.P) & de chiffres (les classes d’absorption : 1-2-3) :
A : Protection contre les gaz et vapeurs organiques dont le point d’ébullition est supérieur à 65°C.
B : Protection contre les gaz et vapeurs inorganiques.
E : Protection contre les gaz acides et dioxyde de soufre.
K : Protection contre l’ammoniac et certains dérivés aminés.
P : Protection contre les particules, poussières et aérosols.
1 : Filtration à faible capacité (concentration de polluant < à 0.1% ou 1000ppm).
2 : Filtration à capacité moyenne (concentration de polluant < à 0.5% ou 5000ppm).
3 : Filtration à forte capacité (concentration de polluant < à 1% ou 10000ppm).

cliquez sur l’image pour la grossir

Ce genre d’achat n’étant pas neutre financièrement, je me suis penché sur l’intérêt d’un tel accessoire :

– Quand un masque peut-il être nécessaire ?
. Lors d’émeutes ou des gaz lacrymogènes seraient utilisés
. Lors d’une attaque « NRBC » (Nucléaire, Radiologique, Bactériologique et Chimique)
– Quelles contraintes ?
. Les cartouches se périment (quelques années)
. Un cartouche tient quelques heures (selon le volume d’air respiré, on voit qu’il faut la changer quand des gouttes d’eau commencent à perler à l’orifice de la cartouche) ; il faut donc un stock avec plein de cartouches pour tenir une certaine durée
. Le masque s’utilise en extérieur, quand il reste plus de 17% d’O2

En conclusion, pour s’équiper, il faut compter un minimum de 250€ (150€ de masque, 4×25€ de cartouches) pour un kit masque complet durant quelques heures, et les probabilités de devoir un jour avoir besoin d’un tel système sont à l’appréciation de chacun (mais inférieures à de nombreux autres risques). Choisir de s’équiper est donc envisageable, si l’on estime personnellement le risque élevé (ce qui peut arriver dans certains contextes/régions), si l’on a déjà des solutions pour les risques supérieurs et que l’on est dans une démarche de sécurisation exhaustive, si l’on a le budget pour. Je ne suis pas encore prêt 🙂

Un grand merci à Yann & Kevin pour leurs infos



COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

43 Comments

  1. ecdy

    17 janvier 2013 at 14:23

    Article intéressant qui complète idéalement celui de volwest.

    Du coup j’ai maintenant toutes les réponses dont j’avais besoin sur cette question.

    Merci. 😉

  2. Chcuk

    17 janvier 2013 at 14:32

    Il ne faut pas oublier que le masque protège seulement ce qui est voies respiratoires.

    Donc en cas de menace NRBC, si l’agent dangereux agit via la peau (gaz sarin, gaz moutarde…), le masque à gaz ne sert à rien sans tenue NRBC complète…

    • Guillaume [admin]

      17 janvier 2013 at 21:56

      Yes indeed!

      • dd

        1 juillet 2013 at 22:06

        faux il protège AUSSI et surtout les yeux

    • Gaia

      20 février 2017 at 13:25

      Je suis d’accord avec ce que tu dis, le souci étant, ou trouver une tenue NRBC?

      La plupart du temps, même quasi, ces tenues sont réservées aux forces de l’ordre ou armée, difficile de s’en procurer via le net en France, sans montrer patte blanche, vu qu’à chaque fois faut établir un devis… ce qui mène à penser, qu’en tant que particulier…!

      Je pense que celui qui veut s’équiper en France d’une tenue complète NRBC ou NRBCe, peut le faire via des sites américain ou divers autres pays.

  3. Kushti

    17 janvier 2013 at 21:35

    Masque à gaz, BOB,…Je me demande vraiment quelles probabilités nous avons de nous servir un jour de ces outils, en supposant que l’on voyage ou vive dans un pays développé et en paix avec ses voisins. Se préparer à une émeute, une pandémie, un évènement climatique, une agression oui, mais pour le reste?

    Perso, je vis en milieu urbain, dans une zone seveso 2 au bord de la mer. Je me prépare donc à une agression, un accident, une tempête pas une attaque au gaz.

