Zoom sur quelques EDC

18 commentaires

EDC-Loic-PROSECURITE

L’article EDC dans le magazine PROSECURITE a visiblement fait des heureux, et levé pas mal de questions.

L’une des photos proposée par Loïc, lecteur de PROTEGOR, est celle qui suscite intérêt & questions.
Je vous la livre donc ici avec la liste des EDC visibles :
– Sac Acronym 3RDARM 3A-1
PocketToolX Piranha (Gen1)
– Lampe Nitecore Defender Infinity
– Stylo Kaweco AL Sport
– Accessoire de défense Raidops SP64TACT
– Briquet Windmill AWL-10
– Portefeuille J.Fold Wallet
– Calepin classique Moleskine

Merci à Loïc pour cette sélection de produits de qualité.



COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

18 Comments

  1. BrKR

    13 août 2010 at 19:31

    Un homme de goût ce Loïc !

    Merci à vous 2 de nous faire découvrir (entre autres !) la marque Acronym, Über-classe même si elle a l’air coton à se procurer.

  2. Alcaeus

    16 août 2010 at 0:20

    J’aimerais commander chez RaidOps. Aucune réponse du site après quelques mails. Si quelqu’un connait un revendeur…

  3. chris

    16 août 2010 at 8:36

    Bjr,

    Prudence sur un certain objet qui lors de tout acte de défense serait mal venu auprès d’un Tribunal (surtout avec la forme d’une tête de mort)…

    La sanction pourrait être alourdie.

    @+

  4. Christophe

    17 août 2010 at 16:14

    Cet d’ersatz de poing américain n’est pas considéré comme une arme de catégorie 6 ? En plus celui-là est taillé en pointe.

  5. chris

    20 août 2010 at 11:10

    Oui Christophe, en France le port d’un tel objet est illégal et cela serait mal venu une telle utilisation lors d’un procès même en légitime défense (port d’armes prohibé).

    La victime se retrouverait dans le box des accusés.

    @+

  6. admin

    21 août 2010 at 14:14

    Raidops répond bien pourtant, mais en ce moment, la poste coréenne interdit les envois de couteaux, donc il est limité dans son commerce

  7. Christophe

    23 août 2010 at 16:59

    J’ai lu l’article de loi au sujet des couteaux & co, je sais que les lames fixes ou avec système de blocage sont interdites. Mais il apparait qu’en fait même un piémontais peut être considéré comme une arme de 6e cat.

    Si on se fait controler dans les transports en communs en banlieue, avec un multitool dans le sac (avec lames non pointues mais blocables) ou avec un couteau de secours (idem, mais avec serrations sur la lame) ou encore avec un couteau à cran forcé, risque t-on de se retrouver en GAV ?

    J’imagine que tout dépend du contexte, et de la « tête du client ». Mais j’aimerais vraiment savoir si dans ce cas là, on s’expose à des problèmes en tant que citoyen responsable et sans casier.

    En espérant ne pas faire du HS, sachant que dans tout EDC qui se respecte, on doit avoir quelques chose de coupant.

  8. admin

    24 août 2010 at 1:31

    Décret du 6 mai 1995:
    Armes de 6eme catégorie
    Paragraphe 1 : Tous objets susceptibles de constituer une arme dangereuse pour la sécurité publique, et notamment les baïonnettes, sabres-baïonnettes, poignards, couteaux-poignards, matraques, casse-tête, cannes à épées, cannes plombées et ferrées, sauf celles qui ne sont ferrées qu’à un bout, arbalètes, fléaux japonais, étoiles de jets, coups de poing américains, lance-pierres de compétition, projecteurs hypodermiques.
    Paragraphe 2 : Générateurs d’aérosols incapacitants ou lacrymogènes classés dans cette catégorie par arrêté conjoint des ministres de la défense et de l’intérieur et des ministres chargés de l’industrie et des douanes.

    => le port d’un poing américain est prohibé, pas celui d’un bijou / bague (ce qui veut dire qu’un policier mal informé pourra t’embarquer mais l’OPJ ou au pire le juge te relâchera). Maintenant quand un objet est utilisé contre quelqu’un, il devient une « arme par destination » avec tous les débats possibles autour (et oui, le style à tête de mort peut ne pas aider… ou pas, ça dépendra de la créativité de ton avocat dans sa démonstration)

    => oui, le port de quasiment tous les couteaux sauf l’Opinel sans virolle et le Couteau Suisse (les principaux modèles sans blocage de lame) est prohibé, et la police a des objectifs financiers sur ce type d’infractions ; donc comme tu dis Christophe, la « tête du client » (ainsi que l’endroit visité, l’humeur des fonctionnaires de police, la tenue ou non de leurs objectifs au moment où ils t’arrêtent… autant de paramètres difficiles à anticiper) joue énormément.

  9. Christophe

    24 août 2010 at 7:38

    Pour résumer. Le décret comporte certes une énumération, mais sa rédaction laisse clairement entendre que, par extension, tout objet, peut devenir une arme de 6ème catégorie, peu importe que le couteau soit équipé d’un cran d’arrêt ou non.
    Et c’est au juge de voir suivant les circonstances et qui il a en face, si l’objet est une arme ou pas. C’est pas l’objet en sa qualité technique qu’on juge mais bien la personne et les circonstances.

  10. Pingback: PROTEGOR, blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine » Archive du blog » EDC by Loïc (2)

  11. Pingback: PROTEGOR, blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine » Archive du blog » EDC by Loïc (3)

  12. Pingback: EDC by Loïc (5) - PROTEGOR® guide & blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine

  13. Pingback: EDC by Loïc (8) - PROTEGOR® guide & blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine

  14. Pingback: EDC by Loïc (9) - PROTEGOR® guide & blog de sécurité personnelle, self-défense & survie urbaine

  15. Pingback: EDC by Loïc (10) – PROTEGOR® sécurité personnelle, self défense & survie urbaine

  16. Pingback: EDC by Loïc (4) - PROTEGOR® sécurité personnelle, self défense & survie urbaine

COMMENTAIRES BLOG

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *