Les dopants de l’homme d’action : B1+C+Mg

13 commentaires

Les dopants de l'Homme d'Action

Pourquoi les pratiquants de self-défense et personnes soucieuses de leur sécurité personnelle devraient-elles se doper ?
Pas d’inquiétude, l’idée n’est pas de mettre tout le monde sous stéroïdes 🙂
Les « dopants » dont je vais vous parler n’ont rien de produits illicites de dopage et ne sont que des compléments en éléments qui peuvent manquer en cas d’alimentation déséquilibrée passagère. Je dis « passagère », car l’objectif n’est pas de tourner quotidiennement avec du McDo ou des Kebab et de se gaver de compléments après.  L’objectif, dans l’optique « sécurité personnelle », c’est de savoir trouver de l’énergie quand cela est nécessaire (à avoir éventuellement en EDC), et éviter les situations dangereuses en état de fatigue forte.

Zoom sur un livre de référence qui a 20 ans déjà, Le Guide de l’Homme d’Action de Xavier Maniguet, page 119, rubrique « Le Dopage de l’Homme d’Action ». Un coup de fatigue ? Un emploi du temps ponctuellement trop chargé ?
Le trio gagnant prôné par X.Maniguet et régulièrement utilisé par votre serviteur : Vitamine C, gélules de Magnésium et Vitamine B1 (le plus rare des trois, demander du « Benerva » à votre pharmacien – sans ordonnance). Pas de risque de surdose, le corps élimine ces éléments si vous en avez trop pris… mais respectez tout de même la posologie indiquée.

13 Comments

  1. DeathWalker

    24 mai 2010 at 11:49

    Moi je prend des amphétamines sa dope !!!!

  2. Woulf

    28 mai 2010 at 3:19

    Intéressant.
    C’est précisément une partie de mes recherches perso dont l’objectif est un peu différent. Il s’agit de booster la volonté/moral ainsi que la force physique/agressivité.

    Pour ce faire, on va jouer sur le système endocrinien et un peu sur les neurotransmetteurs.

    Une des contraintes est la non nocivité à long terme du traitement et l’obligation de piocher uniquement dans des produits naturels.

    Au final on a quoi?

    Un groupe de produits/vitamines/aliments qui booste la proportion de testostérone libre dans le sang. On va jouer aussi bien sur les précurseurs de la testostérone (LH) que sur certains mécanisme de liaison de la testostérone à des protéines dans le sang et annule en quelquesorte l’effet boostant de la testostérone.

    Un groupe de produits/vitamines/aliments qui dégrade ou empêche la formation d’œstrogène (Yabon les brocolis =).

    Un groupe de produits/vitamines/aliments qui améliorent le système dopaminergique (aka antidépresseurs). Le mille pertuis est idéal en tisane le soir.

    Et enfin, un groupe de produits a éviter à tout prix. La liste est très longue et comprend la plupart des perturbateurs endocriniens (ahurissant) qui sont notamment des anti androgènes. Ce groupe comprend aussi l’interdiction de consommer des phyto-oestrogènes (tel que le soja, le houblon = no bière ou l’huile de bourrache). Et pour finir, il y a des substances à écarter tels que l’alcool et surtout la caféine (pour des raisons d’épuisement de la thyroïde).

    Ce régimme est pas mal pour tout ceux qui veulent prendre du poids dans un cadre sportif ou qui veulent augmenter leur ténacité/agressivité (attention seulement à ne pas péter les plombs ni à vous transformer en obsédé du cul… Parceque, oui, j’oubliais de vous dire que la plupart de ces produits sont de puissants aphrodisiaques =).

    Plus d’infos, me contacter ou faire ses propres recherches.
    Un bon départ:
    http://www.sabotage-hormonal.org/spip.php?rubrique3
    et
    http://www.nutranews.org/

    good luck

    • admin

      28 mai 2010 at 9:50

      Super intéressant, merci !

  3. Woulf

    28 mai 2010 at 3:21

    J’oubliais aussi de préciser que consommer du magnésium a jeun file de sacrées nausées

    ET

    que consommer trop de magnésium file une sacrée chiasse XD

  4. D A R T H

    8 novembre 2010 at 16:24

    Le livre est épuisé 🙁

  5. admin

    8 novembre 2010 at 17:53

    C’est parce qu’il est bien !
    Et pas récent non plus 🙂

    Il en passe régulièrement d’occasions sur Amazon ou Priceminister ou eBay, il faut mettre des alertes…

  6. D A R T H

    30 janvier 2011 at 20:35

    je viens de le trouver sur amazon en occas, mais ça a été chaud…

  7. kyle

    20 octobre 2011 at 16:35

    Vous rappelez vous d’un livre sorti dans les années 80 sur les médicaments qui pouvaient doper? Il a été très vite retiré de la vente. Je suis à sa recherche. Merci d’avance.

  8. Guillaume [admin]

    20 octobre 2011 at 21:22

    Non, ça ne me dit rien…

  9. Yann C

    23 octobre 2011 at 21:14

    Attention à l’interaction avec la capacité décisionnelle !
    Booster l’agressivité peut aussi amener à une erreur de jugement dans certaines situations tactiques.
    On préservera aussi l’équilibre électrolytiques du corps (apport en sodium, magnésium, chlorure, potassium etc…) comme les sportifs en effort intense pour stabiliser la performance et optimiser la transmission neuromusculaire.

  10. bbeauvois

    3 novembre 2011 at 18:40

    Selon une étude du Journal of American Medical Association1, La surconsommation de β-carotène et de vitamines A et E, qui ne sont pas éliminées par les urines, augmente la mortalité de respectivement 7 %, 16 % et 4 %. S’il existe des carences de vitamine dans les populations défavorisées des pays industrialisés, ce sont en revanche les personnes ne présentant pas de carence qui consomment des compléments alimentaires2.
    La vitamine C est éliminée par les reins dès qu’elle dépasse un certain seuil, et une surdose était donc considérée comme inoffensive. On estime cependant aujourd’hui que cette élimination, si elle est prolongée sur plusieurs mois, peut entraîner des calculs rénaux chez certains sujets

  11. Guillaume [admin]

    4 novembre 2011 at 0:26

    Merci de l’info… si vous avez des liens sur les études en question, c’est intéressant.

  12. Dan

    24 janvier 2012 at 19:01

    Désolé, pas de lien, mais un témoignage :

    ayant vécu une période d’intenses activités en extérieur, je prenais quelques compléments de vitamine C pour palier aux arrêts maladie.

    Je me suis effectivement retrouvé avec un calcul rénal vraiment très douloureux qui passa « tout seul », puisque les médecins d’accueil de mon Hôpital me laissèrent poireauter environ 4 heures.. avant de me donner un calmant courant (ponstan).

    Donc, mollo sur la troisième lettre 😉

Laisser un commentaire