    Cependant, ton article est trés intéressant et répond à de nombreuses questions, légitimes, que peuvent se poser les citoyens lambdas comme moi.

    • Guillaume [admin]

      17 janvier 2013 at 22:00

      Bon point… on retombe sur le sujet que j’évoque un peu au début de Protegor… chacun définit son niveau de paranoïa par rapport à son besoin personnel de sécurité, mixé aussi à l’endroit où il vit. Il n’y a donc pas de réponse-type sur le niveau de risques à envisager, car il y a une dimension subjective.

      Après, sur les aspects logistiques, une approche méthodologique serait de lister exhaustivement (ou au mieux en tous cas), tous les dangers possible, et les qualifier par rapport à l’endroit où l’on vit… et en fonction de cette matrice, définir un « niveau de sécurité » (un curseur) qui permette ainsi de dire « tout ce qui est ‘risque nul’ ou ‘risque faible’, je ne me protège pas » et « tout ce qui est ‘risque moyen’ et plus, je me trouve des solutions de protection. Certains mettront le curseur avant « faible ». D’autres au-dessus de « moyen »… l’important après tout ça, c’est de vivre sereinement 🙂

      • dd

        1 juillet 2013 at 22:11

        vous êtes dans le virtuel les mecs , redescendez sur terre deux secondes , prés de chez vous n’y a t’il pas une zone industrielle de traitement chimique pétrolifère classée SEVESO ? si ça pète sévère vous pensez réellement qu’un simple mouchoir vous sauvera la vie ? moi perso j’en doute et ne parlons pas si c’est une centrale nucléaire qui implose comme Tchernobill , porter un masque à gaz sur la figure le temps de l’évacuation de la zone c’est vital dans ce genre de cas !!!

        • lamulle

          17 décembre 2014 at 14:26

          J’ajouterai qu’il y a 54 réacteurs nucléaire sur le territoire français, en cas de crise nécessitant des besoins survivaliste, il apparait clairement que nous serions dans une situation de chaos avancé et si les centrales venaient a manquer de personnel pour les faire fonctionner et les entretenir (et la question pertinente à se poser à ce sujet: qui irait encore travailler si nous étions dans une situation de chaos?) l’accident nucléaire -mais cela reste valable également pour les centaines d’usines de produit chimique en tout genre!!- est une certitude!!!

        • louis

          7 décembre 2015 at 20:09

          moi j’ai une centrale nucléaire a 40 klm de chez moi est une raffinerie avec une dizaine de cuve chaque cuve fait plus de 50 mètre de haut enfin je pense alors bon entre nous je me prépare plus a une menace chimique que terroriste car j’habite dans la campagne un troue paumais

      • Aurore

        27 novembre 2016 at 11:29

        Oui mais le problème n’est pas la si on se fait attaquer par une bombe nucléaire qui serait envisageable pour se qui ce passe maintenant voir la troisième guerre mondiale qui reste très probable à cause de se qui se passe en Amérique donc je voudrais savoir les probabilités vus que j’habite en Europe et qui est juste tout près de la France merci de bien vouloir répondre s’ils vous plaît
        Merci?

    • Thibault

      23 janvier 2016 at 9:14

      Toujours du même avis en 2016?

  4. YannC

    17 janvier 2013 at 23:05

    C’est pour moi l’un des plus gros investissements qu’on puisse avoir en matière de matériel de survie transportable (sac à dos), avec le GPB et un SAT phone.

    Fukushima a prouvé que ce n’était pas inutile pour des « civils ».

    Maintenant comme pour le reste il faut faire du « drill » avec ! changement de cartouche alors qu’on le porte, port prolonger de +d’1h (certains utilisateur deviennent claustro surtout les enfants !)etc…

  5. Raphael ASET

    18 janvier 2013 at 10:04

    Bonjour à tous,

    Merci à Guillaume pour cet article, complet quand à la gamme et à la catégorisation des masques « à gaz » et leurs cartouches.

