DAAK60-91-C-0055, vêtement de protection chimique

4 commentaires


Je disais il y a quelques jours que j’avais trouvé un truc sympa à Belmont (nord de Chicago). C’était à Belmont Army, un magasin sur 4 étages, qui commence comme un magasin de mode & de skate, mais qui se transforme en surplus militaire (bien rangé !) au 1e. Pour les karateka, il est situé juste à côté du Dojo de John Fonseca (un des champions américains WKF).

Pour ceux qui iraient à Chicago, l’autre endroit à voir c’est ArmyNavySales, pas très loin de Belmont Army, mais passons au sujet de ce post. Fan de camo et de l’évolution des BDU, etc. je scannais les différents portants de Belmont Army, mon regard navigant entre les différents motifs de camouflage, les tenues anti-feu en matériau réfléchissant, … quand je tombe sur ça :

Cette sous-veste grise, dans un matériau très particulier (très élastique, la veste comprime le torse), longue (arrive au 1e tiers des cuisses, sur la photo le bas est repliée), aux poignets fermés par de larges velcros, sans poche… est une référence de l’armée américaine : « Shirt, Chemical Protective, DAAK60-91-C-0055 ». Et oui, c’est un élément de tenue NBC (« Nucléraire Bactériologique & Chimique »).

Venant d’un surplus, je ne sais pas comment la veste (visiblement en bon état) a pu être lavée/traitée et si elle protège encore de quoique ce soit. Mais pour ceux qui aimeraient creuser l’idée de ce produit, les références sont dans le nom du produit et le fabricant est « Star Specialty Knitting Co, Inc. ».

Plus de photos ici.



COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

4 Comments

  1. Robert Marchenoir

    14 avril 2012 at 23:32

    En fait, la protection chimique vraiment utile pour nos contrées, désormais, serait fournie par un vêtement pour dames, couvrant le visage et résistant aux jets d’acide sulfurique.

    Une espèce de burka NBC, donc.

    J’espère que je ne fais pas trop de politique… je suis juste réaliste…

  2. Galaad

    15 avril 2012 at 5:18

    J’ai qu’une faible expérience des tenues NBC. Mais il me semble qu’il s’agit plus d’un vêtement destiné à réguler la température du corps une fois la combinaison NBC enfilée. J’ai lu rapidement ma doc sur les mesures et le matos NBC que j’avais, il se pourrait que ça puisse jouer un rôle de protection lors de la phase de décontamination suite à une exposition. En gros une fois qu’on passe la douche et qu’on enlève la combinaison.

    En tout cas elle a un look d’enfer. Ça donne pas l’impression d’être un vêtement technique alors que je suis sur qu’il a des qualités thermiques très intéressantes.
    Je vais transmettre à des connaissances dont c’est la spé. Peut-être qu’ils auront plus d’infos.

    Sinon, je pense que tu as posté aussi pour amener une discussion sur la pertinence de se prévenir du risque NBC et les différentes solutions possibles en fonction des degrés de risque. Au vu de la difficulté, des coûts d’achat, entretiens et renouvellement du matos NBC, je ne pense pas qu’acheter une tenue NBC soit une priorité même pour une personne habitant dans une zone à risque (Usines, centrales…).
    Par contre avoir un moyen de protéger les voies respiratoires mêmes basiques semble indispensable pour éviter d’inhaler des poussières contaminées ou de grosses particules (ce qui est bien plus dangereux/mortel que le contact cutané). Un bandana, masque médical (peut servir aussi pour ne pas transmettre ses microbes quand on est malade)ne prends pas beaucoup de place et à de multiples usage. Je ne saurai que dire sur les masques à gaz, chaque masque civil (et les cartouches associées) étant faites pour lutter contre un agent précis. Les masques militaires sont normalement assez polyvalent, mais leur provenance et leur état sont parfois incertains. Et je termine ce point en précisant que les masques à gaz usagés peuvent être très dangereux pour la santé de l’utilisateur.

    Enfin, normalement passé une certaines tailles, les entreprises et les administrations sont censées avoir des plans en cas de risque NBC. Ça peut-être intéressant d’en prendre connaissance ou de chercher à en mettre en place si la votre est située dans une zone à risque. Concernant le domicile, il existe de très nombreux PDF sur le sujet qui expliquent comment y aménager et organiser un abris (vivres, matériel médical etc etc) et les consignes en cas d’alerte et de réalisation du risque NBC.

    Et pour conclure, j’ai eu une expérience professionnelle qui m’obligeait à travailler quotidiennement avec des produits chimiques très dangereux et dans des quantités industrielles et j’ai appris une chose. Répondre à un accident impliquant des personnes ou du matériel ne s’improvise pas, il faut se former et souvent il vaut mieux appeler les services de secours spécialisés pour éviter de commettre des erreurs qui peuvent être très lourdes de conséquences (Il existe des manuels là dessus tellement c’est un sujet vaste et très technique).

  3. bzorg

    19 avril 2012 at 15:17

    Si mes souvenir sont bons c’était un peu raide ce genre de vêtements

COMMENTAIRES BLOG

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *