Proxies & anonymizers

5 commentaires

Proxies & Anonymizers, surfer librementVous avez remarqué que depuis quelques semaines, les articles se faisaient rares.

La raison est que je voyageais en Chine (entre autres à la rencontre de fabricants d’équipements de sécurité, cela fera l’objet de prochains articles) et que la Chine bloque de manière assez inattendue certains serveurs, et c’est le cas, en ce moment, de celui qui héberge le blog PROTEGOR. Ce n’était pas le cas l’an passé, et cela peut à nouveau changer dans les mois qui viennent. D’ailleurs Facebook & Youtube sont actuellement aussi bloqués. Au final, impossible donc de publier les articles que je voulais.

Il y a toutefois un moyen de surfer sur n’importe quel site bloqué.
Cette solution technique est la même que la solution pour surfer en tout anonymat.

Il s’agit d’utiliser un site « anonymizer » ou « proxy ». Un « proxy » est par définition un serveur intermédiaire servant de relai. Un site « proxy » va surfer pour vous. Vous lui indiquez sur quel site vous souhaitez surfer, il y va pour vous, et vous renvoie la page qu’il a pu lire. Ce genre de site a deux utilités :
– pouvoir surfer de manière anonyme, car le serveur du site lu ne voit que l’adresse IP du site proxy, et pas la vôtre
– pouvoir surfer sur un site interdit, dans un pays ou une entreprise ou chez un fournisseur d’accès bloquant certains sites

Il faut bien évidemment que ce site proxy ne soit pas bloqué dans le pays où vous êtes, mais si c’est le cas, trouvez-en un autre qui ne le soit pas, il y en a des centaines et dans quasiment tous les pays.

Les deux sites que j’utilise : anonymouse.org & vtunnel.com.

A voir aussi : freeproxies.org, proxy.org.

5 Comments

  1. Anton

    7 août 2010 at 13:04

    Eh bien, je ne savais pas que c’était à ce point là. J’espère que vous profitez de votre voyage au moins.

  2. Maryan

    7 août 2010 at 13:16

    Et la méthode n’est pas illégale en Chine ? J’ai entendu qu’il existait de gros risques…

  3. admin

    7 août 2010 at 15:28

    Merci Anton. Je viens juste de rentrer, et oui c’est toujours extraordinaire la Chine =)

    Hello Maryan. Les risques pour un « laowai » (étranger) en déplacement me paraissent bien limités. Ces sites ne sont pas connus des autorités (sinon ils seraient bloqués), donc le risque n’est que lorsqu’ils sont connus, et là il devient complexe de mettre en oeuvre un tracking des surfeurs qui sont allés sur cette IP a fortiori quand c’était dans un hotel, un cyber, etc. J’ai des amis expat’ sur place qui utilisent ces sites depuis des années au quotidien de chez eux, aucun n’a eu de pb jusqu’à présent. Après, avec la Chine, tout peut changer très vite…

  4. chris

    12 août 2010 at 9:07

    Bjr,

    Pour compléter, il existe des listes de proxies comme il y a des logiciels payants permettant de surfer à travers des proxies.

    Si l’usager a de la patience, il peut trouver des proxies ouverts à tous pendant un certain temps ( avant que l’administrateur bouche la faille de son serveur) mais avant de l’utiliser il faut savoir que moultes proxies ne sont pas étanches/anonymes.

    Seuls les proxies socks4 & 5 utilisables en port 1080 sont prisés car anonymes.

    Pour confirmer cet anonymat, il faut le tester avant tout en gardant en tête que si vous tapez des informations personnelles, le proxy va les conserver et elles pourront être utilisées par le détenteur du serveur.

    Donc anonyme…oui peut-être mais pas tant que ça!

    @+

  5. Boris

    20 août 2010 at 16:34

    Bonjour,

    En alternative aux proxies, vous avez les VPN gratuits ou payants qui peuvent aussi très bien faire l’affaire.

    En prenant une solution payante, vous avez la certitude de toujours avoir votre accès sécurisé et anonyme vers un ou plusieurs serveurs situés dans des pays qui ne censurent pas internet.

Laisser un commentaire