Jogging Panic

30 commentaires

jogging en sécuritéAltern, un fidèle lecteur de Protegor, m’a proposé un billet sur la sécurité en jogging, et le sujet m’a paru pertinent. Alors, jogger en toute sécurité… l’impossible ? Checkez votre bon sens et vos basiques de la sécurité personnelle dans cet article, et découvrez quelques astuces technologiques innovantes…

30 Comments

  1. jilucorg

    24 septembre 2011 at 17:07

    Un chien de format tel qu’il est capable de courir à côté de soi – dès la taille moyenne donc, moyennant un état physique normal – constitue un moyen particulièrement efficace de dissuasion voire de défense… en plus d’être une compagnie sympa et dynamisante, puisqu’il est ravi de la balade; et c’est d’une totale légalité ! 🙂

  2. RATATOSK

    24 septembre 2011 at 21:12

    ET la self défense contre les sales cons qui agissent toujours en sous critique, ça existe ?

    • alefe

      19 mars 2012 at 10:38

      la vidéo en lien est notée comme privée : accès impossible

  3. Galaad G.

    24 septembre 2011 at 21:33

    Je suis pas sportif pour un sous. Mais je trouve clairement dommage qu’il y ait une telle prépondérance de gadget tels que les applications sans rappeler les soucis courants (plus de batteries, sensibles à l’eau, aux chocs, attirent la convoitise, bien plus que de porter une tenue de sport un peu moulante pour un nana). Alors que d’un autre coté le bon sens comme prévenir un proche/ collègue de son heure de départ-retour-itinéraire n’est même pas évoqué.

    De plus pour les astuces technologiques, l’article parle beaucoup d’applications, un peu de balise, pas du tout de GPS, et encore moins de cartes papier. Qui sont avec un arm band encore plus facile à porter qu’un téléphone ou un smart phone. En plus on peut y surligner pas mal d’itinéraires, et en filer une copie à des proches. Et ça reste vachement plus intuitif qu’un truc virtuel sur un petit écran. Et ça bouffe pas de pile. Idem un peu de monnaie et une carte téléphonique au fond d’une poche pour pouvoir passer un coup de fil depuis une cabine ça coute rien.

    Bref j’ai rien contre la technologie et les gadgets, mais quand on en oublie de citer les conseils que donnent toutes les mamans je trouve ça dommage.

  4. Altern

    25 septembre 2011 at 12:22

    @Jilucorg : Un chien est une bonne idée mais non applicable à la majorité car il est une contrainte que certains ne pourront pas gérer, que ce soit niveau temps (certains joggers ont une vie bien remplie) ou niveau espace (pour ceux qui vivent en appartement notamment)

    Fausse bonne idée donc, mais ce n’est que mon avis.

    @Ratatosk : pour cette vidéo, je tiens d’abord à dire que je trouve vraiment débile et profondément rageant de voir 2 imbéciles se filmer et publier ça sur le Net en toute impunité.
    MAIS, je me permets aussi de faire remarquer que le but de mon article c’était d’éviter une fin plus dramatique, genre un viol ou un vol qui dégénère en homicide.
    Se faire pousser à l’eau, c’est certes désagréable, mais ce n’est pas mortel si tant est que l’on sache nager (et si vous êtes un tant soit peu dans le trip « survie/défense perso », c’est quelque chose que vous devez maîtriser, sinon il est urgent de s’y mettre).
    De plus, la joggeuse aurait clairement dû se méfier de la présence des 2 « sales cons » en appliquant ce qui est décrit dans l’un des derniers articles de Protegor : sentir l’atmosphère (https://www.protegor.net/blog/2011/09/sentir-latmosphere-dun-lieu-sadapter-rapidement-a-un-nouveau-contexte/) et relever son niveau de vigilance, voir faire un détour.

    @Galaad G. : Si j’ai eu envie d’écrire ce billet, c’est que je n’ai RIEN trouvé de concret sur le sujet sur le Net.
    Pour répondre à tes critiques, je dirais simplement que j’ai largement donné des moyens « basiques » et ce qui relève du « bon sens » dans le 1er et 3ème point qui se passent de technologie.
    Le problème c’est que le basique et le bon sens, c’est bien mais c’est limité.
    Les astuces technologiques viennent en soutien du basique et du bon sens !!! Elles ne s’y substituent pas que je sache…
    Si on a des possibilités supplémentaires, fussent-elles technologiques, je ne vois pas au nom de quel argument logique on pourrait s’en passer
    De plus, les soucis que tu évoques (plus de batteries, sensibilité à l’eau, etc) sont valables pour absolument n’importe lequel des gadgets de la vie courante, y compris l’objet avec lequel tu écris tes quelques lignes…
    Il existe des ingénieurs qui ont créé ces appareils et qui ont bien eu ce genre de contraintes à l’esprit. Certains ingés ne les prennent pas du tout en compte pour des questions de coût, d’autres au contraire pour des outils destinés à un usage rugueux, parfois militaire les prennent parfaitement en compte et y sont bien préparés…

    Concernant le GPS ou les cartes papier, comme tu dis j’ai passé sur certaines choses, que ce soit par convictions personnelles et/ou dans un souci de ne pas faire un mémoire sur le sujet : l’article n’avait pas vocation à être exhaustif mais au contraire de proposer de façon condensée ce que je jugeais, avec MON expérience, être les meilleures solutions et les plus abordables pour le commun des mortels.
    Et je le trouve déjà bien trop épais.
    Le GPS et les cartes papiers ne servent à rien dans une optique de défense perso, ils servent juste à éviter de se perdre. C’est tout.
    Un GPS est un récepteur, et non un émetteur. Or, dans le cas d’une attaque ou d’une situation urgente, le besoin absolu c’est d’avertir, donc d’émettre !
    Passer un coup de fil, surligner « quelques » itinéraires sur une carte ne serviront ni l’un ni l’autre à quoique ce soit !!
    Dans le 1er cas, il faut avoir le temps de le faire pour peu que la situation ou l’attaque nous en laisse la possibilité, ce dont j’évalue les chances à une proximité immédiate de 0.
    Dans le 2nd cas, ça permettra au mieux de retrouver le cadavre un peu plus rapidement… Ca ne permettra aucunement d’être secouru dans les minutes qui arrivent, ce qui est le but de la balise ou du smartphone avec un bouton « PANIC ».

    Quant à « oublier de citer les conseils que donnent toutes les mamans », je trouve dommage que tu ne relises pas les points relevant du « basique » ou du « bon sens » 🙁
    J’ai l’impression que tu as choisis de te focaliser sur la technologie, qui semble vraiment te filer de l’urticaire apparemment, contrairement à ce que tu prétends. 😉
    Objectivement, l’article se découpe en 3 points et seul 1 point évoque la technologie. C’est juste un moyen parmi d’autres…

  5. Galaad G.

    25 septembre 2011 at 17:10

    Je n’ai absolument rien contre la technologie, et certes je conçois qu’on ne peut pas déblatérer sur tout. Simplement je trouve ça incroyable de nous vendre un smartphone comme un outil tacticool. A la rigueur si on est une victime de la mode on peut s’en servir comme un back-up ou une source de dernière chance, mais en faire un des outils principaux je trouve cela fallacieux.

    De plus, en se renseignant bien on peut découvrir des merveilles technologiques qui sont robustes, compactes et qui ne nécessitent ni entretient ni piles.

    Je prendrais pour premier exemple : Certaines Casio G shock qui se rechargent quelque soit la source de lumière et qui se mettent à l’heure automatiquement en captant les ondes radio émises pas les horloges atomiques les plus proches. Et c’est vraiment l’exemple le plus simple. On pourrait citer les lampes de jardin solaires avec un emplacement pour une pile rechargeable qui sont une solution incroyable de stockage d’énergie et d’éclairage transportables sur un sac à dos, ou dans une voiture.

    Pour une balise ou un moyen de localiser une personne, voir d’envoyer un message d’urgence, je pense aux appareils de localisation qu’on donne aux enfants ou même aux balises des skieurs en cas d’avalanche. Ce genre de chose qui me semblent être des choix plus intéressant qu’une appli gadget.

    Mais après je reste conscient que de toute façon il n’y a pas de solution parfaite (sauf peut-être envisager une pratique sportive différente) et que chacun choisit ce qui lui semble être la solution répondant à ces contraintes et besoins.

    PS : Désolé j’ai vu qu’après relecture qu’effectivement prévenir un proche est bien cité.

  6. Altern

    25 septembre 2011 at 18:21

    Et bien nous sommes donc en désaccord. 😀

    Concernant le problème particulier de la défense personnelle des joggers, je pense que l’un des rares moyens efficace aujourd’hui, c’est un smartphone avec une appli permettant l’utilisation immédiate d’un bouton mode « PANIC » par le jogger qui enverra les coordonnées GPS automatiquement sur du multi-supports (SMS, facebook, twitter, email, etc) à toute une liste de proches… 😉

    Tes exemples ou tes arguments ne remplacent aucunement l’avantage que je viens de démontrer. La casio G-Shock est certes un très bon outil, anti-shock et éconologique (oui j’invente des néologismes… :p), mais ça sert à donner l’heure et basta ! 😮
    Idem avec tes lampes solaires : je suis tout à fait d’accord qu’il y a des gadgets vraiment très intéressants d’un point de vue « éconologique », je pourrais créer un blog sur le sujet tellement ça me passionne (je viens de me procurer un Freeloader que je recommande chaudement d’ailleurs), mais ce n’est pas du tout du tout le propos ici.

    Ici, le propos, le SEUL propos qui compte, c’est l’efficacité en terme de sécurité perso. Et j’attends toujours que tu me démontres qu’il existe une autre solution plus efficace qu’un bouton mode « PANIC » activant immédiatement des alertes tout azimut.

    p-s : les balises ou autre moyen ne servent qu’à localiser en cas de « retard » constaté par les proches. Vu qu’il n’y a pas d’action « d’alerte » de la personne sur laquelle la balise est posée (sauf à posséder une puce GSM et un abonnement couteux sur la balise car aucun flux ASCENDANT n’est possible via GPS sans équipement lourd, et dans ce cas ça revient à 100% identique à l’appli sur smartphone en beaucoup plus cher…), celle-ci est inutile et inefficace.
    Comme je l’expliquais dans mon précédent commentaire, au mieux cela servira à retrouver (plus vite) le cadavre…
    Ca n’est en aucun cas un moyen de « prévention » ou de « protection personnelle » et c’était pourtant tout l’objet de mon article, comme tu auras pu le constater…

    Nous sommes donc en total désaccord : je pense qu’une « appli active », loin d’être un gadget, est bien plus utile qu’une pauvre balise passive dont l’utilité n’interviendra que plusieurs heures, voir jours après une mauvaise rencontre ou un accident fortuit…

    Ceci dit, je respecte bien évidemment ton point de vue, je pense juste que nous ne voyons pas les choses sous le même angle : tu penses en terme de « réaction » et moi je pense en terme « proaction ».

    Cela fait toute la différence.

  7. aramis

    25 septembre 2011 at 18:52

    entièrement d’accord avec altern. J’allais écrire la même chose.
    J’ai déjà eu l’occasion de critiquer les positions de galaad qui critique les smartphones dans ce qu’ils ont justement de meilleures. Comprenne qui pourra.Ou voudra, parce que j’ai un peu de mal…

  8. Curieux

    26 septembre 2011 at 11:32

    J’ajoute qu’il existe des systèmes de balises GPS avec puce GSM permettant d’envoyer une position par sms à intervalles réguliers. Certaines ont un bouton panic.
    http://www.gadgetselectroniques.com/Tracker-GPS-fonction-SOS-cbFabapya.asp
    Mais c’est un dispositif dédié qui a un coût (fixe + abo GSM) qui limite son intérêt.
    Cette montre téléphone/GPS a l’air pas mal du tout par contre :
    http://www.gadgetselectroniques.com/Montre-Telephone-GPS-cbFaaamCa.asp

  9. Curieux

    26 septembre 2011 at 11:41

    Celui-là a l’air vraiment petit…
    http://www.1001espions.com/traceurs-gps/34-traceur-gps-.html

    Sinon, arrêter le jogging et aller bosser en vélo c’est aussi une solution 😉
    A condition d’être bien réveillé!

  10. Altern

    26 septembre 2011 at 12:42

    @Curieux : Comme je le disais à Galaad, si des balises proposent une fonction avec puce GSM, ça revient strictement à la même chose qu’un Smartphone, à ceci près que cela est bien plus cher (coût de la balise + abonnement pour la puce GSM).

    Vous avez déjà le Smartphone ET l’abonnement GSM qui va avec, pourquoi racheter la même chose pour faire quelque chose que vous pouvez déjà faire ? 😀

    Aucun système GPS grand public ne peut transmettre d’informations sans passer par une puce GSM. Pour envoyer de l’info aux satellites, il faut une voie montante et cela requiert des équipements qu’un particulier n’aura pas les moyens de s’offrir (sauf cas fortunés exeptionnels, style téléphone irridium ou du style…) 😮

    Pour le vélo, je ne vois pas trop ce que cela change 🙂
    A part bien-sûr que l’on a l’avantage de la célérité avec le vélo comparé à une racaille à pied, mais sur le fond les risques d’agression sont identiques et les conseils que j’ai donné peuvent se transposer dans la majorité des cas… :p

    @ Aramis : merci 🙂

  11. Curieux

    26 septembre 2011 at 15:35

    @Altern
    Je suis d’accord avec vous et j’ai mentionné le coût dans mon post.
    Les liens sont là pour enrichir le sujet.
    Quand au vélo c’était une boutade même si comme on se déplace plus vite, on est plus difficile à intercepter. Les agressions contre les joggeurs sont souvent non préméditées et l’agresseur est à pied.

  12. Galaad G.

    26 septembre 2011 at 19:01

    Ce que je comprends pas c’est pourquoi un bouton « panique » sur un smartphone, vu que si une agression survient, le premier truc qu’on te fais c’est te piquer ton téléphone ou te faire très mal en un temps infime pour que les secours arrivent. Bref ton bouton « Panic » il sert pas à grand chose non plus à part retrouver un mec cassé en deux ou un type qui s’est fait faucher son téléphone.

    Et justement le coup des balises me semble plus pertinent par ce que certaines au bout d’un trousseau de clé peuvent passez inaperçue ou pour un gadget qu’on fout tout le temps à trainer sur les portes-clés. Ou à la rigueur cousu dans une doublure des vêtements. Et ça ça permet justement de retrouver la personne qui se fait enlevée, qui disparait. Et si au final c’est que de la viande froide, c’est déjà ça pour la famille. Alors que dans ce cas là le kidnappeur pas trop bête aura déjà séparer téléphone et carte sim, cassé le tout du bout du pied et balancé ça par la fenêtre de sa caisse dans le coffre duquel la personne enlevée se trouve (sans compter qu’il l’aura peut-être immergé avant).

    Enfin en ce qui me concerne c’est plutôt comme ça que je vois le risque. Par-ce que sinon se faire agresser et castagner, suffisamment longtemps pour que les secours arrivent, sans s’être fait piqué son téléphone, c’est un scénario difficilement envisageable.

    Et moi ce que je comprends pas c’est que certains jurent que par leurs smartphone qui coutent eux aussi horriblement cher, et que tous ne peuvent pas remplacer d’un claquement de doigt. C’est vraiment pas valable comme outil dans une situation difficile. (Je le sais j’en ai un et quand je « m’expose » dans des milieux pourris, le premier truc que je fais c’est de le laisser la maison et à la rigueur de mettre ma carte sim dans un vieux Natel.) Bref ça reste toujours une solution envisageable mais je reste sceptique (comme la fosse).

  13. aramis

    26 septembre 2011 at 19:03

    une agression non préméditée sur celui (pu celle surtout) qui fait son jogging à 6 heures du mat, j’ai un peu de mal à y croire. D’autant plus que ces serial agresseurs préméditent généralement leur actes.

  14. Altern

    27 septembre 2011 at 16:47

    @Galaad : tu te contredis toi-même…

    Le smartphone et son bouton « panic » ne sont pas un achat en soi POUR le jogging, mais bien un outil dont presque tout un chacun dipose déja (même toi apparemment !). Seule l’appli, si elle n’est pas gratuite est à acheter pour une somme modique.
    Si tu trouves qu’un smartphone est couteux, qu’en est il alors d’une balise qui coutera entre 150 et 250€, abonnement GSM non compris… Et qui ne servira à rien d’autre…

    De +, personne n’a dit qu’il fallait porter plus ostensiblement le smartphone qu’une balise, ce serait effectivement « tenter le diable », et cela fait partie du « bon sens » que j’ai évoqué dans l’article…
    Il est à porter en « armband » ou plus caché encore si besoin ( pour mémoire, les consignes sont d’éviter les coins craignos, les endroits non fréquentés et les horaires trop matinaux ou trop nocturnes ====> bon sens !!!)

    De fait, que le bouton « panic » soit sur une balise ou un smartphone (moins couteux et + de possibilités d’alerte au-delà du simple SMS), cela ne change rien à mon argument : c’est la seule méthode permettant de prévenir des proches et/ou les autorités que l’on est victime d’une agression…
    CELA NE DISPENSE AUCUNEMENT (je commence à me répéter…) d’appliquer mes autres conseils, ce qui inclue apprendre à se défendre et à gagner du temps pour que l’alerte qui a été donnée soit la plus efficace possible.
    MAIS sans alerte : peu de chance de salut…

    Maintenant, j’aimerais que soit tu me donnes une autre idée réellement et concrêtement plus efficace, plus economique et plus pratique (je suis vraiment preneur, en toute sincérité !) qu’une alerte via bouton « panic » d’un smartphone, ou que l’on arrête ici la polémique qui devient du coup stérile.
    Car je ressens un tt petit peu de mauvaise foi désormais…

    @ Curieux : pas de soucis.
    Des liens sont toujours intéressants, mais j’en vois énormément de mensongers, notamment concernant les balises qui se disent sans abonnement, alors qu’ils jouent sur les mots : il faut obligatoirement un abo GSM, même si le fabriquant de la balise lui ne vend pas d’abo (comme TomTom ou Coyote pour les gps voitures par exemple)
    Ca me defrise un peu ce qui s’apparente à un quasi-mensonge.
    Archi-borderline…

  15. Curieux

    28 septembre 2011 at 10:56

    Clairement je ne suis pas intéressé par les balises pour moi-même, notamment pour les raisons déjà évoquées. Je me posait la question pour un enfant en cas de voyage à l’étranger.

    Le terme « sans abonnement » est à comprendre par opposition aux systèmes « tout compris » où on paye une prestation par mois (cher) pour l’ensemble. Dans le cas du « sans abonnement », on reste maître du système, on peut mettre une carte SIM étrangère et/ou pour une utilisation ponctuelle…
    Évidemment il n’y a pas de miracle : comme on transmet de l’info par le réseau GSM, il faut une carte SIM mais chacun peut s’en douter… non?

  16. Altern

    28 septembre 2011 at 14:01

    @ Curieux : Non 🙂

    J’ai des amis qui m’assuraient que si c’etait une balise Gps, il était logique (!!!) que ca transite par les satellites donc que c’etait « tout compris »…

    Tout le monde n’est pas geek 😉

  17. Curieux

    28 septembre 2011 at 14:55

    Autant pour moi… 😉

  18. aramis

    29 septembre 2011 at 11:46

    désolé d’en remettre une couche mais il faut parler de ce que l’on connaît.
    Je finis par me demander si galaad ne voue une haine quasi pathologique aux smartphones.
    IL ne connait visiblement ce dont il parle. Une balise gps au bout du porte-clefs ? Une balise gps garmin mesure environ 10 cm sur 10….Un peu gros et lourd, non ? Et bien sûr, l’agresseur va tout piquer sauf la balise….Pas très sérieux tout ça.
    J’ajoute que le sujet de départ est la sécurité en jogging et que le sujet a dévié. Que le sujet est essentiellement aux drames de ces derniers mois où PLUSIEURS JOGGEUSES ont été victimes d’agressions SEXUELLES, très tôt le matin. Que si ces joggeuses faisaient leur footing cas que sur la tête sans appliqur de règles de sécu perso, aucune technologie ne pouvait les sauver. Car ces outils ne sont utilisables que si on a vu VENIR l’attaque. La surprise étant la meilleure des armes offensives, vous n’aurez aucune chance si vous n’avez pas un oeil derrière la tête.
    La balise gps ne servira à rien, pas plus qu’un smartphone. Visiblement, certains ne connaissent pas le fonctionnement de ces balises. Il faut un tiers (donc un proche au courant de votre déplacement) pour vous suivre. Depuis un pc. Vous en connaissez beaucoup des gens qui suivent leur(e)compagnon(e) sur leur pc, alors qu’ils font leur jogging à 6H00 ?
    Ces balises ont été conçues pour les randonneurs essentiellement afin de pouvoir être suivi régulièrement (généralement deux fois par jour) lorsqu’ils progressent en zone difficile.
    Pour info, je crois qu’il y a maintenant une appli similaire chez i phone.
    Quant à laisser son tel à la maison parce que l’on va dans un coin pourri, alors que c’est justement la que sa présence peut être vitale, je dois dire que c’est vraiment, et je suis désolé de me montrer aussi sec, stupide.

  19. Galaad G.

    30 septembre 2011 at 16:40

    Bah oui je vous une haine viscérale envers les voleurs et les escrocs. Pour moi les boites comme Apple et les entreprises de téléphonie mobile en font parti. Pour les entreprises de téléphonie mobile ça déjà été traité en justice. Et ce l’est encore.

    Et pour les balises, sans vouloir être méchant, j’ai dis qu’il y avait des recherche à faire sur des modèles compactes. Voir des modèles qui puissent envoyer un signal de détresse en pressant un bouton ou un truc dans le genre. Mais je suis sur à 100% qu’il existe des moyens de traçage bien plus petit qu’une clé ou un porte-clé, après savoir si c’est légal, trouvable pour un particulier, c’est une autre histoire.

    Si pour rappel le scénario envisagé est celui-ci : « Ce billet a pour sujet la sécurité du jogger. Vous êtes nombreux à apprécier cette activité peu onéreuse qui permet de garder à la fois la ligne et la forme ! Mais la rubrique « faits divers » est régulièrement remplie d’évènements sordides où des joggeurs, et surtout des joggeuses, font malheureusement l’actualité. Agressés, violés ou même complètement disparus de la circulation suite à une rencontre fortuite, les risques ne sont pas si négligeables… »

    Donc ça traite autant d’agression sexuelle ou non, que de rapt. Enfin je suppose que c’est assez large pour envisager l’ensemble des risques humains liés à la pratique du jogging.
    Du coup j’ai pas dis de laisser son téléphone à la maison quand on va dans un coin pourri. J’ai dis jouer low-pro, dégainer un vieux natel tu crains rien, dégainer un smartphone fait augmenter les chances de voir l’aléa se réaliser.

    Après pour le cas des joggeuses qui se font violer, enlevées. C’est un aléa avec une probabilité de se réaliser beaucoup plus faible et à moins d’avoir un training important, je pense que la victime à peu de chance de s’en sortir. Et dans ce cas là il vaudrait mieux bosser des techniques d’E&E et encore ça ne donnerait que de faibles chances de s’en sortir sans casses.

  20. Curieux

    30 septembre 2011 at 16:54

    On peux avoir un smartphone sur soi sans l’exhiber à tout bout de champs. Et si le but de l’agresseur est de piquer le téléphone et bien il vaut mieux le lui laisser que de se faire taper dessus…
    Dans le cas d’une tentative d’enlèvement ou de viol, le fameux bouton panic évoqué plus haut peut être utilisé.

    Avec un téléphone low-profile pourri, aucun risque de se le faire piquer par un voyou « normal » et peu de risque qu’il soit d’une quelconque utilité en cas d’agression grave (viol, enlèvement…).

  21. aramis

    30 septembre 2011 at 19:51

    je suis désolé, galaad, mais vous modifiez votre discours au gré des commentaires de vos interlocuteurs.
    Vos propos sur les smartphones et les entreprises de téléphonie mobile n’engagent que vous et, soit dit en passant, non pas d’intérêt ici.
    Pour ce qui est des balises, oui, il existe des modèles compacts, environ 5 sur 5 cm, une centaine d’heures (théoriques) d’autonomie, chez géotraceur par exemple, mais c’est cher (au mini 200 euros), d’une fiabilité aléatoire, et encore une fois, comme ça a été déjà dit, quel intérêt puisque les smartphones disposent d’appli (gratuites chez l »escroc » apple) ?
    Concernant les balises ou gps d’orientation, certains sont effectivement sans abonnement (chez geotraceur par exemple), d’autres avec abonnement, notamment si l’on souhaite un suivi en temps réel continu.. Mais la, l’appareil dépasse les 500 euros.
    On en revient donc toujours a la même chose : il vaut mieux avoir un smartphone qui cumule plusieurs fonctions, pour un coût qui sera inférieur au cumul de plusieurs appareils. Encore une fois, en matière de sécu perso, le trop est l’ennemi du bien.

  22. Altern

    30 septembre 2011 at 22:24

    Assez d’accord aveec aramis, évidemment.

    Pour ce qui est de jogger avec un casque et/ou à 6h du mat’, j’ai évoqué ces points dans mon article.

    Je rappelle également et insiste sur le fait que mes conseils ne sont pas des substituts les uns des autres mais dans la majorité des cas, lorsque c’est possible, ils sont à utiliser en synergie.

    p-s : pour ce qui est des « voyous/escrocs », c’est totalement HS et ça relève de la conviction personnelle à ce niveau.
    Ceci dit : ceci explique cela…

  23. thco

    30 septembre 2011 at 23:45

    Pratiquant le jogging à des heures tardives, j’ai aussi été amené à me poser la question de ma sécurité. Je suis pas du tout un expert de la sécurité mais voici les habitudes que j’ai prises:
    – j’emporte le minimum: clé de l’appart, qq mouchoirs, 1 petite bouteille d’eau (ou 1 pièce d’1€ pour en acheter au « cornershop ») et… c’est tout, pas de smartphone, edc, gps, canot pneumatique! D’abord ça m’embête d’avoir des trucs ds les poches quand je cours et puis ça réduit les tentations
    – ayant mes habitudes, ma femme sait où je vais et qd je reviens
    – je fais tjs 1 petit signe aux autres joggeurs, histoire d’être repéré et en + c’est sympa.
    – enfin, je suis 1ere dan de jujutsu traditionnel et j’ai une bonne base en pieds poings…
    Il faut dire que j’habite bruxelles et que je cours dans un parc situé dans un quartier réputé tranquille.
    De manière générale, je ne pense pas que les joggeurs (euses) soient un public particulièrement sujet aux agressions (le fait d’être en mouvement et concentré sur soi évite déjà d’être exposé à des provocations), surtout si l’on évite les quartiers chauds et les heures indues… mais ce n’est que mon avis.
    Chouette blog, je reviendrai

  24. aramis

    1 octobre 2011 at 0:00

    @thco
    bonne analyse pour non-spécialiste de la sécu perso ! Qu’est qu’un spécialiste d’ailleurs ?
    sur les risques encourus par les joggeurs, joggeuses, assez d’accord. Le risque, comme je l’ai déjà souligné, est surtout pour les fammes et d’ordre sexuel et serial killers.

  25. aramis

    1 octobre 2011 at 0:00

    fEmmes bien sûr !

  26. Altern

    1 octobre 2011 at 10:18

    @thco : merci pour ton témoignage 🙂

  27. Kruegger

    13 janvier 2012 at 19:46

    Intéressantes interventions.

    J’ai eu ma période course de grand fond avec le kilométrage idoine.

    Je courrais souvent la nuit et je passais entre les djeuns qui tenaient les murs en veillant à ne pas modifier mon allure et à dire bonsoir d’un air souriant.
    Ils avaient fini par me trouver un surnom amusant: Forrest évidemment.

    Jamais eu une seule embrouille pas même embryonnaire. Ça doit être parce que je ne suis pas une femme ou bien que je devrais jouer au loto.

  28. Pingback: Kuba Kicks, un accessoire de défense pour vos baskets - PROTEGOR® guide & blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine

  29. Phil

    6 janvier 2015 at 16:14

    Bonjour à tous,
    Il est toujours intéressant de re-ouvrir un vieux débat…
    En 2 ans et demi, les technologies ont évolué….
    De nouvelles applications ont vu le jour.
    Donc, pour faire suite à l’article d’Altern : « Jogging Panic ! » et sa liste d’applications de sécurité personnelle, voici une nouvelle application de sécurité personnelle : “sms4sosTracking”

    L’application propose le même type de fonctionnalités (sms en boucle), mais permet de moduler le message et sa fréquence en fonction de l’ampleur estimée du danger (pour ne pas affoler le destinataire). Une fonction « lieu de récupération / d’arrivée / fin d’alerte » est aussi proposée (un seul sms avec localisation).

    https://play.google.com/store/apps/details?id=appinventor.ai_heurtier_philippe.sossms_copy

    Un simple clic quand vous êtes en danger et un sms avec localisation est envoyé.

    Vous êtes en danger / vous êtes en insécurité / vous voulez simplement indiquer votre position pour que l’on vous récupère ?
    Ou simplement indiquer discrètement que tout est ok : vous êtes arrivé à destination ?
    De nombreuses utilisations de cette application sont possibles.

    “sms4sosTracking” vous propose 3 niveaux d’alertes :
    Niveau 1 (bouton rouge : 1 sms avec localisation toutes les minutes vers 1 à 3 no de votre choix) : Tentative d’agression, Harcèlement sur le chemin du travail / école, Violence
    domestique, Malaise, urgence de santé, Accident de la route, etc…

    Niveau 2 (bouton orange : > 1 sms avec localisation toutes les 5 minutes vers 1 à 3 no de votre choix) : Urgence relative, Inquiétudes diverses, Doute sur l’entourage lors d’une soirée, etc…

    Niveau 3 (bouton jaune : > 1 sms avec localisation toutes les 10 minutes vers 1 à 3 no de votre choix) : Signaler sa présence dans un lieu dangereux, Panne, Perdu(e), etc…

    A vous de déterminer l’urgence !

    Puis, lorsque tout est ok, fin de l’alerte ou localisation (bouton vert : > 1 sms avec localisation vers 1 à 3 no de votre choix)

    Félicitations pour ce blog

    Slts

    Phil.tools

Laisser un commentaire