Zefir, intervention d’un agent de sécurité sur demande

20 commentaires

ZefirUn peu comme pour le fantasme du « passe-muraille » ou de « devenir invisible », qui n’a pas rêvé de pouvoir avoir un garde du corps à soi, un agent de sécurité près à intervenir dès qu’un danger survient ?

Le projet Zefir propose cela, permettant via une application de déclencher une demande d’intervention urgente… je demande tout de même à tester les temps de réaction avec les transports parisiens (le projet étant réduit à Paris intra-muros au début).

Merci à Aymeric pour l’info !



COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

20 Comments

  1. Curieux

    15 septembre 2011 at 12:06

    L’article parle de 20 agents par arrondissement donc le plus proche mobilisable ne sera pas tellement éloigné. Pour une intervention dans la rue, avec un scooter on peu obtenir un délai assez court. Mais s’il faut descendre dans les tunnels du métro où pénétrer dans une tour ou un parking, je pense qu’on a largement le temps de se faire démolir et/ou dépouiller avant l’arrivée de la cavalerie…

  2. Romain

    15 septembre 2011 at 16:47

    Si ce genre de projet se concrétise (et que le délai de réaction est aussi rapide qu’escompté), il suffira à un ou plusieurs agresseurs de se munir d’un petit brouilleur d’onde (entre 20 et 30 € sur le web).

    Je ne dis pas que c’est une mauvaise idée, au contraire, mais simplement que les personnes mal intentionnées peuvent s’adapter rapidement pour contrer cette mesure.

  3. admin

    15 septembre 2011 at 16:50

    Fort heureusement, tous les agresseurs ne sont pas aussi sharp 🙂

  4. brunob

    15 septembre 2011 at 17:39

    une agression (vol) c’est 1 à 2 mn avec souvent du sac à main.
    En preventif, pour etre accompagné en rentrant d’une soirée ok, mais en curatif je reste perplexe

  5. RATATOSK

    15 septembre 2011 at 21:29

    Pour accéder à la 4e vignette de la BD vous devez certifier que vous avez plus de 18 ans.

  6. lol

    15 septembre 2011 at 22:19

    RATATOSK tu m’as tué x)

  7. Geo de Grenoble

    16 septembre 2011 at 9:29

    « …La technologie Zefir va ensuite permettre de relayer la position exacte de la victime à l’un des agents de sécurité free-lance disponible à proximité, qui pourra intervenir dans l’instant… »

    Un seul agent ?
    Et s’il se trouve face à une bande de 5 à 10 mecs armés jusqu’aux dents ? Que va t’il faire ?

    A mon avis, il vaudrait mieux prévoir d’envoyer au minimum un binôme, voire 4 personnes dans une voiture solide et équipée premiers secours.

  8. joe

    17 septembre 2011 at 1:19

    un agent de securité peut intervenir sur la voie publique ? qu’en pense la PN et le GPSR ?

    • Yes

      22 décembre 2011 at 22:28

      Oui, Application de l’article 73 du code de procédure pénale… Comme tout citoyen ! :o))

  9. brunob

    17 septembre 2011 at 9:07

    N’importe qui peut intervenir sur la voie publique, le code pénal prévoit expressément que tout citoyen est habilité à agir pour faire cesser un délit ou un crime

  10. RATATOSK

    17 septembre 2011 at 15:17

    « un agent de securité peut intervenir sur la voie publique ? qu’en pense la PN et le GPSR ? »

    Non seulement le légitime défense prévoit de permettre de faire cesser toute atteinte sur AUTRUI mais en plus, le code de procédure pénal permet à n’importe qui d’appréhender un présumé-délinquant en cas de délit/crime flagrant puni d’une peine d’emprisonnement.
    Et pour couronner le tout, si ce présumé délinquant présente un danger pour lui même ou autrui, la loi prévoit de pouvoir le ligoter/menotter.

    En résumé, il est tout à fait légal de jouer aux Kick Ass dans le XVIIIe arrondissement.

  11. Robert Marchenoir

    17 septembre 2011 at 21:15

    Légitime défense, « arrestation citoyenne »… tout ça, c’est la théorie. Parlons plutôt des décisions que prennent réllement les juges, voulez-vous ?

    Parce que la réalité, c’est qu’en matière de justice, l’Etat ne respecte même pas ses propres décisions. Voyez tous les condamnés à de la prison ferme qui sont en liberté. Alors, respecter un truc qui est écrit sur un bout de papier sous prétexte que c’est la loi… faut pas rêver.

  12. brunob

    18 septembre 2011 at 13:40

    Les juges, ils appliquent les lois. Pour le reste, ils ne sont pas responsable par manque de place, les condamnés à moins d’un an ne font pas ou peu ou après un délai plus ou moins long leur peine.
    Et les pays ayant le moins de population en prison sont aussi les sociétés les moins violentes.
    USA le plus de citoyen en prison pour 1000 habitants et aussi le plus de crime.
    Pays europe du nord peu de crime et peu de prison.
    La prison n’a jamais été n’est pas la solution et ne sera jamais la solution mais la résultante de choix de société.
    Une société moins dangereuse demande un traitement global du problème : police justice urbanisme social.

  13. Robert Marchenoir

    18 septembre 2011 at 22:16

    « Les pays ayant le moins de population en prison sont aussi les sociétés les moins violentes. USA le plus de citoyen en prison pour 1000 habitants et aussi le plus de crime. » (Bruno B)

    Ou comment accréditer une théorie fausse en propageant des faits possiblement exacts.

    Vous juxtaposez un fait (les Etats-Unis ont beaucoup de prisonniers) et un autre (les Etats-Unis ont beaucoup de criminalité — voir note plus bas), et vous sous-entendez : le second fait est la conséquence du premier.

    C’est parfaitement idiot. Un enfant de huit ans verrait immédiatement que c’est l’inverse : c’est parce qu’il y a beaucoup de criminalité aux Etats-Unis qu’il y a beaucoup de criminels en prison.

    Le discours de gauche qui ressasse ce genre de sophisme omet toujours cette évidence : si l’on envoie des gens en prison, c’est parce qu’ils ont commis des délits graves et des crimes. « Le pouvoir » ne met pas en prison des gens innocents comme ça, par pure méchanceté, par volonté « d’opprimer » les « défavorisés » et les « pauvres », qui, ensuite, par miracle, deviendraient des criminels endurcis en sortant de prison.

    « Le pouvoir » met en prison, en dernier recours, des gens qui ont volé, agressé, violé, tué. Pour les punir et les empêcher de nuire à nouveau. Ce qui est une bonne chose, et non une mauvaise.

    Ce genre de raisonnement est d’autant plus pervers qu’il suggère que moins on punit les criminels, plus le crime recule. Non seulement prétendre cela suppose une bien piètre connaissance de la nature humaine, mais toutes les études disponibles démontrent rigoureusement le contraire.

    Aux Etats-Unis en particulier, c’est précisément à partir du moment où la justice, exprimant la lassitude populaire face à l’ampleur de la délinquance, a considérablement augmenté la sévérité des peines et la durée de l’emprisonnement, que la criminalité a notablement diminué.

    Car elle y a notablement diminué, ce qui n’est certainement pas le cas en France… La France, qui est l’un des pays occidentaux les plus laxistes en matière d’emprisonnement…

    Contrairement à ce que prétendent les intellectuels de gauche en France, c’est une bonne chose qu’il y ait beaucoup de gens en prison aux Etats-Unis : ce sont autant de criminels en moins dans les rues.

    D’autres études ont montré, en particulier en France, que concernant les cambriolages, coffrer les voleurs pour longtemps était au contraire la façon la plus sûre de diminuer le nombre de vols.

    En effet, les cambrioleurs d’habitude commettent des délits extrêmement fréquents. Il suffit, par conséquent, de mettre un seul cambrioleur en prison (à condition que ce soit pour longtemps) afin de faire baisser significativement le nombre de cambrolages. Cela a été constaté à plusieurs reprises en milieu rural par la gendarmerie.

    Ce confusionnisme moral provient d’une erreur sur les objectifs souhaitables. Certes, on peut rêver d’une société idéale, avec à la fois très peu de gens dans les prisons et très peu de délinquance.

    Mais le but prioritaire n’est pas qu’il y ait le moins possible de prisonniers : c’est qu’il y ait le moins possible de délinquance.

    Ne confondez pas la cause et la conséquence.
    __

    Note : je ne crois pas que les Etats-Unis aient le record de criminalité mondial. Voyez plutôt l’Afrique du Sud, où un Noir sur quatre avoue avoir commis un viol au moins une fois dans sa vie, et qui possède, sauf erreur de ma part, le record mondial du nombre de meurtres rapporté à la population.