    Concernant un potentiel besoin (et hors risque NRBC) d’équipement, les éléments à prendre en compte impérativement sont les suivants :

    Un masque doit être stocker dans des conditions de température et d’humidité les plus faibles possibles, de part la matière principale : un dérivé caoutchouteux, le risque étant la perte d’étanchéité (autour de votre visage), ou la déformation des valves positionnées en évacuation de l’air inhalée. Bien évidemment, et en fonction de la durée de stockage du masque, un remplacement des valves sera nécessaire, en général sous 36 mois à compter de la fabrication du produit (cette indication est fournie avec chaque masque livré).

    De manière générale, un masque de filtration sans motorisation déportée (régulation du filtrage et de l’apport en air) provoquera rapidement, et en fonction des aptitudes du porteur, une gêne respiratoire et une élévation thermique non négligeable. Il convient donc, en fonction des circonstances, de limiter le port à la zone de risque…et de gagner une zone de « normalité » le plus vite possible.

    Concernant le risque NRBC, et comme le dis fort justement chcuk, la plupart des agents neurotoxique de combat, comme a pu l’utiliser la secte Aum au japon (sarin), pénètrent votre organisme par la voie cutanée et attaquent le système nerveux, votre masque étant alors parfaitement inutile. Même si vous deviez disposer d’une tenue NRBC complète, et en fonction des spécificités techniques de celle ci, une décontamination serait indispensable sous 24h au maximum avant que la tenue ne présente un risque de porosité…et la ça ce complique…

    • Guillaume [admin]

      18 janvier 2013 at 10:43

      Merci Raphael de ces précisions qui confirment toute la complexité de se protéger d’un risque NRBC !

  6. Curieux

    18 janvier 2013 at 10:43

    Parfaitement inutile? Je ne dirais pas ça. Il est toujours utile de diminuer la dose absorbée par l’organisme. Ça augmente quand même les chances de survie.

    Par contre comme certains gaz comme le sarin sont inodores et incolores, même avec une combinaison complète, si on a pas d’indications concernant la présence d’un danger pour nous inciter à la mettre…

    Pour moi c’est un équipement qui peut peut-être avoir une utilité si on vit à proximité d’une centrale nucléaire.
    Encore qu’en cas d’accident, mieux vaut peut-être avoir un gros stock de masques anti-poussières basiques que ce type de masque très cher qui ne nous protégera que quelques heures et qui sera tellement volumineux qu’on ne l’aura que rarement à porté de main. Ce n’est que mon avis…

  7. Gildas

    20 janvier 2013 at 12:17

    Tout cela n’est pas faux, mais…(cars il y a toujours un mais) il faut prendre en compte la protection du dit masque a gaz avec sa cartouche (sujet développe plus haut dans l’article), alors a quoi bon se commentaire ??
    c est tout simple, la conception du masque protégé les voie gastro-entérite et muqueuse !!!!!

    hormis la cartouche, le masque vas vous protéger contre tout les fluide corporel infecté du monde qui vous entoure ( les yeux , la bouche, le nez) lors d’une évacuation….
    la transmission de la plupart des maladie entre homme ce fait par les fluides ( sang, salive, toux, etc…)
    et la, le masque trouve son utilité….

  8. bzorg

    27 janvier 2013 at 21:24

    Lors d’une attaque « NRBC » (Nucléaire, Radiologique, Bactériologique et Chimique)

    Faut pas oublier la combi NBC, le masque seul ne sert à rien

  9. Guillaume [admin]

    27 janvier 2013 at 21:38

    Et quelques jours après cet article, l’usine chimique Lubrizol de Rouen laissait échapper un nuage de gaz… 🙂

  10. Le Spé

    6 février 2013 at 18:47

    Il me semble que les masques à gaz sont des armes catégorisées « protection contre les armes chimiques »peut-être faudrait-il se renseigner sur le côté légal de leur port ou de leur possession.

  11. NOT EOLAS

    8 juin 2013 at 17:03

    Rappelons que les masques à gaz sont des armes de 3ème catégorie, dont la détention et l’achat sont strictement interdits en France.

  12. dd

    1 juillet 2013 at 22:15

    Salut , pour moi posséder un masque à gaz c’est primordial si on habite prés d’une zone classé SEVESO ou prés d’un centrale nucléaire , ne serai-ce pour pouvoir le porter durant l’évacuation de la zone contaminée . Les risques militaires (guerres chimique) c’est évidement moins probable que cela arrive .

  13. Luc Astier

    2 juillet 2013 at 11:11

    Cette interdiction ne porte que sur les masques à gaz de type « combat », donc les masques militaires.

    Il est parfaitement légal de se procurer des masques civils ou industriels, et il y en a pléthores.

  14. Julien

    27 août 2013 at 15:59

    Hello,

    J’ai testé un site français sérieux qui vend des appareils de la marque Scott Safety. Il s’agit de la société Gaz Detect près de Melun (77). Ils ont des masques complets ainsi que toute une gamme de cartouches.

    J’ai discuté au téléphone avec le patron dernièrement et il est surpris d’avoir régulièrement des vagues de commandes en fonction de l’actualité (attaques terroristes par exemple). Il a aussi de plus en plus de particuliers qui passent commande.

  15. jean

    10 mai 2014 at 18:26

    A noter qu’on trouve des masques à gaz civils récents entre 15 et 30 € sur certains de site de vente généraliste entre particuliers !

  16. BoRu

    14 avril 2015 at 7:50

    Super complet l’article! Merci.

    Ceci dit à l’heure du vote de la version française du « patriot act », je me dois de vous préciser que détenir un masque à gaz est considéré comme détenir une arme…(j’ai pas fini!)…de Guerre!! Ouai le monde est fou, parce qu’entre le rôle d’un AK47 (offensif) et un masque (100% défensif), je ne vois pas bien le rapport, or en cette période liberticide faire l’acquisition d’un masque sur internet est un coup à finir black-listé comme étant terroriste, même pou le pauvre gars passionné de rando et de survivalisme que je suis…

    En tout cas j’imagine qu’une petite clarification au niveau législation, ferait de cet article un article optimum!

    Merci.

    • MERELLE

      22 novembre 2015 at 1:14

      A un moment donner, il faut faire un choix. Sur le site du Gouvernement rubrique les Risques majeurs, il est précisé que, les citoyens doivent – s’ organiser pour avoir un nécessaire d’ évacuation ( ce qui comprends, tout le matériel pour soit survivre, en attendant les secours; soit – avoir suffisamment de nourritures, avec le matériel – pour préserver sa santé, l’ eau – etc. ); donc, il me semble – particulièrement – malvenu ( mais nécessaire, pour les citoyens, qui tiennent à leurs propres vies, de se procurer les matériels nécessaires à ces risques. Car, même s’ il est interdit en FRANCE de porter une arme, je ne vois pas – pourquoi – un citoyen prévoyant – ne pourrait pas se procurer de masque à gaz – avec les cartouches; et encore moins, depuis les derniers attentats, de se procurer – à défaut d’ arme, un gilet – pare – balles… bien utile en ce moment. Et, pour terminer ma critique à la réponse précédente, en forme de question: Si l’ Etat nous dis – sautons par la Fenêtre du 12ème étage, allons nous sautez, parce que, l’ on nous l’ aura dit? Franchement? Et la conscience – quand même. Perso, JE NE SAUTES PAS. Il y a une juste mesure, même par ces temps de crises majeurs sur Paris. Le droit à la vie, et le respect de sa vie privé son garanties par notre Constitution. Même si, les Lois actuelles sont quelques peu – problématiques. et – alors? Soumission – sans aucune réserve aux Risques ? C’ est ça – un Citoyen Responsable et Civique? boff…

    • MERELLE

      22 novembre 2015 at 1:18

      Réponse à BoRu: A un moment donner, il faut faire un choix. Sur le site du Gouvernement rubrique les Risques majeurs, il est précisé que, les citoyens doivent – s’ organiser pour avoir un nécessaire d’ évacuation ( ce qui comprends, tout le matériel pour soit survivre, en attendant les secours; soit – avoir suffisamment de nourritures, avec le matériel – pour préserver sa santé, l’ eau – etc. ); donc, il me semble – particulièrement – malvenu ( mais nécessaire, pour les citoyens, qui tiennent à leurs propres vies, de se procurer les matériels nécessaires à ces risques. Car, même s’ il est interdit en FRANCE de porter une arme, je ne vois pas – pourquoi – un citoyen prévoyant – ne pourrait pas se procurer de masque à gaz – avec les cartouches; et encore moins, depuis les derniers attentats, de se procurer – à défaut d’ arme, un gilet – pare – balles… bien utile en ce moment. Et, pour terminer ma critique à la réponse précédente, en forme de question: Si l’ Etat nous dis – sautons par la Fenêtre du 12ème étage, allons nous sautez, parce que, l’ on nous l’ aura dit? Franchement? Et la conscience – quand même. Perso, JE NE SAUTES PAS. Il y a une juste mesure, même par ces temps de crises majeurs sur Paris. Le droit à la vie, et le respect de sa vie privé son garanties par notre Constitution. Même si, les Lois actuelles sont quelques peu – problématiques. et – alors? Soumission – sans aucune réserve aux Risques ? C’ est ça – un Citoyen Responsable et Civique? boff…

    • MERELLE

      22 novembre 2015 at 2:58

      rectification, à une partie de ma critique: j’ avais oublié quelques mots ajoutés ici: …………il me semble – particulièrement – malvenu, à des Parlementaires, à l’ heure actuelle, validant des Lois – plus ou moins problématiques ( en réaction aux actes d’ agressions barbares ), de tenter de priver le citoyen – lenda, de pouvoir rester en vie, au motif que, dans ces Textes, ceux qui achèterait des masques à gaz, – « pourrait-être  » catalogués – comme des terroristes! et bien tant pis, mais merde, la Vie, Ma VIE m’ appartient. Vos vies – à chacun de vous, faites-en ce que bon vous sembles. Perso, en cas d’ attaque chimiques ou avec des armes de guerres, au moins, ceux qui auront su, se prémunir, pourrons observer, le lever du jour, le lendemain, sans trop de dégât. Maintenant, posez la question, aux rescapés des victimes, si ils n’ auraient pas – appréciés d’ avoir au moins, un gilet-pare-balles? Je suis certain que leurs réponses seraient OUI à 200 %.

  17. loizo

    20 novembre 2015 at 22:09

    Hello,
    J’ai personnellement un demi masque et un masque intégrale à cartouche mais ce dernier n’est pas NRBC dans ce sens ou j’ai fait la bétise d’acheter des masques avec des cartouches propriétaires à baillonette et non avec la norme DIN-148… Et pour ce masque le fournisseur ne fournis pas de cartouche A2B2E2K2P3 mais du A1B1E1K1P3…
    J’ai la possibilité d’avoir la version DIN qui est à peu de chose près le même masque avec une seul cartouche et à vis. La il y’a les cartouches qui vont bien.

    Ma question est : Comment savoir si le masque est classé en 3ème catégorie ou non ? J’ai acheté le mien comme EPI à titre personnel en tant que gros filtre à poussière et j’en suis très content mais comment savoir si oui ou non je suis dans la loi ? Es le masque ou les cartouches qui détermine le classement en 3ème catégorie ? Je n’ai que des cartouches P3…

    Merci 🙂

    • Joannin

      22 novembre 2015 at 21:02

      Bonsoir,je ne me suis jusqu’à aujourd’hui jamais imaginée m’intéresser à l’achat d’un masque !! Je découvre donc que cela est interdit par la loi!!!?? J’ai bien sur regardé les modèles sur internet ….et.. N’y comprend pas grand chose .( ….
      Au vu de l’article si dessus ,je suppose qu’il s’agit du modèle à avoir ? A moins qu’il n y en aient aujourd’hui de nouveaux ?
      Pouvons nous nous les procurer en boutique? Ou bien uniquement sur le net?
      Merci à vous de me répondre …

      • Anita

        16 février 2016 at 1:20

        Bonsoir, je prends connaissance tardivement de ce fil, grâce à Google …
        Interdiction. Précisons, ce sont les modèles “militaires” qui sont considérés comme tels (et encore, prendre un vieux matériel tout durci et rouillé pour une arme est un abus, comme le cas célèbre du brocanteur visité par la gendarmerie !). Il y a en vente libre, et pas seulement dans le milieu des entreprises, des masques de protection respiratoire sans problème (et heureusement pour ceux/celles qui utilisent des pesticides, solvants et autres joyeusetés). Je suis dans le milieu médical, et les quelques sessions de sensibilisation/entraînement n’ont jamais soulevé cette question..
        Ce type de matériel est en vente traditionnellement dans les sociétés de fournitures industrielles, parfois spécialisées en matériel de protection (EPI). En zones artisanales /industrielles près des grandes villes, et comme pour tout aujourd’hui, sur le net.
        Il y a en fait peu de marques, essentiellement suédoise, allemande, française et nord-américaines, dont le géant 3M, souvent regroupées. Les modèles masque complet (pas demi-masque) commencent à 100€ HT, et si l’on veut le choix de taille (impératif surtout pour visages petits, femmes etc.) il faut monter au cran au-dessus, plus de 200 HT. S’ajoute le ou les filtres à large spectre et grosse capacité, plus de 25€ HT pièce. Avec assistance de ventilation sur batterie, les prix s’envolent (plus de 1000€ HT). Les masques ont évolué vers plus de design esthétique, plus de visibilité – et en contrepartie plus d’encombrement, mais cela ne compte pas dans ce milieu, ce qui n’est pas le cas s’il faut embarquer la chose dans son sac ou dans son véhicule …
        On trouve pas mal de masques industriels (je dis bien industriels, les militaires collector sont souvent des modèles un peu anciens et étrangers, parfois excellents) en site d’annonces, pas trop chers, mais il faut vérifier l’état. Souvent servi une fois (pour sa charpente ou autre). Ou pas (ainsi une secrétaire de site Seveso qui fermait vendait les masques que le personnel des bureaux avait pu garder à la fermeture, et qu’elles avaient toujours à portée de main – elle avouait en avoir gardé pour elle et sa famille au cas où).
        Bref cela demande un peu de réflexion, de recherche, et savoir quel usage on va en faire. A votre disposition pour plus d’infos. Anita

  18. zaza

    23 novembre 2015 at 22:39

    bonjour,
    Oui je suis très inquiète. oui je veux me procurer deux combinaisons et deux masques à gaz. Pouvez vous m’aider à trouver cet équipement à moindre prix et de grande protection ?
    y a t’il un endroit ou un site pour les acheter légalement ou pas ?
    MERCI DE VOTRE AIDE;
    une parisienne angoissée pour sa fille de 14 ans et elle même ?
    LE matériel d’hopital peut il convenir ? peut on voir avec l’hopital ? Le ministère ?

    • Anita

      13 février 2016 at 18:41

      Bonjour je prends tardivement connaissance de votre commentaire et question, par les indexations de Google, étant moi-même concernée par les risques infectieux et respiratoires (professionnel plus intérêt dans les contextes actuels).

      D’abord
      1) Pourquoi ? Pour quels risques ?
      2) Légalement oui, tout ce qui est domaine professionnel, et aussi sites collectors militaria (attention à l’état) ou autres
      3) Matériel d’hôpital = c’est – à dire ?
      4) Pas de possibilité directe avec hôpital ou ministères si vous n’êtes pas employée de ces services.

      Ensuite
      Les tenues (combinaison =?) et protections respiratoires doivent adaptées et au risque et à la morphologie, à l’âge, au sexe. Dans votre cas, une femme et une adolescente.
      Pour un masque quel qu’il soit, très important et régulièrement négligé, la taille et l’entraînement au port.
      Je peux vous faire plusieurs suggestions et vous aide, ici, ou en mp

      Bien amicalement – et ne stressez pas trop, cela n’aide et ne met pas en forme !

      Anita, infirmière, et ayant pas mal d’expérience dans ces domaines.

      • Laure

        4 mai 2016 at 10:02

        Bonjour,

        Je souhaiterais acheter des combinaisons et masques valable pour ma famille avec une très bonne protection pour le nucléaire et attaques chimiques et bactériologiques (2 adultes et 3 enfants de 5, 11 et 14 ans), auriez-vous un modèle précis et une marque à me conseiller + un site où je peux trouver ce matériel?

        Merci beaucoup pour votre aide!

      • Saadeddine

        23 juillet 2016 at 16:57

        je ne sais pas ou achetez des neufs( de combien je peut allongé la date de péremption)
        il doit me servir a évacuer en cas d’accident industriel avec dégagement de vapeur toxique
        éventuellement ou je peut acheter un masque plus récent et plus complet type NRBC

        merci

  19. Saadeddine

    23 juillet 2016 at 16:56

    j’ai achetez un masque de la police anglaise pour les gaz et mes cartouche ce périme a la fin de l’année
    je ne sais pas ou achetez des neufs( de combien je peut allongé la date de péremption)
    il doit me servir a évacuer en cas d’accident industriel avec dégagement de vapeur toxique
    éventuellement ou je peut acheter un masque plus récent et plus complet type NRBC

    merci

  20. visiteur63

    9 octobre 2016 at 19:06

    Bonjour,

    Les masques à gaz sont autorisés.
    Les masques à gaz à usages militaires ainsi que leurs cartouches sont strictements interdits d’emploi, de détention et de vente par les particuliers (arme de 3ème catégorie (décret n° 95-589 du 06/05/1995) et catégorie A2 (décret n° 2013-700 du 30/07/2013).

    Les masques à gaz seuls ne protègent pas la peau.
    En cas d’attaque chimique (même si le risque est faible en France) avec des neurotoxiques (Ypérite, Sarin, Tabun, Soman ou VX), la peau et les voies respiratoires sont les premières cibles. Les protections nécessaires sont un masque respiratoire avec un filtre adéquate (A2B2E2K2P3 au minima), une tenue de protection résistante aux produits visés ainsi qu’une protection pour les pieds (paire de bottes), les produits pénètrent facilement à travers les tissus (tennis et chaussettes).
    Attention, ces protections ne sont en aucun là pour travailler dans la zone contaminée, elles servent uniquement pour l’évacuation de cette zone.

    Ou bien, vous pouvez acheter une combinaison comme les pompiers de Type 1 (étanche aux gaz), mais la combinaison ne protège pas H24, il faut régulièrement la nettoyer sous une douche avec un décontaminant.

  21. Aurore

    27 novembre 2016 at 11:05

    Bonjour,

    Je voulais vous demander pour maintenant si il y a des risques dans mon pays que je dois en acheter un parce qu’il est possible d’une troisième guerre mondiale à cause de bah vous le savez se que se passe en Amérique, est donc j’habite en Europe un pays prêt de la France est je voulais vous demander si je dois en avoir un, sa serait le quel s’ils vous plaît même si je pense pas que mais parents le voudront pas (oui j’ai 17 ans –« )est ils pensent que je suis trop obsédé par tout sa la sécurité,les risque de la troisième guerre mondiale est touts, donc voilà j’espère que vous pourriez répondre à mon commentaire malgré mon jeune âge ^^’ merci

    • Guillaume [admin]

      27 novembre 2016 at 13:12

      Aurore, je pense qu’acheter un masque à gaz n’est pas une priorité par rapport à tes craintes. Un masque est cher, il doit être stocké dans certaines conditions pour ne pas s’abîmer, et si un jour il y avait une 3e guerre mondiale, que ferais-tu avec quelques cartouches qui tiendront quelques heures/jours maximum… Un masque sert à fuir une zone. Il faut donc avoir une autre zone sûre où aller rapidement. Le plus utile à mon avis, par rapport à tes craintes, est peut-être d’investir dans des livres (ou documentaires) sur la géopolitique, la gestion des risques, etc. pour te faire une idée de ce que pourrait être une 3e guerre mondiale en 2017 pour mesurer quelle stratégie personnelle serait la mieux par rapport à où tu vis, etc.

COMMENTAIRES BLOG

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *