3,4 milliards d’entre nous subiront une catastrophe naturelle

6 commentaires


La Croix-Rouge annonce que + de 3,4 milliards d’individus dans le monde risquent d’être affectés au moins une fois dans leur vie par une catastrophe naturelle, ce qui représente plus d’une personne sur deux et 770 millions de personnes risquent d’en être affectées plus d’une fois dans leur vie …

Et dire qu’il y a des personnes qui jamais une fois dans leur vie ne se sont posées 2 minutes pour réfléchir à ce qu’ils feraient si une catastrophe arrivait (où se réfugier, où fuir, comment se protéger, comment protéger sa famille, que manger, que boire, etc.) ! Heureusement, pas les lecteurs de ce blog 🙂



COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

6 Comments

  1. Boris

    13 octobre 2011 at 16:07

    Je suis actuellement à Bangkok et on sent vraiment la pression monter de jours en jours avec l’arrivée des inondations dans la capitale. Je crois que peu de personnes en France imagine l’étendu des dégâts dans le nord du Pays. En tout j’ai préparé un sac à dos de survie au cas où je devrais quitter ma maison précipitamment. La menace est bien réelle. Mieux vaut être prêt.

  2. Robert Marchenoir

    13 octobre 2011 at 21:09

    « La Croix-Rouge annonce que + de 3,4 milliards d’individus dans le monde risquent d’être affectés au moins une fois dans leur vie par une catastrophe naturelle. »

    C’est totalement invraisemblable. Ces gens-là propagent des mensonges délibérés afin de récolter de l’argent et de gagner du pouvoir, c’est aussi simple que cela.

    Evidemment, c’est du mensonge moderne, c’est à dire du mensonge qui peut passer pour non malhonnête : en réalité, 100 % des gens « risquent » d’être frappés par une catastrophe naturelle, de même que 100 % des gens « risquent » de mourir frappés par la foudre, ou que 100 % des gens « risquent » d’être, un jour, écrasés par une météorite au moment même où ils sont écrasés par un train à un passage à niveau.

    Le menteur professionnel qui a rédigé ce communiqué confond sciemment les deux significations du mot risque : 1) possibilité, éventualité, et 2) éventualité significative, ayant des chances notables de se réaliser.

    Et bien entendu, personne ne s’aventure à nous chiffreer de façon précise ce prétendu risque d’être affecté par une catatrophe naturelle.

    Une chance sur un million, c’est un risque, une chance sur deux, c’est aussi un risque.

    Cette campagne publicitaire est à rapprocher d’une récente campagne encore plus grotesque des pompiers français (ou des pompiers de Paris), qui donnaient un pourcentage de chances ridiculement élevé et évidemment mensonger, pour une personne donnée, d’être secourue une fois dans sa vie par un pompier.

    Bien entendu, c’était aussi pour nous taper du pognon.

    Tous ces gens-là sont des voleurs, point final. La malhonnêteté ouverte, flagrante, ne semble plus déranger personne.

  3. aramis

    14 octobre 2011 at 7:20

    c’est au contraire parfaitement vraisemblable et très bien démontré dans l’aticle de la croix-rouge, pour peu que l’on prenne le temps de le lire.
    Il en est de même de la campagne des pompiers, tout aussi cohérente.
    Votre point de vue, strictement polémique, n’est étayé par aucune démonstration et relève de la diffamation. C’est inadmissible.

  4. Curieux

    14 octobre 2011 at 11:47

    Une fois n’est pas coutume, je suis totalement d’accord avec aramis.
    Et vous dénigrez de façon gratuite et non argumentée deux institutions et leurs membres qui ont choisi de mettre leur vie au service des gens.
    Je rappelle qu’à paris des équipes de la croix rouge sont positionnées dans les casernes de pompiers et partent en intervention sur appel au 18 (Pas pour de l’incendie bien sur).
    Personnellement il y a quelques mois, après une rencontre fortuite avec une portière de voiture, j’ai été heureux qu’une équipe de pompiers arrive pour me ramasser par terre.
    C’est le genre de chose qui peut arriver à beaucoup. Si vous montez dans une voiture, vous pouvez avoir un accident (84 461 blessés en 2010…).

  5. jack

    14 octobre 2011 at 14:07

    Quelle que soit la vérité ou la fiabilité des chiffres ou des statistiques, le problème n’est pas là; et ce genre de commentaires, comme celui de dire que cet article est un pretexte à augmenter les polices d’assurances est ridicule et m’exaspere!
    Le sujet est: être prêt quand ça nous arrivera sur la gueule, point! Et c’est un peu le sujet de ce blog.
    Et merci à la Croix Rouge qui fait du bon boulot en prévention et sur le terrain.

  6. Altern

    16 octobre 2011 at 23:54

    Ce genre de commentaire me laisse froid.

    Je me fiche du chiffre…

    3,4 milliards, millions, milliers, centaines, etc

    Qu’importe ? Je me prépare quelque soit le chiffre.

    Il ya bien des gens qui jouent au Loto alors qu’ils ont 1 chance sur 9 millions d’avoir un gain conséquent…

    Est-ce plus déraisonnable de me préparer face à la « chance sur je ne sais combien de millions ou de milliards d’être victime un jour d’une catastrophe naturelle ?

    Je ne trouve pas.
    Il y en a qui espèrent, d’autres se préparent.

    Moi, je me prépare au pire, tout en espérant le meilleur !

COMMENTAIRES BLOG

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *