Quikclot, toute une gamme hémostatique

Produits Quikclot
J’avais déjà parlé des produits Quikclot il y a plusieurs mois de cela, avec à la base le concept innovant de poudre hémostatique. Depuis, j’ai trouvé différents produits de la même marque & en place dans mes différents FAK (First Aid Kit).

Sur cette photo par exemple, de gauche à droite, de bas en haut :
- la compresse simple, « Emergency Dressing » ; il s’agit d’une compresse basique avec un pouvoir plus hémostatique qu’une simple compresse. Je l’ai utilisé lors d’un cours de grappling pendant lequel un des pratiquants s’est ouvert le cuir chevelu sur une plaque métallique — plaie peu profonde, saignement limité, il a apposé la compresse pliée en deux sur la plaie tout au long de son transport aux urgences pour la suture
- la fameuse poudre hémostatique en sachet olive ; il s’agit d’un produit professionnel pour plaie grave, comme une blessure par balle. La poudre se dépose dans la plaie (générant une certaine chaleur) pour stopper le saignement
- la compresse « Quikclot Sport » est un produit destiné à tous (d’ailleurs le plus facile à trouver) pour traiter efficacement les gros bobos, mais aussi comme premier outil pour freiner une hémorragie en attendant les secours
- la Quikclot Gauze est une gaze, parfois roulée, ici « pliée en Z », choisie par de nombreux services d’urgence aux US pour une application temporaire sur une hémorragie
- le Quikclot Pad est un tissu épais de 30x30cm qui s’applique en pression sur une plaie pour stopper un saignement important (attention à ne pas presser sur une plaie avec un objet à l’intérieur)

En France, Quikclot est distribué par :
AelsLife
138 Rue Francis Garnier 58000 Nevers
Tel 01 77 52 06 05
Fax 01 77 52 06 90




9 commentaires à “Quikclot, toute une gamme hémostatique”

  1. Sylvain dit :

    Sais tu si c’est produits sont utilisés en France par les services d’urgence tel que le SMUR ou bien les forces armées?
    Je vois beaucoup ce produit utilisé aux US (paramedics, militaires, civiles) mais je ne sais pas si sont usage est répandu en France.
    Il n’est peut-être pas réglementaire dans certains services français.
    Je sais qu’il y à des critiques sur ce produits qui pourrait bruler les tissus (tu parles de chaleur), donc il y à peut-être un moratoire sur son utilisation en France car ce produit est assez nouveau même si c’est utilisé depuis des années aux US.

    • PM dit :

      Ce genre de produit n »est pas utilisé dans les service d’urgence français:
      - il ajoute une couche de produit à retirer avant la suture (retard de prise en charge);
      - il provoque une coagulation dans la partie la plus superficielle de la blessure et complique l’évaluation de la gravité par le médecin;
      - la coagulation provoque un risque de formation de caillots dans le système sanguin(complications: embolies).

      De mon point de vue, a garder pour les situations « désespérés » ou pour celle ou les secours mettrons du temps à arriver et ou le pronostic vital est menacé.

  2. admin dit :

    Je ne sais pas :-S

  3. Geo de Grenoble dit :

    J’avais posé la question à un pompier qui nous faisait une formation de secouriste du travail. Il connaissait ces produits mais n’en utilisait pas. Ils utilisent des compresses simples.
    Concernant le risque de brûlure, je ne pense pas qu’ils aient obtenu l’autorisation de commercialiser s’il y en avait eu. Les normes pour ce genre de dispositif médicaux sont draconniennes.
    Et puis, au pire une brulure n’est pas grave comparée à un saignement abondant.

  4. Thomas dit :

    As tu acheter ces produits par ce distributeur directement, ou alors par internet ? Ou encore mieux en pharmacie/vente directe.
    Merci

  5. admin dit :

    La poudre, je l’avais achetée sur eBay, le Quikclot Sport je l’avais ajouté à une commande chez LA Police Gear & les autres chez Aelslife

  6. volwest dit :

    Salut…
    Les problèmes de brulures viennent des poudres…le QuikClot Sport par exemple, une éponge hémostatique, est la plus répandue et en vente libre aux US, parce qu’elle n’a pas cette conséquence d’utilisation.

  7. adam dit :

    Pour en avoir parlé a un urgentiste quand les Quickclot étaient sortis (ceux en poudre), il m’avait vivement conseillé de ne pas utiliser un truc que le chirurgien ne saurait pas comment nettoyer.

  8. Yann C. dit :

    Bonjour à tous,
    En accord avec Admin, un petit complément d’information sur les poudres hémostatiques :
    En TCCC/premiers secours tactiques, nous utilisons bien sûr, ce type de produit qui est révolutionnaire mais pas dénuer de défauts.

    De ce fait, dans les protocoles TCCC, seul les gens ayant un niveau advanced ou combat médic sont autorisés à en faire usage.

    1. Quickclot, celox ou hemcon de première génération produisent une réaction exothermique assez violente qui s’ajoute au stress du blessé qui n’en a pas besoin dans sa situation. De nouvelles formulations chauffent moins.
    2. Ces poudres sont surnommées « angel dust » sur les territoires d’OPEX, du fait de la difficulté d’application au plus profond d’une blessure et de leur capacité à s’envoler comme de la farine au premier coup de vent ! On préférera donc le celox A disponible en dosette type seringue mais dosé pour les blessures moyennes type d’arme de poing et les « gauze » imprégnées qui servent pour emplir les blessures (technique du wound packing)
    3. Durée de vie limitée
    4. La relative désaffection par les chirurgiens militaires dût au risque de génération de caillot de sang, suite à l’hémostase, susceptibles de partir dans le réseau artériel ou veineux avec de graves conséquences et la difficulté pour le retrait de la blessure.

    Néanmoins, et pour des raisons techniques trop longues à expliquer ici mais présentées en stage TCCC/PST, c’est un produit indispensable.

    Yann C. moniteur TCCC tcccfrance@gmail.com
    Prochain stage TCCC / PST Paris : le 28 mai & le 25 juin (sous réserve)

Laisser un message