  14. brunob

    19 septembre 2011 at 7:42

    Vos propos sont non seulement limités intellectuellement mais à la limite du racisme.
    Vous occultez totalement le niveau de délinquance de l’Europe du Nord, et si on compare le niveau de délinquance et le classement de l’IDH (indice de développement humain de l’ONU surement gauchiste à vos yeux), il y a une corrélation évidente.
    Une société violente engendre des citoyens violents, les USA en sont la preuve évidente sauf pour des aveugles. Et je m’étonne que le niveau de délinquance des USA ne vous interroge pas.
    L’Afrique de Sud ne fait pas parti des pays riche de l’OCDE, le chômage et la misère sont très important dans la population noir, population qui avait vu pendant des décennies sa citoyenneté refusée

  15. Curieux

    19 septembre 2011 at 11:23

    Je pense qu’étant sur un blog très pragmatique par nature, on devrait pouvoir dialoguer sans déraper vers des postures très idéologiques.

    Pour moi il est indispensable de maintenir un gap entre les peines pour atteintes aux biens, les peines pour atteintes aux personnes et les crimes.

    S’il n’y a pas de gap entre atteinte aux biens et atteinte aux personnes, on encourage le délinquant à frapper pour fuir et/ou commettre son délit, et s’il n’y a pas de gap entre atteinte aux personnes et crimes, on encourage le délinquant à éliminer les témoins.

    Aux US un type de 30 ans qui risque de tomber sous le coup d’une Three-strikes law sait que sa vie va se terminer en prison s’il est pris ce qui l’incite à tuer pour fuir.

  16. Robert Marchenoir

    19 septembre 2011 at 18:10

    « Vos propos sont non seulement limités intellectuellement mais à la limite du racisme. » (Bruno B)

    Non, c’est vous qui êtes raciste. Vous exemptez les Noirs de leurs responsabilités d’êtres humains, sous prétexte qu’ils sont noirs. C’est la définition du racisme : accorder des privilèges et des exemptions indûs aux membres d’une race, pour le seul motif de leur appartenance à cette race.

    Aux Etats-Unis, les Noirs commettent 3,1 fois plus d’agressions aggravées que les Blancs, 4 fois plus d’agressions sexuelles et de viols, 7,6 fois plus de vols avec violences, et 36 fois plus de viols avec violences commis en bande organisée.

    Ce sont les chiffres officiels du ministère de la Justice.

    Je vous laisse chercher les chiffres concernant les meurtres, ils ne sont pas tristes non plus.

    Et ne me dites pas que « c’est la faute à la pauvreté ». Outre qu’on voit mal ce que la pauvreté a à voir avec le viol, il a été démontré que l’appartenance raciale est le facteur le plus corrélé à la délinquance, à statut socio-économique égal (étude de Lauritsen et Sampson, « Minorities, crime, and criminal justice », 2000).

    « Vous occultez totalement le niveau de délinquance de l’Europe du Nord. »

    Je n’occulte rien du tout. Je dis que vous inversez les causes et les conséquences. Vous n’apportez pas le moindre début de fait à l’appui de votre thèse extravagante, selon laquelle moins on punirait les criminels, plus la criminalité baisserait. Thèse qui est à l’exact opposé de ce qu’enseigne la sagesse et l’expérience des hommes depuis des millénaires, sur tous les continents, et dans toutes les civlisations.

    Il est donc théoriquement possible que, contrairement à moi qui suis « limité intellectuellement », vous soyez un génie anonyme de la criminologie, qui veniez de faire une extraordinaire découverte, réduisant à néant la sagesse de milliards d’hommes depuis des milliers d’années.

    C’est possible.

    Mettons qu’il conviendrait, pour nous en convaincre, d’apporter de sérieux faits à l’appui d’affirmations aussi extravagantes.

    « Une société violente engendre des citoyens violents. »

    Non. La violence est un comportement propre à un homme, exercé à l’encontre d’autres hommes. « Une société violente » signifie simplement une société composée d’individus violents.

    Là encore, vous inversez les causes et les conséquences. Ce n’est pas « la société » qui donne un coup de couteau dans la rue pour voler un téléphone portable, ce n’est pas « la société » qui fracture la porte d’une maison pour torturer et tuer ses occupants, puis voler leurs biens, ce n’est pas « la société » qui attire une femme dans une cave pour la violer à plusieurs, puis la prostituer : ce sont des hommes.

    Et ces hommes sont responsables de ce qu’ils font. Même s’ils sont noirs. Ou pauvres. Ou les deux.

    « L’Afrique du Sud ne fait pas partie des pays riches de l’OCDE. »

    L’Afrique du Sud était un pays riche quand elle était dirigée par des Blancs. Depuis qu’elle est dirigée par des Noirs, l’électricité n’y fonctionne plus que de façon aléatoire, le taux de meurtres a explosé pour atteindre des niveaux hallucinants, et un Africain du sud noir sur quatre déclare (déclare !…), quand il est interrogé pour un sondage, avoir déjà commis un viol au moins une fois dans sa vie.

    Mais, bien sûr, c’est la faute de « la pauvreté », « des Blancs » (qui n’ont plus le pouvoir, et qui sont menacés de mort en public par les dirigeants politiques du pays…), et du « racisme » de ces mêmes Blancs.

    Et il ne faut surtout pas mettre les criminels en prison. Car c’est la prison qui engendre le crime. Pour dissuader les criminels de recommencer, il suffit d’être crès crès gentil avec eux, et ils seront crès crès gentils avec les gens honnêtes en retour.

    Personne ne croit plus à ce pipeau. Les masques sont tombés. Les décors du village Potemkine ne trompent plus personne. Il est temps pour les idéologues d’adopter une attitude plus modeste, et de proposer désormais des théories qui soient compatibles avec la simple réalité.

  17. curieux

    19 septembre 2011 at 23:13

    Bon. On est largement hors sujet mais le passage sur l’AFS me file des boutons.
    Bien sur que ça marche moins bien qu’il y a quinze ans. Sous l’Aparteid, il était très difficile pour des non blancs de faire de études supérieures par conséquent l’AFS manque de personnel formé. De plus une partie de l’élite blanche a courageusement fui ce pays qu’elle aimait tant….

    Mais il suffit de regarder le Zimbabwe pour mesurer la chance qu’ont eu les sud-af d’avoir un leader comme Mandela. En AFS certains anciens bourreaux d’hier mènent une vie paisible non loin de leurs anciennes victimes. Moi je dit chapeau. Très clairement moi je pense que je ne pourrai pas.
    Et là on ne vous entends pas trop défendre les victimes…

  18. admin

    19 septembre 2011 at 23:25

    Les amis, le débat déborde un peu le sujet Zefir là il me semble 🙂

    Le sujet du racisme est toujours polémique, et je préférerais ne pas le voir débattu longuement ici, car c’est sans fin et ne peut ‘in fine’ que blesser des gens — ce qui n’est pas du tout l’objectif du blog. Pour rappel, le blog a pour objectif d’aider tout ceux qui veulent améliorer leur sécurité personnelle, sans distinction/préférence de race, de religion, etc. Et je vais même aller plus loin, le voleur d’un jour peut devenir une victime plus tard dans sa vie, et sans vouloir vivre au monde de bisounours (ils n’ont pas de M4 les bisounours :)), et il mérite lui aussi de pouvoir se protéger et protéger ses proches. Autrement dit, il n’y a pas les gentils d’un côté & les méchants de l’autre, ce serait si simple 🙂

    Les chiffres avancés par Robert peuvent être considérés comme choquants ou « inappropriés » par certains, en rapport justement au « racisme » (créer des distinctions entre les races) qu’il peut susciter. Je comprends cela. C’est le même débat qu’avec Eric Zemmour il y a quelques mois. Je n’ai vérifié aucun chiffre sur ce sujet, que ce soit en France ou aux USA, car ce n’est pas une priorité de recherche. Ces chiffres sont peut être vrais, et si c’est le cas, ma position est qu’il faut le prendre en compte dans son processus de « prise de conscience de son environnement » (et de mesure des risques associés), mais surtout ne pas en déduire abusivement qu’une race est mieux ou moins bien qu’une autre, et ne pas tomber dans les « thinking traps » habituels (*).

    Il y a d’innombrables raisons pour expliquer pourquoi dans tel ou tel pays, il peut y avoir, sur une période donnée, une sur-représentation d’une race (ou d’une nationalité/culture) p/r à une autre sur certains sujets liés à la sécurité. Je respecte les points de vue de chacun, a fortiori des lecteurs du blog, et je suis le premier à essayer de trouver des principes généraux à appliquer en sécurité personnelle, mais sur le sujet des races, je ne crois pas que l’on puisse tirer de principes généraux efficace et je crois même qu’au contraire ces principes vont à l’encontre du développement de la sécurité personnelle dans la société.

    En résumé, soyons « aware » des problèmes de notre société sans contribuer à les aggraver 🙂
    Et en passant, j’aimerais bien que mes amis blacks, rebeus, chinois, indiens, russes et autres ne se sentent pas mal à l’aise ici !

    (*) http://sourcesofinsight.com/10-distorted-thinking-patterns

COMMENTAIRES BLOG

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *